Skip to main content

Trois équipes particulièrement bien représentées au CMJ 2019

Les Blackhawks, les Flyers et les Canadiens sont les formations qui misent sur le plus d'espoirs au CMJ 2019

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Les ennuis que connaissent les Blackhawks de Chicago en ce moment pourraient être de courte durée si le Championnat mondial junior 2019 de la FIHG est d'une quelconque indication.
 

À LIRE AUSSI: Sept joueurs à surveiller au CMJ 2019

Les Blackhawks (13-20-6, 32 points), qui occupent le dernier rang de la section Centrale et qui ont amassé le troisième plus faible total de points dans toute la LNH, verront sept de leurs espoirs prendre part à ce tournoi international réunissant les meilleurs joueurs de moins de 20 ans au monde. Ces sept espoirs représentent un sommet dans la ligue, avec deux autres équipes.

Les Canadiens de Montréal et les Flyers de Philadelphie miseront aussi sur sept espoirs à ce tournoi. Vingt-neuf des 31 équipes de la ligue auront au moins un espoir dans cette compétition, alors que le Wild du Minnesota et le Lightning de Tampa Bay ne seront pas représentés.

Le Championnat mondial junior s'est mis en branle le mercredi 26 décembre et prendra fin le 5 janvier à Vancouver et Victoria, en Colombie-Britannique.

Parmi les espoirs de Chicago présents à ce tournoi, on retrouve le défenseur Henri Jokiharju, qui a été prêté par les Blackhawks à la Finlande le 19 décembre. La recrue de 19 ans a amassé 11 mentions d'aide en plus d'avoir été utilisé en moyenne 20:00 par match en 32 rencontres dans la LNH.

« Nous pensons qu'il s'agit d'une belle occasion pour lui, mais aussi pour notre équipe, a avancé l'entraîneur des Blackhawks Jeremy Colliton. Nous songeons surtout au joueur qu'il sera dans plusieurs mois et dans plusieurs années. C'est une chance pour lui d'aller là-bas et d'être le meneur, ou l'un des meneurs, de son équipe et de l'aider à connaître du succès, en plus d'être un leader. Ces occasions sont rares. »

Jokiharju n'est pas le seul espoir de premier plan à la ligne bleue des Blackhawks qui sera présent à ce tournoi. Adam Boqvist, le huitième choix au total du repêchage 2018 de la LNH, va représenter la Suède. Boqvist a amassé 25 points (neuf buts, 16 passes) et a présenté un différentiel de plus-11 en 23 parties avec London dans la Ligue de hockey de l'Ontario. De plus, Ian Mitchell, sélectionné en deuxième ronde (57e au total) en 2017, va évoluer pour le Canada. À sa deuxième saison à l'Université de Denver, Mitchell a récolté 11 points (deux buts, neuf passes) en 14 rencontres.

L'attaquant Evan Barratt (90e choix au total en 2017), va de son côté porter les couleurs des États-Unis. Joueur de deuxième année à l'Université Penn State, Barratt est à égalité au premier rang des pointeurs de la NCAA avec 29 points (13 buts, 16 passes) en 17 matchs.

Les autres espoirs des Blackhawks au tournoi sont le défenseur de la République tchèque Jakub Galvas, L'attaquant de la Suisse Philipp Kurashev et l'attaquant du Canada MacKenzie Entwistle, que Chicago a acquis des Coyotes de l'Arizona dans le cadre de la transaction impliquant Marian Hossa le 12 juillet.
    
Les Canadiens pourront regarder trois de leurs choix de 2017 pendant le tournoi. L'attaquant Ryan Poehling (25e au total) et le gardien Cayden Primeau (199e au total) vont représenter les États-Unis, alors que Josh Brook (56e au total) sera dans la formation du Canada.

Primeau, qui pourrait être le partant des Américains, a impressionné au camp de sélection final.

« J'aime son niveau d'intensité, a mentionné l'entraîneur adjoint David Lassonde. Il a prouvé que lorsque les choses ne vont pas comme il le veut, il est en mesure de mettre ça derrière lui et d'aller de l'avant. C'est quelque chose de très important pour un gardien. »

Les autres espoirs de Montréal sont le défenseur de la Russie Alexander Romanov, l'attaquant de la Suède Jacob Olofsson, l'attaquant de la Finlande Jesse Ylonen, et l'attaquant du Canada Nick Suzuki, qui a été acquis des Golden Knights de Vegas dans le cadre de la transaction qui a envoyé l'attaquant Max Pacioretty au Nevada le 9 septembre.

À LIRE AUSSI: Le mystère Romanov s'éclaircit

Parmi les sept espoirs des Flyers, trois sont des choix de première ronde. L'attaquant Morgan Frost, le 27e joueur sélectionné au repêchage 2017, va évoluer avec le Canada. Les attaquants Joel Farabee (14e au total) et Jay O'Brien (19e au total), tous deux choisis en 2018, vont porter les couleurs des États-Unis.
 
Farabee évolue à l'aile gauche du premier trio des Américains aux côtés de Jack Hughes, qui devrait être le premier joueur sélectionné au repêchage 2019, et Oliver Wahlstrom (Islanders de New York).

Les autres espoirs des Flyers au Championnat mondial junior sont le défenseur Jack St. Ivany et l'attaquant Noah Cates avec les États-Unis, ainsi que le gardien Samuel Ersson et le défenseur Adam Ginning avec la Suède. 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.