Skip to main content

Knight et Bolduc impressionnent à la Séance d'évaluation

Le gardien américain finit parmi le top-15 dans huit tests de la condition physique

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

BUFFALO -- Spencer Knight, du Programme de développement de l'équipe nationale de USA Hockey (USNTDP), a montré pourquoi il est considéré comme étant un des meilleurs athlètes admissibles au repêchage 2019 de la LNH, ainsi qu'un des meilleurs gardiens. Quant à Samuel Bolduc, de l'Armada de Blainville-Boisbriand, il a assurément gagné des points après d'excellentes performances.

Knight, no 1 dans le classement final des gardiens nord-américains admissibles au repêchage 2019 selon le Bureau central de dépistage, a fini parmi le top-15 dans huit des tests physiques qu'il a passés lors des deux dernières journées de la Séance d'évaluation de la LNH (Combine) au HarborCenter de Buffalo parmi les 103 espoirs de la LNH qui ont participé à l'événement.

À LIRE AUSSI : Jack Hughes ne passe pas de tests physiques | Séance d'évaluation de la LNH, jour 5 | Cinq questions avec… Jack Hughes | Cinq questions avec… Kaapo Kakko

Le repêchage 2019 de la LNH se tiendra au Rogers Arena de Vancouver le 21 et 22 juin.

Le gardien a démontré la force d'explosion de son bas de corps en finissant au deuxième rang dans le saut en longueur sans élan avec un saut de 117,8 pouces, derrière le défenseur Jayden Struble de l'école secondaire St. Sebastian's (Mass.).

Dans la version traditionnelle du saut vertical, il a fini au cinquième rang avec un saut de 23,58 pouces, mais d'une position accroupie, il a réussi un saut de 18,84 pouces, deuxième derrière le gardien Taylor Gauthier de Prince George, dans la Ligue de hockey de l'Ouest (23,19)

Knight a également fini au deuxième rang dans la course navette en partant de la droite (4,32 secondes) et troisième en partant de la gauche (4,29 secondes). Il a fini à égalité au 10e échelon avec une puissance maximale de 15,8 watts/kilogramme de masse corporelle lors de l'épreuve Wingate sur vélo, un sprint de 30 secondes à toute vitesse qui reproduit une présence typique pour un patineur. Il a également affiché le 15e meilleur chrono à l'épreuve Vo2 Max sur vélo (14:20), qui mesure l'endurance.

« Je pense que la chose importante de cette séance, c'est que tu dois mettre en valeur certaines aptitudes que les [dépisteurs] ne peuvent pas observer sur la glace, a expliqué Knight. Tu peux montrer certaines de tes aptitudes sur la glace, mais ils ne peuvent pas observer ta condition physique en dehors de la glace, alors c'est bon d'y aller et leur montrer ce que tu peux faire. »

Ceux qui ont regardé Knight jouer avec l'USNTDP cette saison n'avaient pas grand besoin d'un rappel.

« Je travaille avec des gardiens depuis plusieurs ans et je ne crois pas que j'ai déjà vu un jeune homme plus prêt mentalement et physiquement pour la prochaine étape que Spencer », a déclaré l'entraîneur des gardiens de l'USNTDP, Thomas Speer. « Je crois que "spécial" décrit Spencer parfaitement. »

Knight avait également le septième meilleur pourcentage de masse grasse (7,73), et il possède la 18e meilleure envergure (76,5 pouces).

Bolduc fait sa marque

De son côté, Bolduc, qui est classé au 42e rang des espoirs nord-américains par le Bureau central de dépistage de la LNH, s'est illustré en se hissant dans le top-15 de 7 des 18 exercices qui étaient au menu pour les espoirs de la LNH.

Il a remporté le test de la course navette en partant de la droite, en plus de se hisser au 14e rang pour la même épreuve, mais avec départ vers la gauche.

De plus, il a terminé quatrième pour son saut vertical et cinquième dans l'épreuve de la force de préhension de la main droite et dans le développé couché, qui mesure l'explosivité au haut du corps en fixant la barre à 50 pour cent du poids corporel du joueur.

« Il fallait que je gagne des points ici et j'ai pratiqué depuis trois ou quatre semaines pour ces tests, depuis que je suis éliminé des séries », a expliqué le défenseur sur les ondes de RDS.

Bolduc a aussi vu son saut en longueur sans élan être le septième meilleur de la compétition, alors qu'il a terminé au neuvième rang pour les tractions à la barre fixe.

L'arrière de 18 ans de l'Armada de Blainville-Boisbriand a amassé 37 points, dont neuf buts, en 65 rencontres cette année dans la LHJMQ. Il mesure 6 pieds 4 pouces et pèse 211 livres.

Classé au 20e rang des patineurs nord-américains par la Bureau central de dépistage de la LNH, Raphaël Lavoie des Mooseheads d'Halifax a aussi connu une bonne journée à la Séance d'évaluation. Il a été en mesure de se hisser parmi les sept meilleurs résultats dans quatre épreuves, soit pour l'envergure (5e), les capacités aérobiques (5e), le Vo2Max (6e) et la puissance maximale en entraînement anaérobique (7e).

Contrairement à Bolduc, Lavoie a disposé de beaucoup moins de temps pour se préparer pour l'événement, puisque les Mooseheads ont participé à la finale de la Coupe Memorial le 26 mai dernier.

Nathan Légaré, du Drakkar de Baie-Comeau, s'est quant à lui placé dans le top-10 de deux épreuves.

Caufield se signale, Hughes fait l'impasse

Knight n'a pas été le seul joueur de l'USNTDP à connaître du succès dans les tests physiques.

L'ailier droit Cole Caufield, huitième au classement des patineurs nord-américains selon le Bureau central, a réussi 16 tractions à la barre, à égalité au premier rang. Son saut vertical de 23,08 pouces a été le sixième meilleur, et il a réussi la septième meilleure puissance (7,07 W/kg) dans l'épreuve du développé couché.

Jack Hughes, le meilleur patineur nord-américain selon le Bureau central de dépistage et le favori pour être le choix no 1 du repêchage 2019 de la LNH, n'a pas participé aux tests après que des examens médicaux eurent montré mercredi qu'il n'était pas à 100 pour cent après être retourné du Championnat mondial 2019 de la FIHG en Slovaquie. Hughes et les États-Unis ont été éliminés en quarts de finale le 23 mai.

« Avant d'arriver à la séance, j'imaginais que je n'allais pas participer aux tests parce que je n'ai pas eu l'occasion de m'y préparer en raison des matchs que j'ai joués au cours des deux derniers mois, a admis Hughes. Je n'ai pas vraiment eu la chance de me reposer (après avoir participé au Championnat du monde des moins de 18 ans 2019 de la FIHG en Suède en avril et puis au Championnat mondial). Ce n'était pas donc logique de passer les tests. J'avais besoin d'un peu de repos.

Consultez la liste des 25 meilleurs performances dans chaque catégorie ici.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.