Skip to main content

Carnet d'espoir : Théo Rochette

L'attaquant a été échangé des Saguenéens de Chicoutimi aux Remparts de Québec à l'ouverture du marché des transactions

par Théo Rochette / Collaborateur spécial LNH.com

Après avoir grandi en Suisse en jouant la majeure partie de son hockey mineur à Lausanne, le Canado-Suisse Théo Rochette a traversé l'Atlantique l'année dernière pour entamer sa carrière junior avec les Saguenéens de Chicoutimi. Auteur de 14 buts et 29 aides en 59 rencontres, la saison dernière, il en est à sa deuxième saison dans la LHJMQ - son année d'admissibilité au Repêchage de la LNH. Il a accepté de collaborer mensuellement avec l'équipe de la LNH jusqu'à ce grand moment qui aura lieu au Centre Bell de Montréal, les 26 et 27 juin.

Salut à tous,

Décidément, cette année d'admissibilité au repêchage de la LNH est remplie de rebondissements. Quelques jours avant de rentrer en Suisse pour passer le temps des fêtes avec ma famille, j'ai appris que j'avais été échangé des Saguenéens de Chicoutimi aux Remparts de Québec.

À LIRE AUSSIRepêchage 2020: Holtz possède d'impressionnantes aptitudes offensives

Je vais traverser la route 175 et me retrouver chez l'ennemi!

Je peux vous dire que c'est assez spécial comme sentiment. Ça me fait vraiment mal de devoir quitter mes amis, mes coéquipiers avec lesquels j'ai passé plus d'un an, surtout au moment où l'équipe joue le tout pour le tout pour aller jusqu'à la Coupe du Président.

En même temps, j'appréhendais un peu ce qui s'en venait. Quand une équipe veut aller jusqu'au bout, elle doit sacrifier un peu du futur de l'organisation pour faire l'acquisition de joueurs bien établis dans le circuit. Quand j'ai vu les acquisitions des attaquants Félix Bibeau, Raphaël Lavoie et Dawson Mercer, je savais que j'allais automatiquement avoir un peu moins de temps de jeu.

J'aurais aimé rester pour faire partie de cette aventure et je suis persuadé que j'aurais été en mesure d'amener ma contribution à l'équipe, mais quand le directeur général et entraîneur-chef Yanick Jean m'est arrivé avec la proposition d'échange aux Remparts, je trouvais que c'était un bon match pour moi.

Je suis vraiment heureux de me joindre aux Remparts. Je suis natif de Donnacona, une petite ville située à environ 20 minutes de la ville de Québec. Les Remparts, c'est familial pour moi… J'ai même déjà porté l'uniforme dans une ligue d'été quand j'étais jeune!

Instagram from @t.rochette: Je voulais juste prendre le temps de remercier l'organisation des @sagueneensdechicoutimi pour la dernière année et demi, vous avez fait beaucoup pour moi et je vous en serez toujours reconnaissant. Un énorme merci aussi aux fans pour le support incroyable, à mes coachs et mes coéquipiers avec qui j'ai passé du temps incroyable ❤️ i'll miss the boys so much.Un nouveau chapitre va commencer avec l'équipe de mon enfance 🔴 see you soon Québec.

Mes grands-parents habitent toujours à Donnacona et j'ai encore beaucoup d'amis dans les environs. C'est plaisant pour moi de me rapprocher de tout cet entourage. Ils vont tous pouvoir venir me voir jouer plus souvent, surtout mon grand-père. Il est mon fan no 1 depuis le début, alors je suis vraiment heureux.

C'est un nouveau départ rempli de belles opportunités. J'ai parlé à Patrick Roy, le directeur général et entraîneur-chef des Remparts, au téléphone et ç'a été vraiment positif. Il m'a dit qu'il construisait l'équipe pour viser les grands honneurs d'ici quelques années et qu'il allait bâtir autour du noyau de jeunes joueurs qu'il est en train de former.

Pour moi, l'objectif ultime n'est donc retardé que de quelques années. Quand les Remparts arriveront à maturité, j'en serai à ma saison de 19 ans. Ça va faire une grosse différence comparativement à cette année.

J'ai bien hâte d'apprendre à connaître Patrick Roy davantage. Après tout, c'est une légende du hockey. Je n'ai pas eu la chance de lui parler bien longtemps, mais d'après ce que j'ai entendu, il va faire tout ce qui est nécessaire pour me permettre d'atteindre mon rêve de jouer dans la LNH. C'est un bon entraîneur et il a formé beaucoup de bons joueurs au cours de ses années dans la LHJMQ.

En plus de ça, j'aurai la chance d'évoluer dans des installations dignes de la LNH au Centre Vidéotron. Je suis allé visiter l'aréna juste avant mon départ pour la Suisse et c'est vraiment incroyable. Ce n'était pas tout à fait nouveau pour moi parce qu'à ma troisième participation au tournoi international pee-wee de Québec, c'est là que nous avons joué.

Il ne me reste que quelques jours à passer en Suisse avant de retourner à Québec pour entamer ce nouveau chapitre. En attendant, je m'entraîne avec mon ancien club à Lausanne et je m'accorde quelques jours de repos. Le fait de revoir ma famille et mes amis va m'aider à remettre le mental à zéro et à être totalement prêt pour mon premier match avec ma nouvelle équipe devant mes nouveaux partisans, le 28 décembre.

D'ici là, je vous souhaite à tous de passer de joyeuses fêtes!

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.