Skip to main content

Entre les poteaux : Les deux gardiens appelés à jouer un plus grand rôle

Notre chroniqueur Mathieu Garon analyse le rendement de Holtby et Fleury après deux matchs en Finale

par Mathieu Garon @OuiOui_32 / Chroniqueur LNH.com

Mathieu Garon a disputé 12 saisons dans la LNH et signé 144 victoires en 341 matchs. Il a porté les couleurs des Canadiens de Montréal, des Kings de Los Angeles, des Oilers d'Edmonton, des Penguins de Pittsburgh, des Blue Jackets de Columbus et du Lightning de Tampa Bay. Il a soulevé la Coupe Stanley en 2009 avec les Penguins. Mathieu a accepté de collaborer avec l'équipe de LNH.com chaque semaine pour nous faire découvrir l'univers des gardiens de la LNH.

La Finale de la Coupe Stanley se transportera maintenant vers la capitale américaine, et souhaitons que le spectacle entre les Golden Knights de Vegas et les Capitals de Washington sera aussi excitant que ce que l'on a pu voir au cours des deux premières rencontres, autant sur la patinoire qu'à l'extérieur de celle-ci. 

Le festival offensif du premier duel n'a guère plu aux gardiens, mais on doit l'avouer, ce fut vraiment exaltant à regarder. On ne peut en effet dire que les gardiens ont pu faire une différence dans cette partie. Une soirée folle où l'on peut prédire très tôt dans la rencontre que plusieurs buts seront marqués, dont certains de manière non conventionnelle. 

 

Braden Holtby

Braden Holtby s'amenait à Vegas fort de deux jeux blancs consécutifs. Celui qui semblait un peu nerveux lors de la première période du match ultime contre le Lightning avait été critique envers lui-même pour les nombreux retours qu'il avait concédés à ses adversaires. Il avait toutefois su fermer la porte et remporter les honneurs dans la finale de l'Association de l'Est. 

À LIRE : Un arrêt qui va occuper les pensées de Tuch | Eller prêt à remplacer Kuznetsov | Holtby a sauvé les meubles

L'histoire a semblé se répéter en lever de rideau contre les Golden Knights. Plusieurs retours sont venus compliquer sa tâche tout au long de la soirée, notamment sur cette séquence qui a permis à la nouvelle équipe du circuit de prendre les devants 3-2.

Video: WSH@VGK, #1: Smith redonne l'avance à Vegas

Le fait d'utiliser sa jambière au lieu de son bâton pour arrêter le disque augmente considérablement le risque d'accorder une seconde chance lorsque la rondelle est redirigée dans l'enclave plutôt que dans le coin de la patinoire ou la baie vitrée.

On a également pu sentir un brin de nervosité chez Holtby sur des tirs anodins comme celui-ci, où il aurait normalement immobilisé le disque avec son gant:

Video: WSH@VGK, #1: Holtby balaie le disque hors de danger

Dans le deuxième match, Holtby a été intraitable. Il a su contrôler ses retours et minimiser les secondes chances de marquer.

Video: WSH@VGK, #2: Holtby empêche Theodore de faire 3-3

Et il y a bien sûr eu l'arrêt clé en fin de match pour préserver l'avance des siens. Lorsque l'on a une bonne soirée comme celle qu'il a connue mercredi, on fait souvent sa chance. En plus de réaliser l'arrêt qui pourrait être un tournant dans la série, il immobilise immédiatement le disque.

Video: WSH@VGK, #2: Holtby vole le but égalisateur à Tuch

Marc-André Fleury

De son côté Marc-Andre Fleury amorçait la Finale de Coupe Stanley comme grand favori pour remporter le trophée Conn Smythe en raison de ses prestations époustouflantes lors des trois premières rondes. Avec ses statistiques surréelles, on se demandait comment la troupe de Barry Trotz allait s'y prendre pour démystifier l'énigme Fleury. 

Il semble que le plan de match des Capitals est d'essayer de battre le Québécois avec des passes latérales. Comme je l'ai mentionné la semaine dernière, il aime être agressif vers le tireur, et il utilise sa rapidité hors du commun pour se déplacer latéralement.

On a pu voir les Capitals, afin de contourner ce style qui sert si bien Fleury depuis le début des séries, tenter à plusieurs reprises de faire croire au Sorelois qu'ils allaient effectuer un lancer pour qu'il sorte de son demi-cercle, pour ensuite distribuer la rondelle à un joueur complètement ouvert de l'autre côté.

Video: WSH@VGK, #1: Carlson complète un beau jeu de passes

Avant que Washington ne marque un quatrième but un peu chanceux sur la même séquence, Kuznetsov avait utilisé la même stratégie de passe latérale à Tom Wilson, qui n'a toutefois pas fait vibrer les cordages à sa première tentative.

Video: WSH@VGK, #1: Wilson brise l'égalité tôt en 3e

Dans le deuxième affrontement, la consigne semblait être identique pour les champions de l'Est. Laisser croire à Fleury qu'un tir était imminent pour qu'il sorte considérablement de son demi-cercle et ensuite trouver un joueur complètement ouvert à l'embouchure du filet.

Video: WSH@VGK, #2: Kempny aide Eller à répliquer

Dans le cadre de la stratégie préconisée par Fleury et son entraîneur des gardiens, il est primordial pour les défenseurs de s'occuper des joueurs qui se glissent près du filet. Sur la séquence précédente, Colin Miller ne surveille pas Lars Eller d'assez près, ce qui ne laisse aucune chance au gardien, maintenant trop loin pour espérer toucher au disque.

Il est difficile de prévoir ce qui va se passer pour le reste de cette quatrième ronde, mais je crois que les gardiens auront de plus en plus leur mot à dire. Ce sont deux gardiens qui aiment être sollicités et qui offrent de meilleures performances à mesure que le nombre de lancers s'accroît.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.