Skip to main content

Jamie Oleksiak qualifie sa sœur de « phénomène »

Le défenseur des Stars ne s'attendait pas à ce que sa petite sœur Penny gagne trois médailles olympiques en natation

par Pat Pickens @Pat_Pickens / Journaliste NHL.com

Le défenseur des Stars de Dallas Jamie Oleksiak savait depuis toujours que sa sœur Penny est une nageuse formidable, mais en la voyant participer aux Jeux olympiques de 2016 à Rio de Janeiro, il a compris qu'elle est en fait une des meilleures de l'histoire du Canada.

Penny, 16 ans, a remporté une médaille d'argent et deux médailles de bronze à sa première Olympiade. Elle est devenue la première nageuse canadienne à gagner trois médailles olympiques depuis Anne Ottenbrite, qui a réalisé l'exploit lors des Jeux de 1984 à Los Angeles, et Jamie est très impressionné.

« Cela aurait été facile pour elle d'aller aux Jeux olympiques et acquérir un peu d'expérience, mais elle y est allée et elle a dominé », a déclaré Jamie Oleksiak, 23 ans, à LNH.com de Rio de Janeiro. « Est-ce que je m'attendais à ça? Non, mais elle a un caractère compétitif. »

Penny est la cadette des trois enfants Oleksiak: sa sœur Hayley en est à sa troisième année à l'Université Northeastern à Boston, où elle est membre de l'équipe d'aviron. Quand Jamie a quitté la maison à Toronto pour poursuivre sa carrière dans le hockey à l'âge de 14 ans, Penny était en train d'apprendre à nager.

Mais neuf ans plus tard, la carrière de nageuse de Penny a décollé. Elle a établi un record olympique junior ainsi qu'un record canadien au 100 m papillon, dimanche, remportant la médaille d'argent avec un temps de 56,46 secondes. Elle a aidé le Canada à gagner la médaille de bronze à titre de finisseuse du relais 4 x 100 m nage libre, affichant un meilleur temps que celle de la finisseuse américaine, trois fois gagnante de la médaille d'or olympique, Katie Ledecky. Mercredi, elle a participé à la deuxième manche du relais 4 x 200 m nage libre pour aider le Canada à s'emparer d'une autre médaille de bronze.

Selon le Comité international olympique, Oleksiak et sa compatriote Taylor Ruck sont devenues les premières athlètes nées après le 1er janvier 2000 à remporter une médaille olympique quand les deux ont gagné la médaille de bronze au relais 4 x 100 m nage libre.

Tweet from @jamieoleksiak: I don't even know what to say right now, that was one of the most intense and amazing things I've seen ������������

« Mon frère et ma sœur me soutiennent depuis le jour que j'ai commencé à patiner, a dit Penny à TSN lundi. Ils m'ont beaucoup enseigné pendant mes cinq ou six années de natation. Ils sont ici aujourd'hui, c'était un incroyable sentiment de regarder vers les gradins pour voir leur réaction. »

Penny peut encore battre la marque établie par Ottenbrite et Elaine Tanner, qui a remporté trois médailles de bronze à Mexico en 1968, pour le plus grand nombre de médailles remportées par une nageuse canadienne à une seule Olympiade. Elle s'est qualifiée pour la finale du 100 m nage libre, finissant au deuxième rang parmi les huit meilleures concurrentes mercredi. La finale aura lieu jeudi.

Les succès de Penny ne sont pas venus aux dépens de sa présence sur les réseaux sociaux, elle qui demeure active sur ses comptes Twitter et Instagram, souvent au grand étonnement de sa famille.

Tweet from @OleksiakPenny: May or may not have prayed to the 6ix god before my race last night..�� #worthit #torontopride pic.twitter.com/NkjOOvEOub

« Penny est, faute d'un meilleur terme, phénomène, a dit Jamie. Elle a 16 ans, elle a encore cette jeune femme là-dedans, et puis on le voit faire l'idiot et envoyer des textes et gazouiller avant une course, et on veut juste la secouer.

« Mais elle se rend ensuite à la piscine, et on peut voir à tel point elle est concentrée. Elle est concentrée et à l'aise. C'est vraiment impressionnant. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.