Skip to main content

Meilleurs espoirs: Cinq choses à retenir du match

Lafrenière a eu le dessus sur Byfield et les défenseurs de la LHJMQ ont tiré leur épingle du jeu

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

HAMILTON, Ontario - Alexis Lafrenière n'a assurément pas ressenti la même joie qu'il y a 10 jours, quand il a célébré la conquête de l'or au Championnat mondial junior (CMJ), mais il a tout de même célébré la victoire de 5-3 des Blancs contre les Rouges au Match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH, jeudi.

Celui qui agissait comme capitaine a été blanchi tout comme son vis-à-vis Quinton Byfield, mais il a montré quelques flashs de plus que ce dernier. Disons qu'après avoir mis la main sur le titre de joueur par excellence du CMJ, Lafrenière n'avait pas grand-chose de plus à prouver.

À LIRE AUSSI : Dawson Mercer : Un conte dont il est le hérosRepêchage simulé 2020 : Lafrenière fait l'unanimité au premier rang

Considéré comme le premier choix du prochain Repêchage de la LNH, l'attaquant québécois rentrera finalement à Rimouski pour de bon, vendredi, et pourra se concentrer sur la dernière ligne droite de la saison.

« Ça va faire du bien de retomber dans la routine, a-t-il dit. Ça fait quand même longtemps que je ne suis pas chez moi et ça va être le fun de retourner à ma pension et de revenir dans la routine de la LHJMQ. »

Voici cinq choses à retenir de la rencontre disputée jeudi au FirstOntario Centre d'Hamilton, en Ontario :

Avantage Lafrenière

On ne pourra pas dire que ce match a été celui des têtes d'affiche Alexis Lafrenière et Quinton Byfield, mais on peut affirmer avec certitude que l'attaquant québécois est celui qu'on a le plus vu entre les deux meilleurs espoirs nord-américains.

Non seulement son équipe a eu le dessus au score, mais Lafrenière a fait sentir sa présence au point de vue physique en plus de décocher deux tirs au but. Il a même touché la cible, mais son but a été refusé en raison d'un hors-jeu. 

« Ce n'est pas grave, ça fait partie de la game », a-t-il rigolé après la rencontre. « […] J'essaie d'amener un peu de robustesse dans mon jeu. Je ne cherche pas seulement la grosse mise en échec, mais quand la chance est là, c'est bien de m'impliquer physiquement et ça m'aide à entrer dans ma game. »

Byfield a quant à lui été plutôt invisible et n'a obtenu aucun tir au but. Il a cependant remporté 12 de ses 17 duels au cercle des mises au jeu. Si les deux vedettes ont été blanchies, l'attaquant Tyson Foerster a brillé en récoltant deux buts et une aide, et Connor Zary a amassé trois aides - à égalité pour le plus haut total de la soirée.

Le match des défenseurs offensifs

En jetant un rapide coup d'œil aux formations des deux équipes, on était en droit de s'attendre à un match plutôt offensif de la part des arrières, surtout ceux de l'équipe des Rouges. Avec Jamie Drysdale, Jérémie Poirier et Lukas Cormier au sein de la même brigade, ça promettait et ils n'ont pas déçu.

Drysdale et Poirier ont contrôlé le jeu presque chaque fois qu'ils ont posé le pied sur la glace, tandis que Cormier a été l'un de ceux s'étant le plus illustrés en possession de rondelle. Poirier a été le plus productif des trois avec une récolte d'un but et une aide.

« Je suis quelqu'un qui joue habituellement de manière assez offensive et c'est ce que j'ai essayé de montrer ce soir », a commenté l'arrière des Sea Dogs de Saint-Jean. « Drysdale et moi, on se complétait bien parce que c'est un gars qui patine bien et moi j'aime utiliser mes mains. »

Cormier a quant à lui saisi l'occasion de démontrer son savoir-faire aux nombreux recruteurs, alors qu'il a raté plus d'un mois d'activités en raison d'une fracture à la cheville.

« Je suis assez satisfait de ce que j'ai pu démontrer, a-t-il lancé. Ç'a été difficile de rater un petit bout de la saison, mais j'étais à cent pour cent ce soir. C'était important de connaître un bon match parce que tous les recruteurs étaient là. Je voulais offrir le meilleur de moi et c'est ce que j'ai fait. »

La chimie opère

Il est rare que la chimie s'installe rapidement entre les joueurs d'un même trio à ce match puisqu'ils ne disposent que de deux entraînements complets tous ensemble avant de sauter sur la glace pour la rencontre. 

Qu'à cela ne tienne, Jack Quinn, Marco Rossi et Jacob Perreault ont démontré toute l'étendue de leur talent en complétant un tic-tac-toe parfait pour donner les devants 2-1 aux Rouges en fin de première période. Il faut préciser ici que Quinn et Rossi avaient une longueur d'avance puisqu'ils font équipe avec les 67's d'Ottawa dans la Ligue de hockey de l'Ontario (OHL).

Reste que Perreault, qui s'aligne avec le Sting de Sarnia, a accepté la remise de Rossi et a effectué un superbe tir-passe pour permettre à Quinn d'enfiler facilement l'aiguille. Assurément le plus beau filet de la soirée.

Tweet from @OHLHockey: A little #OHL razzle dazzle to close out the first period in Hamilton ���@marcorossi2383 ������ @JPerreault_44 ������ @jackquinn_19 🚨#CHLKTP pic.twitter.com/sApP1hmgSC

La valse du jeudi soir

Même si le match a été plutôt terne et peu physique, le défenseur Donovan Sebrango et l'attaquant Will Cuylle ont oublié les conventions en laissant tomber les gants en troisième période. Les deux pugilistes ne se sont pas fait de quartier et ont réveillé la foule, qui était bien tranquille.

« Ça m'a quand même surpris de voir ça, a dit Lafrenière. Les joueurs veulent prouver ce qu'ils sont capables de faire dans ce match-là et une bataille, c'est toujours bon pour l'intensité du match. »

L'intensité n'a pas vraiment grimpé de niveau après ce combat et les deux équipes se sont échangé deux buts en toute fin de rencontre pour compléter la marque. 

« Il y a beaucoup de talent sur la glace et tout le monde essaie de montrer ça (plutôt que le jeu physique), a ajouté Lafrenière. Ce n'était pas un match vraiment physique, mais c'était très rapide parce qu'il y avait beaucoup de bons patineurs. »

Un forfait

Le gardien Nico Daws, premier sur la liste de mi-saison des gardiens nord-américains du Bureau central de dépistage de la LNH, n'a pas participé au match comme prévu puisqu'il a subi une blessure au haut du corps pendant la période d'échauffement. Il ne s'est même pas assis au bout du banc de l'équipe des Rouges.

C'est donc dire que Brock Gould a défendu la cage de l'équipe pendant tout le match au lieu de quitter après 30 minutes. Il a cédé quatre fois sur 31 lancers, alors que Cole Perfetti a marqué dans un filet désert avec un peu plus de deux minutes à faire.

De l'autre côté, Samuel Hlavaj, du Phoenix de Sherbrooke, a donné deux buts sur 13 lancers en première moitié de rencontre tandis que Dylan Garand avait été parfait sur 10 lancers avant que Dawson Mercer, des Saguenéens de Chicoutimi, ne le déjoue avec une seconde à écouler à la rencontre.

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.