Skip to main content

Dobson gonflé à bloc après avoir reculé au repêchage

Le défenseur, 12e choix au total en juin, veut montrer aux équipes qui ne l'ont pas choisi qu'elles ont commis une erreur

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

EAST MEADOW, New York -- Noah Dobson n'avait jamais mis les pieds à New York avant de se présenter au mini-camp des Islanders le mois dernier.

Dans peu de temps, New York sera son chez-lui.

Le défenseur âgé de 18 ans natif de Summerside, à l'île du Prince Edouard, a été un premier choix (no 12) au repêchage 2018 de la LNH. À la suite de sa sélection, il dit avoir reçu des messages-textes de bienvenue de la part des attaquants des Islanders Mathew Barzal, Anders Lee, Josh Bailey et Anthony Beauvillier. Il a commencé à réaliser ce qui lui arrivait.

« C'était surréaliste de recevoir des messages-textes d'eux, mais ça en dit long au sujet de tout le respect que l'organisation porte à l'endroit de ses jeunes joueurs pour qu'ils se sentent la bienvenue, a commenté Dobson. C'était pas mal 'cool'. »

Dobson s'attendait de faire partie du groupe des 10 premiers espoirs choisis au repêchage, mais il était encore disponible pour les Islanders, qui détenaient les 11e et 12e sélections.

New York a réclamé l'attaquant Oliver Wahlstrom à l'aide du 11e choix avant de jeter son dévolu sur Dobson en 12e position.

Dobson (6 pieds, trois pouces, 180 livres) a réussi 17 buts et il a totalisé 69 points en 67 matchs dans l'uniforme du Titan d'Acadie-Bathurst dans la LHJMQ, la saison dernière.

À LIRE : Hayton cochait toutes les cases pour l'Arizona | Dellandrea veut vite récompenser les Stars | Tolvanen se sent mieux préparé pour la LNH | Ylonen veut marcher dans les traces de son père

« C'est assurément une petite source additionnelle de motivation, a -t-il avoué. Vous n'avez pas besoin de motivation rendu à ce niveau. C'est un rêve que je chéris de jouer dans la LNH. Mais d'avoir vu des équipes ne pas me choisir, je vais utiliser ça comme motivation afin de leur montrer qu'elles ont fait une erreur.

« Mais je joins une excellente organisation et ça m'emballe énormément. Je n'en reviens pas, c'est un rêve d'enfance qui se réalise d'être repêché dans la LNH. J'ai très hâte de faire mes premiers pas avec les Islanders. » 

S'il devait être retourné à son équipe junior à l'issue du camp d'entraînement des Islanders en septembre, il continuerait de tenter de copier le style de son modèle Alex Pietrangelo des Blues de St.Louis, choix de premier tour (no 4) en 2008, qui est un des meilleurs défenseurs de la LNH.

« Nos styles s'apparentent, a soutenu Dobson. Nous sommes des défenseurs efficaces dans les trois zones et qui font circuler rapidement la rondelle. Il (Pietrangelo) est fiable en défense, mais ça ne l'empêche pas de créer de l'attaque. C'est la façon que j'affectionne de jouer. » 

Dobson se dit confiant d'être en mesure de mélanger les cartes au camp des Islanders. 

« Je n'ai pas établi d'échéancier précis. Comme joueur, vous voulez empruntez la meilleure voie possible pour vous. Mon objectif dans le moment est de me renforcer physiquement afin d'arriver prêt au camp à affronter des hommes et de compliquer la décision des dirigeants de l'équipe.

« Vous voulez jouer dans la LNH, mais vous ne devez pas perdre de vue le portrait global et ce qui est le mieux pour votre développement. Il n'y a pas de meilleures personnes que (le directeur général des Islanders) Lou Lamoriello et (l'entraîneur) Barry Trotz qui sachent ce qui est le mieux pour leurs joueurs. Je verrai ce qu'ils me diront en septembre, mais je vais me présenter avec l'intention ferme de lutter pour l'obtention d'un poste. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.