Skip to main content

Kuznetsov élève son jeu avec les Capitals en séries

La production offensive du joueur de centre est cruciale aux succès de Washington

par Tom Gulitti @tomgulittinhl / Journaliste NHL.com

ARLINGTON, Virginie - Lorsqu'Evgeny Kuznetsov a grandi en Russie et joué pour l'équipe de sa ville natale, le Traktor de Chelyabinsk dans la KHL, le futur joueur de centre des Capitals de Washington connaissait la Coupe Stanley, mais la remporter n'était pas quelque chose qui occupait ses pensées.

« Je jouais chez moi, a dit Kuznetsov. Je travaillais fort et je donnais le maximum à mon équipe. Je connaissais la Coupe Stanley, mais j'étais jeune et stupide. »

Après cinq saisons dans la LNH avec les Capitals, Kuznetsov comprend mieux ce que représente la Coupe Stanley et l'occasion unique qui se présente aux Capitals en finale de l'Association de l'Est contre le Lightning de Tampa Bay, dont le match no 1 aura lieu vendredi au Amalie Arena (20 h HE, NBCSN, TVAS). Il a joué un grand rôle pour leur permettre de se rendre aussi loin, marquant le but gagnant de la série dans la victoire de 2-1 contre les Penguins de Pittsburgh, lundi dans le match no 6 de la deuxième ronde.

À LIRE : Trotz et les Capitals vivent le moment présent en séries | Les Capitals au deuxième tour grâce à Holtby et la défensive

« Plus tu joues et plus tu comprends le hockey, a-t-il dit. Tu mets tellement d'efforts chaque jour et tu travailles fort. Tu vois des gars travailler pendant 15 à 17 ans sans jamais remporter la Coupe. Je crois que tu dois rester concentré et une année, alors que tu ne t'y attends pas, peut-être que tu peux accomplir plus que tu penses. »

Cette année pourrait bien être la bonne pour les Capitals, qui ont atteint la finale d'association pour la première fois depuis 1998.

Au sein du vestiaire de Washington, Kuznetsov est entouré de joueurs qui ont attendu toute leur carrière pour une occasion comme celle-là, et c'est le cas de son compatriote russe Alex Ovechkin, qui dispute sa 13e saison dans la LNH. Donc, même si Kuznetsov semble avoir le temps de son côté - il aura 26 ans le 19 mai - il comprend l'importance de saisir cette chance et il le démontre par son jeu.

Ses 14 points (sept buts, sept assistances) en séries éliminatoires de la Coupe Stanley le placent au deuxième rang à Washington derrière Ovechkin (15 points). Il a amassé six points contre Pittsburgh (trois buts, trois aides) et élevé son jeu d'un cran alors qu'il devait se mesurer au centre Sidney Crosby dans le match no 6, quand le centre des Capitals Nicklas Backstrom a dû s'absenter en raison d'une blessure à la main droite.

« Lors du dernier match, je trouve qu'il a pris les choses en main », a affirmé l'attaquant T.J. Oshie. « Avec lui et Nick, c'est comme si on avait deux centres numéro un. Nick était absent lors du dernier match et je ne sais pas si on a dit quelque chose à Kuznetsov, et je sais que personne n'a rien mentionné dans le vestiaire, mais il a vraiment pris sur ses épaules les responsabilités du centre numéro un. »

***

Le directeur général adjoint des Capitals Ross Mahoney a vu Kuznetsov le faire auparavant. Avant que les Capitals le sélectionnent avec le 26e choix au total du Repêchage 2010 de la LNH, il était capitaine de la Russie au Championnat mondial des moins de 18 ans de la FIHG en Biélorussie.

S'il fait maintenant 6 pieds 2 pouces et 204 livres, il faisait auparavant 6 pieds et 172 livres, mais il avait amassé 12 points (cinq buts, sept passes) en sept rencontres et conduit la Russie en demi-finale avant de s'incliner contre la Suède et de terminer au quatrième rang.

