Skip to main content

5 Questions: Islanders de New York

La production d'Andrew Ladd et l'éclosion Mathew Barzal pourraient faire la différence

par Brian Compton @BComptonNHL / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

Chacune des 30 équipes de la LNH vit des hauts et des bas au cours d'une saison. Voici cinq questions cruciales qui décideront du sort des Islanders de New York en 2016-17 :

Andrew Ladd peut-il marquer 30 buts?

Ladd, qui a 30 ans, a remporté la Coupe Stanley deux fois et on est allé le chercher en raison de son passé de gagnant et de sa capacité à bien faire dans toutes les situations de jeu. Ladd a marqué 20 buts et plus au cours d'une saison à cinq reprises et il obtiendra maintenant la chance de jouer à la gauche de Tavares, ce qui pourrait lui permettre de produire davantage. « Pour ma part, je cherche simplement à jouer à ma façon, a déclaré Ladd. Je pense que lorsque tu essaies de trop en faire, c'est à ce moment-là que les problèmes commencent et que ça bloque. Avec un joueur comme [Tavares], il s'agit de jouer du hockey simple et de bien faire les choses que je fais, pour l'aider à bien faire ce qu'il fait lui aussi. »

Mathew Barzal est-il prêt à jouer dans la LNH?

La direction des Islanders a adoré voir Barzal afficher autant de talent et travailler aussi fort lors du camp d'entraînement de l'an dernier. Le départ du joueur de centre Frans Nielsen pourrait libérer un poste et permettre à l'athlète de 19 ans de faire le saut dans la LNH, s'il devait continuer à bien faire durant le camp cette année. Barzal a eu droit à du temps de glace au sein du premier trio avec Ladd et Pierre-Alexandre Parenteau pendant que Tavares s'alignait avec Équipe Canada à la Coupe du monde de hockey 2016. « Évidemment, ce sont de gros souliers à chausser, a déclaré Barzal au site web des Islanders. Mais j'y vais une journée à la fois et peu importe avec qui je joue, je vais m'efforcer de jouer mon match et de travailler fort. »

Ryan Pulock peut-il jouer régulièrement à la ligne bleue?

Pulock, qui aura 22 ans jeudi, a montré de belles choses au cours des 15 matchs du calendrier régulier qu'il a disputés avec les Islanders l'hiver dernier, et il a récolté un but et deux aides en six rencontres éliminatoires, aidant alors New York à atteindre le deuxième tour des séries pour la première fois depuis 1993. Pulock, un droitier, a un tir puissant et, si on lui en donne l'occasion, il pourrait s'avérer un élément-clé au sein du jeu de puissance des Islanders. Mais comme le défenseur Dennis Seidenberg a signé un contrat d'un an, le 28 septembre, il est clair que Pulock devra mériter sa place, comme ç'a été le cas la saison dernière. « Ça n'a pas été si mal, a dit Pulock de son expérience de l'hiver dernier. Ça m'a donné la chance de m'installer et de trouver mes repères, et le temps d'être à l'aise avec les gars. J'ai eu droit à de bonnes séances d'entraînement avant de disputer des matchs, j'ai attendu qu'on me donne une chance. Quand on me l'a donnée, ç'a été un moment spécial de disputer mon premier match dans la LNH. »

Y aura-t-il encore un ménage à trois chez les gardiens cette saison?

Jaroslav Halak n'a pas tellement aimé la décision des Islanders de garder Thomas Greiss et Jean-François Bérubé au sein de la formation tout au long de la dernière saison, mais Greiss a encore une année à faire à son contrat et Bérubé a signé un contrat à un volet avec la formation new-yorkaise, le 5 juillet. Bérubé a obtenu six départs et a pris part à sept rencontres en tout la saison dernière, et sans doute qu'il aimerait en disputer plus en 2016-17. Maintenant que Halak et Greiss sont en santé, on peut se demander si le directeur général des Islanders Garth Snow tentera de réaliser une transaction impliquant un de ses trois gardiens avant le début de la saison régulière, le 13 octobre.

Jason Chimera peut-il aider les Islanders à franchir la prochaine étape?

Chimera a 37 ans, mais son coup de patin lui donne l'allure d'un joueur bien plus jeune. Il a marqué 20 buts la saison dernière, ce qui égalait son sommet en carrière, et il a ainsi aidé les Capitals de Washington à décrocher le trophée des Présidents. L'ailier gauche a signé un contrat de deux ans avec les Islanders, le 1er juillet, et on misera sur lui afin qu'il apporte sa contribution au chapitre de la vitesse, de la détermination, du leadership et de la production à l'attaque. « Je crois savoir ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, a affirmé Chimera. Mais comme je suis dans la ligue depuis un bon moment, je pense pouvoir apporter certains éléments de plus dans les séries. Ce que j'aime de cette équipe, c'est que nous avons quatre trios qui peuvent jouer du hockey simple dans les séries, et plus tu joues du hockey simple dans les séries, plus c'est efficace. Parfois, tu peux avoir tout le talent au monde, regardez ce que nous avions à Washington, nous avions du talent à la tonne et nous ne sommes jamais allés plus loin que le deuxième tour. Nous avions de la difficulté à faire la transition. En espérant que je pourrai être un de ceux qui pourront aider l'équipe à faire cette transition. Nous avons beaucoup d'éléments dynamiques, nous avons plusieurs bons jeunes joueurs qui vont franchir une nouvelle étape cette saison, alors je suis content de faire partie de tout ça, c'est certain. »

 

En voir plus