Skip to main content

Hynes embauché comme entraîneur des Predators

Il a été congédié par les Devils en décembre et remplace Laviolette

par Robby Stanley / Correspondant indépendant NHL.com

NASHVILLE - John Hynes a été embauché comme entraîneur des Predators de Nashville, mardi, dans l'espoir qu'il puisse maximiser le talent de sa formation et l'aider à batailler pour une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Hynes, qui a été congédié comme entraîneur des Devils du New Jersey le 3 décembre, remplace Peter Laviolette, qui a été remercié lundi après six saisons avec Nashville. Hynes, qui fera ses débuts avec les Predators quand ils affronteront les Bruins de Boston mardi au Bridgestone Arena (20 h HE, ESPN+, FS-TN, NESN, NHL.TV), est seulement le troisième entraîneur des Predators depuis qu'ils ont fait leur entrée dans la LNH en 1998-99 (Barry Trotz, Laviolette).

À LIRE AUSSI : Laviolette congédié par les Predators

« J'ai une philosophie très axée sur l'attaque, a dit Hynes. Notre équipe tente de jouer avec de la vitesse. Nous voulons quitter notre territoire le plus rapidement possible. Nous voulons contrôler la rondelle avec vitesse en zone neutre. Au sein de notre brigade défensive, nous misons sur d'excellents patineurs. Ils peuvent se joindre à l'attaque. Quand tu as du temps et de l'espace en zone neutre, tu as l'occasion d'attaquer à quatre joueurs. »

Hynes a montré un dossier de 150-159-45 en cinq saisons avec les Devils. Il les a menés en séries éliminatoires à une reprise, en 2017-18, alors que le New Jersey s'était incliné en cinq parties contre le Lightning de Tampa Bay au cours de la série de première ronde de l'Association de l'Est.

Il a indiqué qu'il veut aider les Predators à être plus constants et qu'il fera des ajustements dans les prochaines semaines, quand il aura du temps pour tenir des entraînements et implanter ses idées.

« En zone offensive, nous aimons être agressifs en échec-avant, a-t-il expliqué. On répète toujours une phrase en particulier : "nous voulons batailler pour le centre de la patinoire." Nous voulons diriger l'attaque par le corridor du centre de la glace. Nous voulons avoir une mentalité de tireur, être dérangeants devant le filet et miser sur cinq joueurs impliqués en attaque. Nous allons mettre l'accent sur ce que l'on pourrait appeler le jeu sur une moitié de patinoire, c'est-à-dire que nous voudrons appliquer une grosse pression offensive. Tu dois gérer la rondelle et te diriger vers le milieu de la patinoire. Si l'autre équipe dégage, nous devons nous réorganiser et attaquer de nouveau rapidement. »

Le directeur général des Predators David Poile veut en voir plus de la part de son équipe. Il croit que son noyau n'est pas passé près de répondre aux attentes, jusqu'ici cette saison. Nashville vient au sixième rang de la LNH au chapitre des buts par match (3,44), mais au 24e rang pour les buts accordés (3,27).

« D'un point de vue personnel, c'est l'année la plus difficile que j'ai vécue, car nous avons été totalement incapables de répondre aux attentes », a admis Poile, le seul DG dans l'histoire de Nashville. « Mon message aux joueurs a été que je suis responsable de cela. Je suis responsable de ce changement, et j'assume cette responsabilité. Mais vous, les joueurs, devez partager la responsabilité de ce qui se produit avec l'équipe en ce moment. »

Les Predators (19-15-7) occupent la sixième place de la section Centrale et ont cinq points de retard sur les Jets de Winnipeg et la deuxième place de quatrième as donnant accès aux séries éliminatoires dans l'Association de l'Ouest.

« En regardant notre fiche, il faut de toute évidence mieux faire les choses », a mentionné l'attaquant Filip Forsberg. « Comme je l'ai dit, nous n'avons pas vraiment eu le temps d'en parler avec John, mais ultimement, l'effort devra provenir de notre groupe et nous sommes prêts à cela. »

Les Predators se sont dits surpris que Laviolette ait été congédié et ils se sont sentis responsables, mais Poile croit que Hynes pourra insuffler une nouvelle énergie à l'équipe en deuxième moitié de saison.

« Notre équipe est bien meilleure que ce qu'elle a montré cette année, a fait valoir Poile. Mais de toute évidence, certains concepts et systèmes de jeu ne sont pas aussi efficaces qu'ils le devraient. Nous avons également certains joueurs dont le niveau de jeu est bien en deçà de leur potentiel ou des attentes que nous avons envers eux. Ç'a été une année difficile. Plusieurs choses ne se sont pas bien déroulées pour nous. »

L'attaquant Matt Duchene a affirmé que les Predators doivent mettre les émotions reliées au congédiement derrière eux et aller de l'avant, surtout avec un match à l'horaire mardi.

« C'est évidemment un choc pour nous. C'est difficile, a-t-il dit. Je n'ai jamais vécu une situation semblable, où tu dois t'ajuster en cours de saison. Laviolette est un entraîneur extraordinaire et une bonne personne. Je sais que tout le monde ici se sent mal de ne pas avoir été en mesure de répondre aux attentes placées en nous. Ce n'est toutefois pas le temps de s'apitoyer sur notre sort, car nous avons un match important face à une très bonne équipe de hockey ce soir. Nous ne sommes pas très loin d'une place en séries avec quelques matchs en main, donc nous devons tirer le maximum de cette situation. Il reste encore beaucoup de temps à la saison. »

Photo : John Russell/Predators de Nashville

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.