Skip to main content

Les intrigues à surveiller à l'aube des camps d'entraînement

Les contrats des joueurs autonomes avec compensation et l'état de santé de McDavid font partie des éléments à surveiller

par LNH.com @LNH_FR

Les camps d'entraînement de la LNH se mettent en branle jeudi. C'est le moment de l'année où les 31 équipes croient avoir une chance de gagner cette saison et être capables d'accomplir ce que les Blues de St. Louis ont fait il y a trois mois en remportant la Coupe Stanley.

À LIRE AUSSI : Canadiens: Cinq recrues qui ont bien fait au campLa liste des analyses de la série « 31 équipes en 31 jours »

Mais il y a des points d'interrogation au sein de toutes les équipes à l'approche des camps. Voici 10 questions qui nécessiteront des réponses avant l'ouverture de la saison régulière, le 2 octobre :

1. Les joueurs autonomes avec compensation seront-ils sous contrat à temps?

La liste de joueurs autonomes avec compensation de premier plan demeure longue et intéressante.

En tête, on retrouve l'attaquant des Maple Leafs de Toronto Mitchell Marner, qui a établi un sommet en carrière dans la LNH au chapitre des buts (26), des passes (68) et des points (94), la saison dernière, et qui contemple l'idée d'aller en Suisse pour s'entraîner avec l'équipe de Zurich, dans la Ligue nationale A, s'il n'est pas sous contrat à l'ouverture du camp.

Il y a également les attaquants Brayden Point (Lightning de Tampa Bay), Mikko Rantanen (Avalanche du Colorado), Matthew Tkachuk (Flames de Calgary), Kyle Connor et Patrik Laine (Jets de Winnipeg) ainsi que Brock Boeser (Canucks de Vancouver).

Chez les défenseurs, on retrouve Charlie McAvoy et Brandon Carlo (Bruins de Boston) ainsi qu'Ivan Provorov (Flyers de Philadelphie).
Combien d'entre eux rateront de l'action au camp d'entraînement? Et surtout, y en a-t-il parmi eux qui manqueront des matchs en saison régulière?

2. McDavid sera-t-il prêt pour le match d'ouverture?

Connor McDavid, qui s'est déchiré le ligament croisé postérieur du genou gauche dans le dernier match de la saison des Oilers d'Edmonton contre les Flames de Calgary, le 6 avril, a déclaré la semaine dernière qu'il s'attend à être de la formation partante lors du match d'ouverture, le 2 octobre, contre les Canucks de Vancouver, mais on ne sait pas s'il y arrivera.

Video: DAL@EDM: McDavid marque son 40e but de façon superbe

Même si le capitaine des Oilers, qui a établi un sommet en carrière dans la LNH de 116 points (41 buts, 75 mentions d'aide) en 78 parties la saison dernière, a patiné avec ses coéquipiers samedi, il ne sait pas s'il mettra son genou à l'épreuve dans un match préparatoire.

3. Y aura-t-il huit nouveaux capitaines?

C'est plutôt improbable, mais il y en aura quelques-uns, surtout chez les équipes faisant partie des six originales de la Ligue qui entament la saison sans capitaine.

Les Maple Leafs jouent sans capitaine depuis que Dion Phaneuf a été échangé aux Sénateurs d'Ottawa, le 9 février 2016. Il est possible qu'ils en nomment un avant leur match d'ouverture face aux Sénateurs, le 2 octobre, alors que John Tavares, Auston Matthews, Morgan Rielly et Marner sont parmi les meilleurs candidats.

Dylan Larkin est considéré comme le favori pour être le premier capitaine des Red Wings de Detroit depuis que Henrik Zetterberg a dû mettre fin à sa carrière dans la LNH, le 14 septembre 2018, en raison d'un problème dégénératif au dos.

Personne ne se démarque en particulier chez les Rangers de New York, qui sont sans capitaine depuis qu'ils ont échangé Ryan McDonagh au Lightning de Tampa Bay, le 26 février 2018.

Les Sharks de San Jose ont besoin d'un nouveau capitaine, car Joe Pavelski, qui a occupé ce rôle au cours des quatre dernières campagnes, a signé un contrat comme joueur autonome avec les Stars de Dallas, le 1er juillet. Les Hurricanes de la Caroline ont eux aussi besoin d'un nouveau capitaine depuis que Justin Williams a décidé de prendre une pause de la LNH, le 2 septembre.

Les Canucks, les Golden Knights de Vegas et les Sénateurs sont les trois autres équipes qui sont également sans capitaine.

