Skip to main content

Sous la loupe : Hurricanes vs Bruins, match no 2

Les Bruins saluent le retour de Charlie McAvoy; les Hurricanes veulent éviter le cachot

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BOSTON - Les Hurricanes ont surmonté un retard de 2-0 face aux Capitals de Washington au premier tour des séries, mais ils ne veulent pas nécessairement se retrouver dans la même situation.

En fait, c'est exactement ce qu'ils tenteront d'éviter lorsqu'ils croiseront le fera avec les Bruins de Boston pour le match no 2 de la Finale de l'Association de l'Est au TD Garden, dimanche (15h HE; TVAS, CBC, SN).

À LIRE AUSSI : Bande d'abrutis ou bande d'insouciants?Johansson sort de sa coquille | La série Hurricanes-Bruins évoque des souvenirs de 2009

La troupe de Rod Brind'Amour menait 2-1 après les deux premières périodes du match no 1, mais elle a accordé deux buts en désavantage numérique en début de troisième pour échapper l'avance et la victoire.

« Nous n'avons pas bien joué en équipe et cette troisième période était vraiment contraire à nos habitudes, a expliqué le défenseur Justin Faulk. Les pénalités et la manière dont nous avons répondu après leurs buts, ce n'était pas bon.

« Nous devons oublier ça et revenir au style de jeu que nous pratiquons chaque soir. Vous avez vu ce que ça donne quand nous jouons de la sorte tout au long des séries. Si nous le faisons, nous allons nous retrouver en bonne posture. »

Voici cinq points à surveiller en vue du match no 2 :

Le retour de McAvoy

Brind'Amour n'est pas passé par quatre chemins lorsqu'est venu le temps de commenter l'entrée en scène du défenseur des Bruins Charlie McAvoy dans la série : « Ils vont être encore meilleurs. »

Ça ne fait aucun doute. L'arrière de 21 ans était suspendu lors du premier match en raison d'un coup qu'il a porté à la tête de Josh Anderson des Blue Jackets de Columbus dans le sixième et dernier affrontement de la série de deuxième ronde. 

McAvoy, qui totalise un but et cinq aides en 13 matchs éliminatoires, reprendra sa place aux côtés de Zdeno Chara sur la première paire. Si l'on se fie à ce qu'a dit Bruce Cassidy, Steven Kampfer sera laissé de côté même s'il a touché la cible, jeudi.

Video: CAR@BOS, #1: Kampfer marque son 1er but en séries

Le réveil de l'attaque à cinq?

Les Hurricanes voient peut-être enfin la lumière au bout du tunnel : Sebastian Aho a inscrit, jeudi, le deuxième but des siens en avantage numérique en autant de rencontres.

Pour une formation qui présente le pire taux d'efficacité en pareille situation des quatre équipes toujours dans la course (12,6 pour cent), c'est du positif. La troupe de Brind'Amour a généré de bonnes chances de marquer et l'ajout d'Andrei Svechnikov à la première unité a rebrassé la sauce.

« L'équipe qui gagne la guerre des unités spéciales gagne habituellement le match, a souligné Brind'Amour. C'est comme ça en saison et ce n'est pas différent en séries. En avons-nous besoin? Oui. Est-ce le réveil? Nous avons eu de bonnes chances au dernier match. »

Éviter le cachot

L'indiscipline a coulé les Hurricanes au dernier match et les officiels ne se sont pas gênés pour sortir le sifflet. Au total, les Bruins ont été punis à trois reprises tandis que les Hurricanes l'ont été cinq fois, dont trois fois en troisième période.

Les troupiers de Bruce Cassidy ont marqué deux fois avec l'avantage d'un homme en début de troisième période pour changer complètement l'allure du match. Les Bruins détiennent la meilleure unité de la Ligue en séries (30 pour cent) et les Canes ne peuvent pas retomber dans le panneau.

« Nous savons qu'ils sont bons en supériorité, ils le sont depuis plusieurs années, a dit Brind'Amour. Ils ont de bons joueurs. Mais peu importe contre qui nous jouons, écoper de cinq pénalités, dont trois consécutives en troisième période, c'est jouer avec le feu. »

Video: CAR@BOS, #1: Bergeron lance les Bruins en avant

La domination de Rask

On le répète depuis qu'il a pris son erre d'aller face aux Blue Jackets, Tuukka Rask semble imperturbable devant son filet. Lors du premier match, Aho l'a battu avec une déviation parfaite tandis que Greg McKegg a eu le dessus sur lui juste avant d'entrer solidement en contact avec lui.

Il faudra voir quelle tactique les Hurricanes utiliseront pour placer la rondelle derrière lui, mais une chose est certaine, c'est que le portier est au sommet de son art. Il affiche une moyenne de buts alloués de 2,02 et un taux d'efficacité de ,938 en 14 matchs éliminatoires.

Tout indique que sa saison réduite à 45 matchs en raison des blessures porte finalement ses fruits.

« Pendant la saison, quand tu disputes 15 ou 16 matchs de suite, c'est difficile mentalement, a-t-il dit. Ça n'a pas été le cas cette année. Je crois que c'est plus facile mentalement quand tu partages la tâche avec un autre gardien (Jaroslav Halak). »

Video: CAR@BOS, #1: Rask plonge pour voler Teravainen

Une pause salutaire

Les deux équipes reprendront le collier après une pause de deux jours, qui a été grandement appréciée dans les deux camps. Peut-être un peu plus du côté des Bruins, qui n'ont pas eu le temps de s'arrêter bien longtemps depuis le début de leur parcours.

Si tout semble au beau fixe au niveau médical pour Boston - en apparence à tout le moins - quelques joueurs des Hurricanes semblent un peu mal en point. C'est le cas de l'attaquant Jordan Martinook, qui a déjà raté quelques matchs depuis le début du tournoi printanier.

Brind'Amour a indiqué que l'attaquant de quatrième trio représenterait un cas douteux jusqu'à la fin des séries, mais qu'il voulait l'avoir dans sa formation autant que possible. Dossier à suivre.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.