Skip to main content

Une courbe d'apprentissage pour Kotkaniemi

Le jeune Finlandais des Canadiens constate que la deuxième saison n'est pas plus facile que la première

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Jesperi Kotkaniemi avait retrouvé le sourire, mercredi, au lendemain d'une éprouvante soirée contre le Lightning de Tampa Bay.

Enfin presque. S'il avait pu se soustraire à l'exercice questions-réponses avec les journalistes, la journée aurait été parfaite pour lui.

Après avoir créé la surprise et multiplié les découvertes à sa première saison dans la LNH, le Finlandais âgé de 19 ans constate que la deuxième saison n'est pas plus facile, même s'il prétend que ça n'a rien à voir. 

À LIRE AUSSI: CH : même identité, mêmes besoinsLe CH cause trop souvent sa perte

Kotkaniemi était visiblement contrarié, comme rarement on l'a vu, à l'issue du match mardi au cours duquel il a éprouvé des problèmes, avant d'être relégué à l'aile au sein du quatrième trio.

Une courbe d'apprentissage, comme on dit. « Oui absolument, on peut dire ça », a-t-il acquiescé, mercredi. Il y aura d'autres courbes d'apprentissages, il le sait.

Comme l'a souligné le vétéran joueur de centre Phillip Danault, « l'important c'est d'apprendre et de ne pas refaire les mêmes erreurs ».

« Dix-neuf ans, il n'a que 19 ans, répétait Danault, mercredi. Ç'a (un mauvais match) aurait pu arriver à n'importe qui. »

Kotkaniemi a mal paru sur la séquence du premier but du Lightning. Coincé dans sa zone, en compagnie de quatre coéquipiers, on le voyait à bout de souffle tentant d'intercepter la rondelle. Les super vedettes du Lightning Nikita Kucherov et Steven Stamkos avaient d'autres plans en tête.

Tôt au deuxième vingt, Kotkaniemi et ses ailiers se sont retrouvés du mauvais côté d'un changement de trios maladroit.

Video: TBL@MTL: Johnson marque après un beau jeu de passes

L'entraîneur Claude Julien a perdu patience et il a désuni tout le trio, en mutant Kotkaniemi à l'aile dans le quatrième trio.

« C'est une soirée que je dois oublier au plus tôt, a souligné le principal intéressé. Ce n'était pas un bon match. »

La bonne nouvelle pour Kotkaniemi, c'est qu'il avait repris sa place à la position de centre du troisième trio à l'entraînement, mercredi.

« Je me plais avec mes deux ailiers actuels, mais ça ne me dérange pas de jouer avec n'importe qui. Je veux juste jouer ici », a-t-il réagi, quand on lui a demandé s'il avait été soulagé de voir la couleur de son chandail en se présentant à l'aréna.

« C'est l'entraîneur qui prend les décisions, toujours dans le meilleur intérêt de l'équipe », avait-il précédemment dit.

Drouin, lui, ne cachait pas être heureux d'être de retour avec Kotkaniemi et Armia.

« Nous connaissons un bon début de saison ensemble, ce ne sont pas quelques mauvaises périodes ou présences qui vont nous faire baisser la tête, a-t-il affirmé. Nous voulons continuer dans la même voie. Tout le monde était de retour au travail de bonne humeur, la page a été vite tournée. »  

Le défi pour les Canadiens est maintenant d'aligner 60 bonnes minutes de jeu qui se soldent par une victoire. Ils ne l'ont fait somme toute qu'une fois cette saison face aux Blues de St. Louis, samedi.

« Nous avons eu une grosse pratique et nous nous sommes remis à la tâche, a mentionné Danault. Mardi, six mauvaises minutes nous ont coûté le match. C'est normal, ç'aurait pu arriver à n'importe quelle équipe. Il faut retenir la leçon et faire en sorte que ça ne se reproduise pas. 

« Les points en début de saison sont très importants, peu importe l'identité de nos adversaires. »

Le CH s'embarque dans une série de trois matchs en l'espace de quatre jours pour terminer la semaine. Après avoir accueilli le Wild du Minnesota jeudi, il ira sur la route se mesurer aux Blues et au Wild, samedi et dimanche.

« Aussi bien se débarrasser des équipes de l'Ouest en début de saison. Ça nous fera moins de déplacements pour plus tard cette saison », a fait observer Danault, en ajoutant que ça demeure de « gros tests » pour l'équipe.  

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.