Skip to main content

Jonathan Marchessault insatisfait de sa production

L'attaquant des Golden Knights soutient que c'est une question de temps avant que ça débloque pour lui

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LAS VEGAS - Si Jonathan Marchessault va droit au but comme il le fait en entrevue, il va marquer davantage c'est certain.

Avant l'affrontement des Golden Knights contre les Canadiens de Montréal au T-Mobile Arena, jeudi (22 h HE; RDS, TSN2, ESPN+, ATTSN-RM), l'attaquant québécois ne montrait que deux buts à sa fiche.

« Ce n'est pas très bon », se confesse-t-il d'entrée de jeu. « Qu'on le veuille ou pas, je ne suis pas un gars qui est censé avoir deux buts en 13 matchs. Un gars qui produit à l'attaque, ça doit trouver le moyen de produire. »

À LIRE AUSSI: « Flower » au sommet de son art et plus cabotin que jamaisPacioretty, plus détendu à sa deuxième saison à Vegas | Le but inusité de Svechnikov fait jaser à Las Vegas

L'aspect positif dans son cas, comme il le soutient, c'est que le manque de production n'est pas attribuable à un manque d'effort.

« Je travaille fort et j'ai beaucoup de chances de marqueur, opine-t-il. Sincèrement, je suis un gars assez confiant en mes moyens. Je suis capable de tourner ça de bord. Il reste beaucoup de temps à la saison, 69 matchs, et ça ne m'effraie pas. »

Marchessault, qui a obtenu entre 25 et 30 buts à ses trois premières saisons complètes dans la LNH, se retrouve dans la même situation que son coéquipier Max Pacioretty, qui n'a également réussi que deux buts après 13 matchs - tout en ayant amassé neuf passes.

« On en parle ensemble, "Patch" et moi, mentionne-t-il. On doit avoir quelque chose comme six chances de marquer par match et on ne "score" pas. C'est quasiment rendu une blague. On sait que pour des gars comme nous, c'est une question de temps avant que ça débloque. On va connaître une bonne séquence et tout va revenir à la normale. »

Les Golden Knights (8-5-0, 16 points) occupent une position enviable au classement, même si l'indice de satisfaction demeure en deçà du niveau souhaité.

Video: VGK@PHI: Marchessault compte sur réception en AN

« Il y a un peu d'inconstance dans notre jeu, déplore Marchessault avec la même franchise. On a connu d'excellents matchs, mais on ne s'est pas vraiment présentés dans d'autres matchs. Je pense à deux matchs en particulier, la semaine dernière, contre les Flyers de Philadelphie et l'Avalanche du Colorado (défaites de 6-2 et de 6-1). »

Les Golden Knights ont vaincu les Ducks d'Anaheim 5-2 à leur dernière sortie, dimanche.

« On a eu de bons matchs, d'autres où notre gardien Marc-André Fleury nous a sauvés, a avancé l'attaquant William Carrier. On a des hauts et des bas. La fiche est bonne, mais on doit trouver notre rythme. »

L'équipe accorde trop de tirs aux adversaires, soit 35,3 en moyenne par match. Seuls les Kings de Los Angeles font pires jusqu'à maintenant à ce chapitre, avec une moyenne de 36,2 lancers cédés par rencontre.

« Ce n'est pas bon, a consenti Marchessault. Il faut aider nos défenseurs dans notre zone. On ne leur donne pas assez d'options sur les bandes. Ça crée des revirements. Ils paraissent souvent mal parce qu'ils redonnent la rondelle, mais c'est notre faute parce que nous ne leur offrons pas d'options faciles. C'est un jeu collectif, le hockey. Nous retirons de la fierté à bien jouer défensivement et on ne le fait pas. C'est injuste pour Marc-André qui doit nous sauver la peau à chacun des matchs. »
 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.