4. Hall acceptera-t-il une prolongation de contrat avant le début de la saison?

Taylor Hall devrait poursuivre les négociations de contrat avec les Devils du New Jersey lors du camp d'entraînement et rencontrera le directeur général Ray Shero bientôt, ce qui ouvre la porte à ce que l'ailier gauche signe une prolongation de contrat avant le match d'ouverture du 4 octobre face aux Jets.

Le joueur de 27 ans doit encore écouler une saison au contrat de sept ans d'une valeur de 42 millions $ qu'il a signé avec les Oilers, le 22 août 2012, et pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet 2020.

Video: OTT@NJD: Vatanen et Hall épatent la galerie

La dernière saison de Hall a été minée par les blessures, alors qu'il a raté les 47 dernières rencontres après avoir subi une opération arthroscopique, en février, pour retirer des fragments d'os dans son genou gauche. Il a amassé 37 points (11 buts, 26 passes) en 33 rencontres après avoir établi un sommet en carrière de 93 points (39 buts, 54 mentions d'aide) en 76 parties en 2017-18, quand il a remporté le trophée Hart.

5. Comment se déroulera la transition dans la LNH pour Hughes et Kakko?

Jack Hughes et Kaapo Kakko, les deux premiers choix au total du Repêchage 2019 de la LNH, respectivement, joueront dans la LNH cette saison. Leurs performances au camp d'entraînement détermineront les attentes qu'ils doivent placer envers eux-mêmes.

Hughes pourrait s'emparer du poste de centre no 1 chez les Devils et il aurait alors la chance d'évoluer avec Hall. Kakko pourrait être l'ailier droit de premier trio des Rangers et jouer avec Artemi Panarin, qui a accepté un contrat de sept ans d'une valeur de 81,5 millions $ avec New York, le 1er juillet.

Tweet from @NYRangers: Kaapo KakkOT. #NYR pic.twitter.com/jL0fkgImOw

6. Est-ce que d'autres joueurs repêchés en première ronde du Repêchage 2019 vont percer leur formation?

C'est improbable, mais assurément possible que six des sept premiers joueurs sélectionnés à l'encan 2019 se retrouvent dans la formation de leur équipe respective lors du match d'ouverture.

Kirby Dach, qui a été sélectionné par les Blackhawks de Chicago avec le troisième choix au total, pourrait être l'un des trois premiers centres de l'équipe en compagnie de Jonathan Toews et Dylan Strome. Du côté de l'Avalanche, des blessures à la ligne bleue (Erik Johnson, Ian Cole) pourraient ouvrir la porte au défenseur Bowen Byram, sélectionné au quatrième rang.

Moritz Seider, sélectionné au sixième rang par les Red Wings, va assurément avoir une longue audition au camp, mais il est loin d'être assuré que le défenseur sera prêt à effectuer le saut de la meilleure ligue d'Allemagne à la LNH. Si ce n'est pas le cas, Seider pourrait évoluer à Grand Rapids dans la Ligue américaine de hockey, avec le Adler Manheim en Allemagne, ou avec Owen Sound dans la Ligue de hockey de l'Ontario.

L'attaquant Dylan Cozens, le septième choix au total par les Sabres de Buffalo, se remet d'une intervention subie au début du mois de juillet, lui qui s'est disloqué le pouce, et il pourrait amorcer la saison à Buffalo s'il impressionne au camp.

Le cinquième joueur sélectionné, l'attaquant Alex Turcotte des Kings de Los Angeles, s'est engagé auprès de l'Université du Wisconsin.

7. Qui sera le gardien partant des Blue Jackets?

Le plus grand point d'interrogation chez les Blue Jackets de Columbus sera l'identité du gardien qui devra remplacer le double gagnant du trophée Vézina Sergei Bobrovsky, qui a accepté un contrat de sept ans avec les Panthers de la Floride le 1er juillet.

Joonas Korpisalo sera de retour, lui qui a été l'adjoint de Bobrovsky au cours des quatre dernières saisons. Il a conservé un dossier de 41-31-9 avec une moyenne de buts alloués de 2,89 et un pourcentage d'arrêts de ,907 en 90 matchs, ce qui inclut une fiche de 10-7-3 avec une moyenne de 2,95 et un taux d'efficacité de ,897 la saison dernière.

Korpisalo sera toutefois en compétition avec Elvis Merzlikins, qui a été sélectionné par Columbus en troisième ronde (76e au total) du Repêchage 2014 de la LNH et qui a évolué avec Lugano dans la Ligue nationale A de Suisse au cours des sept dernières saisons. 
 
Les Blue Jackets ont le sentiment qu'ils peuvent participer aux séries même après avoir perdu Panarin, Bobrovsky et le centre Matt Duchene (Predators de Nashville) sur le marché des joueurs autonomes, mais la clé pour eux sera de voir l'un de leurs gardiens s'imposer et montrer qu'il peut être un véritable numéro un.

