Skip to main content

Burrows ajouté à l'anneau d'honneur des Canucks

L'attaquant, qui a disputé 11 saisons à Vancouver, a été honoré avant le match contre les Sénateurs

par Kevin Woodley / Correspondant indépendant NHL.com

VANCOUVER - Alexandre Burrows n'a jamais cessé de croire qu'il jouerait un jour dans la LNH, même lorsque tout ce qu'on lui offrait, après sa carrière junior, était des essais dans l'ECHL avec le Grrrowl de Greenville et les Kingfish de Baton Rouge.

Mais pouvait-il penser qu'un jour, il serait honoré par une équipe de la LNH?

« Je vous aurais dit que vous étiez fou, et que c'était impossible », a avoué Burrows.

À LIRE : Antoine Roussel de retour de sa blessure | Le hockey-balle bientôt aux Olympiques?

L'impossible est devenu réalité mardi, alors que Burrows a été ajouté à l'anneau d'honneur avant le match contre les Sénateurs d'Ottawa. Son no 14, son nom et sa photo sont maintenant affichés au sommet du Rogers Arena, aux côtés d'Orland Kurtenbach, Kirk McLean, Thomas Gradin, Harold Snepsts, Pat Quinn et Mattias Ohlund.

Burrows, qui était accompagné par son épouse Nancy et leurs trois enfants au centre de la glace, a eu droit à une ovation debout de la part des partisans, et il a livré un discours d'une dizaine de minutes où il a remercié ses parents, sa famille, ses anciens coéquipiers et les amateurs.

« Ça fait du bien d'être de retour. En 2006, quand j'ai disputé mon premier match avec les Canucks de Vancouver, je n'aurais jamais pu imaginer que je me retrouverais un jour dans l'anneau d'honneur. »

Video: Burrows parmi les grands des Canucks

C'est en effet difficile à imaginer pour Burrows, qui n'a jamais été repêché. Mais son parcours qui l'a vu passer de joueur compétitif de hockey balle l'été à compagnon de trio de Daniel et Henrik Sedin sur le premier trio a fait de lui un des favoris de la foule et un choix évident pour obtenir cet honneur.

« Tout le monde aime les joueurs qui sortent de nulle part, a mentionné Burrows. Ces cols bleus à qui personne ne donne une chance, mais qui ont trouvé le moyen de se retrouver sur la première ligne et connaître du succès. »

Après avoir joué dans le junior AAA au Québec, puis avec les Cataractes de Shawinigan dans la LHJMQ, trois formations de l'ECHL et avec le Moose du Manitoba, dans la Ligue américaine de hockey, Burrows a paraphé un contrat à titre de joueur autonome le 8 novembre 2005. Il a disputé 822 matchs avec les Canucks. Il est passé de joueur de soutien à marqueur de premier trio, grâce à ses 384 points. C'est lui qui complétait le premier trio lorsque Henrik Sedin a terminé au premier rang des marqueurs de la LNH et a remporté le trophée Hart en 2010, et lorsque Daniel Sedin a obtenu le trophée Art-Ross, comme premier pointeur de la Ligue, et le trophée Ted-Lindsay, en 2011.

Burrows a inscrit 127 filets en quatre saisons en compagnie des Sedin, et les Canucks ont remporté le trophée des Présidents deux fois, en plus d'atteindre la Finale de la Coupe Stanley en 2011.

« Ça me rappelle plusieurs souvenirs », a-t-il dit à propos de son retour dans l'aréna où il a marqué le but gagnant en prolongation du septième match de la série de première ronde contre les Blackhawks de Chicago, en 2011. « J'ai un sentiment de joie et de fierté. Cette organisation a été si bonne pour moi, elle m'a donné ma première chance. J'ai tellement eu de plaisir à travailler pour cette équipe, dans cette grande communauté. J'ai vécu des expériences qui ont changé ma vie et je me suis fait de bons amis. J'ai toujours adoré mon temps ici et même si nous n'avons pas atteint notre but ultime, ce sera toujours un endroit spécial dans mon cœur. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.