« L'équipe n'était pas aussi dominante qu'elle l'avait déjà été », a expliqué Mahoney, le directeur du recrutement amateur des Capitals à l'époque. « Mais il avait essayé de porter l'équipe sur ses épaules pour la conduire à la victoire. »

Video: WSH@PIT, #6: Kuznetsov joue les héros pour Washington

Un fabricant de jeu avec les habiletés pour déjouer les défenseurs à un contre un, Kuznetsov était classé troisième chez les patineurs européens par la Centrale de recrutement de la LNH à l'aube du Repêchage 2010, mais il était disponible lorsque les Capitals ont fait leur choix.

« À ce moment-là, je pense que certaines équipes étaient craintives de choisir des joueurs russes, a révélé Mahoney. Dans la KHL, les joueurs étaient plutôt bien rémunérés. Mais ça n'a jamais été un problème pour nous. On était très contents qu'il soit disponible. »

En plus de ses habiletés de niveau élite, l'une des choses qui ressortaient chez Kuznetsov était son attitude chaleureuse. Ça sautait aux yeux lors des entrevues avant le repêchage, et ce, malgré la barrière de la langue.

« Il ne parlait pas beaucoup anglais, mais il avait de la personnalité, a noté Mahoney. Il était un gars très souriant et heureux. »

Kuznetsov n'a pas changé, comme en témoigne sa célébration d'oiseau volant après son but égalisateur dans le match no 5 contre les Penguins et son but vainqueur en prolongation du match no 6. Dans le vestiaire, il garde l'ambiance légère.

« Il a un côté sérieux, mais il aime sourire et raconter des blagues », a mentionné l'entraîneur des Capitals Barry Trotz. « Il te dit des choses et parfois, tu dois le regarder deux fois pour savoir s'il essaie de te jouer un tour. »

À LIRE AUSSI : Ovechkin va finalement disputer une première finale de l'Est | Les Penguins se tournent vers le futur après leur élimination

***

Les coéquipiers de Kuznetsov sont témoins de son côté sérieux quand l'heure de la mise en jeu initiale approche.

« Une heure avant le match, tu vois qu'il a changé d'attitude et qu'il se prépare pour le match », a dit l'attaquant Brett Connolly. « Il est un gars compétitif qui veut gagner et il est un gars qui peut changer le cours d'une rencontre. »

La première fois que Connolly a vu Kuznetsov le faire, c'est lors du match de la médaille d'or du Championnat mondial junior 2011 de la FIHG à Buffalo. Connolly s'alignait pour le Canada, qui s'était forgé une avance de 3-0 après deux périodes avant que la Russie explose avec cinq buts en troisième période pour gagner 5-3.

Kuznetsov a obtenu la première mention d'aide sur trois de ces buts.

« Je me souviens qu'il a pris les choses en main en troisième période, a dit Connolly. Et nous n'avions aucune chance à partir de ce moment. »

Video: PIT@WSH, #5: Kuznetsov déculotte Murray et fait 3-3

Kuznetsov a refait le coup au Canada en demi-finale du Championnat mondial junior 2012 à Calgary, récoltant trois buts et une passe dans un gain de 6-5, avant que la Russie ne s'incline 1-0 contre la Suède dans le match de la médaille d'or. Kuznetsov était le capitaine de la Russie cette année-là.

Après avoir signé un contrat de huit ans d'une valeur de 62,4 millions de dollars, le 2 juillet dernier, Kuznetsov a exprimé le souhait de vouloir jouer un rôle plus important sur le plan du leadership à Washington et il a élevé son jeu d'un cran. Il a terminé deuxième chez les Capitals en saison régulière avec une récolte de 83 points (27 buts, 56 aides), un sommet personnel pour les points et les buts, derrière Ovechkin et ses 87 points.

Kuznetsov a totalisé 19 points (sept buts, 12 assistances) à ses 11 derniers matchs de la saison et il a transporté ces succès en séries.

Il a minimisé l'importance de son but en prolongation lundi : « Ça ne voulait pas dire beaucoup. Peut-être que plus tard, ce sera très important, mais pas pour l'instant. »

« Ce match, cette série, c'est terminé. Il faut se regrouper. Il faut s'entraîner à fond, car le Lightning compétitionnera et il travaillera fort. Il faut mieux jouer qu'eux, travailler plus fort qu'eux, mais ce ne sera pas facile. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.