Skip to main content

Course aux trophées : Elias Pettersson seul dans son monde

Sans surprise, la vedette montante des Canucks a fait l'unanimité pour le Calder au sein du panel de LNH.com

par Siniša Šindik @SinisaSindik / Collaborateur LNH.com

Alors que nous avons franchi la mi-saison de la campagne 2018-19, LNH.com publie une série d'articles sur ceux qui mériteraient de remporter les différents trophées individuels à ce stade-ci de la campagne. Aujourd'hui, le trophée Calder, remis à la recrue de l'année dans la LNH.

Les Canucks de Vancouver ont dû mettre fin à un important chapitre de leur histoire l'année dernière lorsque Henrik et Daniel Sedin ont décidé d'accrocher leurs patins, au grand désarroi des partisans. Un an plus tard, si les jumeaux n'ont évidemment pas été oubliés, disons qu'Elias Pettersson a grandement facilité la transition.

Chaque fois que le panel de LNH.com a eu l'occasion de se prononcer sur le trophée Calder depuis le début de la saison, l'espoir des Canucks avait toujours été identifié comme grand favori pour remporter le titre. Sans surprise, à l'exercice de mi-saison, les membres du jury ont encore une fois opté, unanimement, pour Pettersson. Il a récolté le maximum de points disponibles (40).

Course au trophées : Norris

Malheureusement, le Suédois s'est blessé au genou lors du match face aux Canadiens de Montréal, jeudi dernier, ce qui l'a forcé à rater la rencontre de samedi face aux Maple Leafs de Toronto. 

Travis Green a confirmé au terme de la défaite qu'il s'agissait d'une entorse au genou et non d'une déchirure, ce qui a probablement rassuré les partisans. Or, son absence pèse déjà lourd à Vancouver alors que l'équipe a été blanchie à ses deux dernières sorties.

Il reste néanmoins que même si sa saison devait s'arrêter ici - ce qui ne sera vraisemblablement pas le cas - le Suédois de 20 ans aurait assez d'arguments pour plaider sa cause dans le dossier du trophée Calder.

Le cinquième choix au total du repêchage 2017 de la LNH a fait tourner bien des têtes depuis le début de la saison, et avec raison.

Mercredi dernier face aux Sénateurs d'Ottawa, Pettersson a atteint d'autres plateaux impressionnants lorsqu'il a complété son premier tour du chapeau en carrière, en prolongation de surcroît, pour donner la victoire aux Canucks par la marque de 4-3.

Le représentant des Canucks au weekend du Match des étoiles Honda 2019 de la LNH est devenu le 53e joueur de l'histoire de la LNH, et le cinquième encore actif, à accumuler 40 points à ses 40 premiers matchs dans la LNH. De plus, il est devenu la septième recrue depuis 1983-1984 à compléter un tour du chapeau incluant un but en prolongation, la première à Vancouver.

Comme si ce n'était pas assez, il s'agissait alors de son septième but gagnant de la campagne, un sommet dans l'histoire des Canucks par une recrue. Il a ainsi éclipsé la marque établie par le talentueux Pavel Bure, membre du Temple de la renommée, en 1991-92. Il domine maintenant la LNH à ce chapitre, à égalité avec Gabriel Landeskog et Jeff Skinner.

« Lorsqu'on travaille fort et qu'on croit en quelque chose, je pense que tout est possible », avait déclaré Pettersson au terme du match contre Ottawa. « Cela a toujours été mon rêve [de jouer dans la LNH] et tous mes efforts y ont toujours été consacrés. Maintenant, je suis ici, je vis mon rêve et je joue à Vancouver. »

Video: VAN@CGY: Pettersson bat Rittich d'un tir précis

Avant de connaître sa soirée flamboyante face aux Sénateurs, puis de se blesser le lendemain, le jeune centre avait été nommé la recrue du mois de décembre dans la LNH - il a reçu cet honneur pour la deuxième fois de la saison (octobre également). Il a dominé les autres recrues du circuit avec six buts, 11 passes et 17 points, en plus de compter quatre buts gagnants en 14 matchs. 

Lors des 12 derniers matchs des Canucks avant la défaite contre Toronto, Pettersson et son compagnon de trio Brock Boeser avaient inscrit 41 pour cent des buts de la formation (16 sur 39 - huit buts chacun). En 38 matchs, le Suédois revendique 22 buts et 20 mentions d'aide pour un total de 42 points. 

Il a le don de rendre tout le monde meilleur et selon ses coéquipiers, il est non seulement un marqueur redoutable, mais également un fabricant de jeux hors pair.

« Il peut faire des passes que la plupart des joueurs ne voient même pas », avait déclaré Boeser après une victoire de 6-1 face aux Blues de St. Louis dans laquelle Pettersson avait récolté cinq points. « On doit toujours être prêts. »

La jeune sensation suédoise est sans contredit la pierre angulaire de cette équipe et le sort des Canucks risque fortement de dépendre de ses performances et de son état de santé d'ici la fin de la saison. 

Au deuxième rang du scrutin arrive le jeune défenseur des Sabres de Buffalo Rasmus Dahlin. Le tout premier choix au dernier repêchage a obtenu 28 points au scrutin. Dahlin a mis du temps avant de se mettre en marche, ne récoltant que quatre points à ses 12 premiers matchs. Il compte maintenant 20 points (quatre buts, 16 passes) en 42 matchs. 

Brady Tkachuk est venu fermer le podium avec une récolte de 25 points. Même s'il a ralenti un peu dernièrement, à l'image de son équipe, le fougueux attaquant des Sénateurs d'Ottawa a produit 20 points (10 buts, 10 passes) en 32 matchs cette saison. 

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) : 1-Elias Pettersson, Canucks de Vancouver, 40 points; 2-Rasmus Dahlin, Sabres de Buffalo, 28 points; 3-Brady Tkachuk, Sénateurs d'Ottawa, 25 points; 4-Miro Heiskanen, Stars de Dallas, 15 points; 5-Jesperi Kotkaniemi, Canadiens de Montréal, 5 points; 6-Colin White, Sénateurs d'Ottawa, 3 points; 7- Andrei Svechnikov, Hurricanes de la Caroline, 2 points; 7-Linus Ullmark, Sabres de Buffalo, 2 points

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.