Au moins sept autres équipes verront des luttes intéressantes se dessiner devant le filet pour le poste de numéro un : Buffalo (Carter Hutton, Linus Ullmark), New Jersey (Cory Schneider, Mackenzie Blackwood), Chicago (Corey Crawford, Robin Lehner), Calgary (David Rittich, Cam Talbot), Los Angeles (Jonathan Quick, Jack Campbell), Edmonton (Mike Smith, Mikko Koskinen), et les Coyotes de l'Arizona (Darcy Kuemper, Antti Raanta).

8. Comment les nouveaux entraîneurs parviendront-ils à s'intégrer?

Sept équipes vont entreprendre le camp d'entraînement avec un nouvel entraîneur. 
 
Joel Quenneville (Floride) est le membre le plus décoré de ce groupe avec trois bagues de la Coupe Stanley avec les Blackhawks de Chicago (2010, 2013, 2015). Il occupe le deuxième rang de l'histoire de la LNH au chapitre des victoires (890) derrière Scotty Bowman (1,244).

D.J. Smith (Ottawa) est le seul parmi ces sept nouveaux pilotes à ne pas avoir d'expérience préalable comme entraîneur-chef dans la LNH. Smith a été adjoint avec les Maple Leafs au cours des quatre dernières saisons. 
 
Ralph Krueger (Buffalo) est de retour dans la LNH après avoir passé les cinq dernières années à titre de président de l'équipe de soccer anglaise Southhampton F.C. dans la Premier League. Krueger, dont la seule expérience comme entraîneur-chef dans la LNH remonte à la saison écourtée de 2012-13 alors qu'il avait mené les Oilers à une fiche de 19-22-7, est le sixième entraîneur à défiler derrière le banc des Sabres au cours des huit dernières saisons.

Dave Tippett (Edmonton), Todd McLellan (Los Angeles) et Dallas Eakins (Ducks d'Anaheim) sont les trois nouveaux entraîneurs de la section Pacifique. Les trois hommes ont déjà dirigé au moins une autre équipe de cette section, avec Tippet qui a dirigé les Coyotes (2009-17), McLellan les Sharks (2008-15) et les Oilers (2015-18), et Eakins les Oilers (2013-14).

Alain Vigneault (Philadelphie) est de retour dans la section Métropolitaine après une saison à l'écart de la LNH. Il avait passé les cinq campagnes précédentes avec les Rangers.

9. Est-ce que les joueurs d'élite vont développer une chimie avec leur nouvelle équipe?

Le camp d'entraînement est le moment pour les joueurs qui ont changé d'équipe au cours de la saison morte de s'ajuster à leur nouvel environnement, à leurs nouveaux coéquipiers et à une nouvelle culture. 
 
La liste des joueurs de premier plan qui devront se soumettre à ce processus comprend Bobrovsky en Floride, Panarin et le défenseur Jacob Trouba à New York, Duchene à Nashville, Pavelski et l'ailier droit Corey Perry à Dallas, le défenseur P.K. Subban au New Jersey, l'ailier droit Phil Kessel en Arizona, et le centre Kevin Hayes à Philadelphie.

Video: WPG@ARI: Trouba marque dans la bousculade

Leur capacité à s'adapter et la vitesse à laquelle ils vont devenir des leaders auront une grande incidence sur la qualité de leur début de saison. 
 
10. Est-ce que Ristolainen va passer la totalité du camp à Buffalo?

Les Sabres s'attendent à ce que le défenseur Rasmus Ristolainen se présente au camp d'entraînement cette semaine.

Cependant, Ristolainen a alimenté les rumeurs de transaction le mois dernier lorsqu'il a confié à MTV Sports en Finlande au cours d'une entrevue qui a été traduite par LNH.com qu'il allait « participer au camp d'entraînement d'une équipe de la LNH, et qu'il n'avait plus de plaisir à jouer au hockey.

Ristolainen, qui a mené les Sabres au chapitre du temps de glace au cours de chacune des quatre dernières saisons, avec une moyenne de 25:52 par match, est encore sous contrat pour trois ans. Il a paraphé une entente de six ans d'une valeur de 32,4 millions $ le 11 octobre 2016.

Video: BUF@BOS: Ristolainen inscrit les Sabres au pointage

Comme les Sabres ont fait l'acquisition de Colin Miller et Henri Jokiharju par le biais de transactions avec, respectivement, les Golden Knights et les Blackhawks, ils misent présentement sur cinq défenseurs droitiers, avec Ristolainen, Zach Bogosian et Brandon Montour.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.