Skip to main content

Bouwmeester prend du mieux après avoir subi un malaise cardiaque

Le défenseur des Blues a dû être réanimé à l'aide d'un défibrillateur lors du match contre les Ducks

par LNH.com @LNH_FR

Après avoir été victime d'un malaise cardiaque qui a mené à son effondrement sur le banc des Blues de St. Louis lors de l'affrontement face aux Ducks à Anaheim, mardi, Jay Bouwmeester demeurera hospitalisé. Son état de santé s'est toutefois grandement amélioré.

« Jay Bouwmeester se porte très bien au UCI Irvine Medical Center d'Anaheim, a indiqué le directeur général des Blues Doug Armstrong, mercredi à Las Vegas. Jay passe en ce moment une série d'examens afin de comprendre ce qui s'est passé hier soir, mais les choses semblent positives. »

Le match a été arrêté à 12:10 de la première période lorsque Bouwmeester a été victime d'un incident cardiaque et qu'il a perdu connaissance sur le banc des Blues. Armstrong a mentionné que le personnel médical avait dû utiliser un défibrillateur afin de réanimer Bouwmeester. Le défenseur a repris connaissance immédiatement et il a été transporté au UCI Irvince Medical Center afin d'être soigné.

Le match a été arrêté et sera reporté à une date qui n'a pas encore été arrêtée. 

« Nous aimerions remercier (le thérapeute en chef) Ray Barile et son personnel, ainsi que le personnel médical des Ducks, dont les thérapeutes et les médecins, pour leur réponse rapide, a dit Armstrong. Il n'y a jamais un moment idéal pour qu'une situation du genre se produise, mais ça ne pouvait pas être à un meilleur endroit que le Honda Center. Merci à tout le monde au Honda Center pour leurs efforts qui ont permis de lui sauver la vie.

« Ça démontre que l'AJLNH et la LNH font tout en leur possible pour s'assurer que les bonnes personnes se retrouvent aux bons endroits pour aider les joueurs si quelque chose devait survenir. »

Le défenseur des Blues Alex Pietrangelo et son père ont rendu visite à Bouwmeester à l'hôpital, mardi, ce qui a permis d'apaiser ses inquiétudes. Les pères des joueurs des Blues accompagnaient l'équipe lors de ce voyage.

« Hier soir après le match, mon père et moi sommes allés visiter Dan (le père de Bouwmeester) et Jay en compagnie de Ray, a raconté Pietrangelo. C'était important pour moi de pouvoir le voir, et pour tout le monde aussi. Nous avons parlé avec les coéquipiers par vidéoconférence, Bo a eu la chance de voir tout le monde, et tout le monde l'a encouragé. Je ne veux pas parler pour tous, mais tout le monde se sentait mieux en sachant qu'il était entre de bonnes mains. Il était dans un bon état d'esprit. Il avait l'air du bon vieux Jay, et aujourd'hui on se sentait mieux parce qu'on avait été en mesure de lui parler. »

Les Blues sont demeurés en Californie pour la nuit, et ils ont quitté pour Las Vegas, mercredi, en vue de leur match contre les Golden Knights, jeudi (22 h H.E.; ESPN+, ATTSN-RM, FS-MW, NHL.TV). Pietrangelo a raconté que les joueurs ne voulaient pas quitter Anaheim tant qu'ils n'étaient pas certains que tout était fait pour venir en aide à Bouwmeester.

« Ce ne sera pas facile (de jouer, jeudi), mais nous avons parlé à Jay et il se porte bien, a affirmé Pietrangelo. En le voyant dans un bon état, ça nous a permis de nous sentir beaucoup mieux. Nous sommes restés pour la nuit parce que nous ne voulions pas quitter sans connaître son état de santé. Mais son père est avec lui, Devon (son épouse) est à la maison et nos épouses sont entrées en contact avec elle. L'épouse d'Alexander Steen a été lui rendre visite hier soir. C'est ça, notre groupe. On prend soin de tous et chacun. »

À l'âge de 36 ans, Bouwmeester disputait le 1241e match de sa carrière dans la LNH, lui qui a passé les huit dernières saisons à St. Louis et qui a soulevé la Coupe Stanley pour la première fois au printemps dernier. Il a amassé neuf points en 56 parties cette saison, pour un total de 424 en carrière avec les Blues, les Flames de Calgary et les Panthers de la Floride, qui en avaient fait le troisième choix du Repêchage 2002.

« Dans notre équipe, l'athlète le moins en forme demeure un très bon athlète, mais dans le cas de Jay, c'est un des meilleurs dans ce business lorsque vient le temps de s'entraîner et de s'occuper de son corps, a indiqué Armstrong. Ça montre à quel point les choses peuvent changer rapidement. »

Armstrong a mentionné qu'il avait discuté de la situation avec le président des opérations hockey des Golden Knights, George McPhee. De l'aide psychologique a été offerte aux joueurs et au personnel des Blues lorsqu'ils sont arrivés à Las Vegas. Armstrong a aussi parlé avec le directeur général des Stars de Dallas Jim Nill, qui a vécu une situation similaire lorsque l'attaquant Rich Peverley s'est effondré sur le banc des Stars lors d'un match, le 10 mars 2014.

De nombreux joueurs des Ducks ont aussi rendu visite à ceux des Blues après l'annulation de la rencontre.

« Le monde du hockey se serre rapidement les coudes lorsqu'une situation comme celle-là se produit, a souligné Armstrong. Ça nous rappelle, et je parle en mon nom, mais aussi en celui des joueurs et du personnel, qu'on fait partie d'une fraternité vraiment spéciale. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.