Skip to main content

En cinq points : Avalanche vs Sharks, match no 7

L'expérience et le jeu de puissance pourraient avoir une grande importance dans l'ultime duel entre les deux équipes

par David Satriano @davidsatriano / Journaliste NHL.com

AVALANCHE vs SHARKS

21h H.E.; NBCSN, CBC, SN, TVAS
La série est égale 3-3

Les Sharks de San Jose accueilleront l'Avalanche du Colorado au SAP Center, mercredi, afin de disputer le match ultime de la série de deuxième ronde de l'Association de l'Ouest.

Aucune des deux équipes n'a été en mesure de remporter deux matchs consécutifs dans la série. Les Sharks ont gagné les rencontres 1, 3 et 5, mais l'Avalanche a répondu chaque fois pour créer l'égalité dans la série. 

San Jose a une fiche historique de 7-4 lors des matchs no 7, dont leur victoire de 5-4 en prolongation face aux Golden Knights de Vegas lors de la première ronde. Le Colorado a un dossier de 4-6 à ce chapitre depuis que l'équipe a déménagé de Québec pour la saison 1995-1996.

« Quand on était des enfants, jamais on ne faisait comme s'il s'agissait du match no 5, s'est rappelé le défenseur des Sharks Brent Burns. C'était toujours le septième match, en prolongation. C'est ce qui est le plus excitant pour tout le monde. »

À LIRE : La pression n'affecte pas les deux équipes | L'Avalanche évite l'élimination

Le pilote des Sharks Peter DeBoer n'a jamais perdu une septième rencontre en trois occasions. Pour son vis-à-vis, Jared Bednar, il s'agit d'une première.

« C'est un match à élimination, comme celui qu'on vient tout juste de disputer, a rappelé Bednar. L'équipe doit offrir un niveau d'intensité élevé, et un niveau d'urgence qui le sera tout autant. »

Les deux concessions se sont affrontées à une occasion dans un match no 7, une victoire du Colorado 1-0 en demi-finale de conférence en 2002.

Voici ce qu'il faut surveiller pour ce match en cinq points :

 

1. Le facteur expérience

Les Sharks sont beaucoup plus expérimentés dans une telle situation. Ses joueurs ont disputé un total de 55 matchs no 7, dont celui en première ronde contre Vegas. À lui seul, Joe Thornton s'est retrouvé dans cette situation sept fois. S'il devait revenir au jeu mercredi soir après avoir raté toutes les rencontres de la série, Joe Pavelski, disputerait son septième match no 7 en carrière.

Video: COL@SJS, #1: Thornton bat Grubauer en surnombre

 

De leur côté, les joueurs de l'Avalanche ont disputé un total de 20 rencontres du genre. Derick Brassard est le plus expérimenté avec six, le défenseur Ian Cole a été impliqué dans trois matchs no 7, alors que Colin Wilson en a joué deux. Semyon Varlamov a aussi vécu cette situation quatre fois, mais il n'obtiendra pas le départ devant le filet.

« Plus la série avance, plus ton niveau de jeu doit être désespéré et ton niveau d'exécution doit être meilleur. Dans un match no 7, où les deux équipes pourraient être éliminées, le niveau de désespoir sera à son maximum. On devra être au même niveau » a souligné Cole.

 

2. Le retour de Pavelski

Le capitaine des Sharks pourrait effectuer un retour au jeu après avoir pris part à l'entraînement matinal de l'équipe avant le match no 6. Une décision sera prise avant le match. Pavelski a raté six parties en raison d'une blessure dont la nature n'a pas été dévoilée, mais il n'a pas nié qu'un retour au jeu était imminent.

« Oui, c'est une possibilité, je pense. Nous verrons », a-t-il dit lundi. « Mais je demeure évalué quotidiennement et nous prenons une décision à partir de là. J'aimerais avoir une réponse coulée dans le béton, mais plusieurs variables entrent en ligne de compte. »

Pavelski, qui a amassé quatre points dont deux buts, en sept matchs en séries éliminatoires, a été le meilleur marqueur des Sharks cette saison avec 38 buts.

 

3. Limiter les chances offensives crées par la défensive des Sharks

Depuis le début de la série, Burns a amassé huit points (quatre buts, quatre passes), Marc-Édouard Vlasic a trois points et Erik Karlsson a récolté trois passes.

Video: SJS@COL, #6: Le deuxième but de Vlasic fait 3-3

Ce sont d'ailleurs les arrières - Vlasic deux fois - qui ont inscrit tous les buts des Sharks dans la défaite en prolongation de 4-3 dans le sixième duel. L'Avalanche devra trouver un moyen de limiter leur production afin de l'emporter.

 

4. Le premier trio de l'Avalanche

Avant que Gabriel Landeskog soulève les partisans en marquant en prolongation, lui et ses compagnons de trio Nathan MacKinnon et Mikko Rantanen avaient été blanchis de la feuille du marqueur. Ils n'avaient décoché que quatre tirs et affichaient un différentiel négatif de moins-9 dans le match no 6.

Ils sont au cœur des succès du Colorado, comme le prouvent leurs statistiques. Lors des trois victoires de l'équipe dans la série, ils ont amassé neuf points, alors qu'ils n'en ont que trois lors des revers.

 

5. Être efficace sur le jeu de puissance

Le Colorado n'a marqué que deux fois en 20 occasions en avantage numérique dans la série, mais surtout, ils sont 1 en 17 lors des cinq dernières rencontres. Ce n'est guère mieux pour San Jose dans la série (2-en-17). En saison régulière, les Sharks avaient pourtant le sixième meilleur jeu de puissance de la Ligue (23,6 pour cent) et l'Avalanche les suivait à ce chapitre (22,0).

« C'est excitant pour tout le monde de jouer un septième match, mais on doit faire le travail et on a besoin des 20 gars, pas seulement un trio ou quelques joueurs, a souligné l'attaquant des Sharks Tomas Hertl. Tu dois donner tout ce que tu as, et pour cela, ça prend l'apport de tout le monde. » 


Formation prévue de l'Avalanche
Gabriel Landeskog -- Nathan MacKinnon -- Mikko Rantanen
Colin Wilson -- Tyson Jost -- Alexander Kerfoot
Matt Nieto -- Carl Soderberg -- J.T. Compher
Gabriel Bourque - Derick Brassard

Samuel Girard -- Cale Makar
Nikita Zadorov -- Tyson Barrie
Ian Cole -- Erik Johnson
Patrik Nemeth

Philipp Grubauer
Semyon Varlamov

Retranchés: Sven Andrighetto, Mark Barberio, Ryan Graves, Vladislav Kamenev
Blessé: Matt Calvert (haut du corps)

Formation prévue des Sharks
Timo Meier -- Logan Couture - Gustav Nyquist
Evander Kane -- Tomas Hertl -- Joonas Donskoi
Marcus Sorensen -- Joe Thornton -- Kevin Labanc
Micheal Haley -- Barclay Goodrow -- Melker Karlsson

Marc-Edouard Vlasic -- Brent Burns
Brenden Dillon -- Erik Karlsson
Joakim Ryan -- Justin Braun

Martin Jones
Aaron Dell

Retranchés: Dylan Gambrell, Tim Heed, Lukas Radil, Radim Simek, Antti Suomela
Blessé: Joe Pavelski (tête)


Dans le calepin

Les Sharks n'ont pas tenu d'entraînement matinal, et il faudra donc attendre la séance d'échauffement pour savoir si Pavelski sera de la partie. … Bednar a indiqué que l'Avalanche utilisera la même formation qu'à son dernier match, ce qui signifie 11 attaquants et sept défenseurs. … Rantanen a eu droit à des traitements sur sa jambe gauche mardi, lui qui a encaissé une mise en échec de Burns lors de la sixième rencontre et qui a dû rater plusieurs présences sur la glace. Il sera en mesure de jouer.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.