fla-tkachuk-dumba

SUNRISE, Floride – Matthew Tkachuk était assis au podium après le match no 1 de la série de première ronde contre le Lightning de Tampa Bay dimanche.

Pendant que son coéquipier Carter Verhaeghe répondait à une question au sujet de son but vainqueur, l’attaquant des Panthers de la Floride scrutait la feuille de statistiques de la victoire de 3-2 des siens au Amerant Bank Arena et il semblait un peu surpris.

« Tout le monde a distribué au moins une mise en échec, c’est ce que ça dit ici, a lancé Tkachuk. Je ne crois pas avoir déjà vu ça. Quelqu’un en a eu 10. Ça fait beaucoup de mises en échec. »

C’est la meilleure façon de décrire le premier affrontement de la bataille de la Floride.

Le Lightning a distribué 55 mises en échec – 10 par le défenseur Matt Dumba, un sommet dans la rencontre – et les Panthers en ont obtenu 54, dont six de l’attaquant Eetu Luostarinen. Et Tkachuk a vu juste; chaque joueur sur la glace dimanche a été crédité d’au moins un coup d’épaule.

Le résultat a été un match avec très peu d’espace, alors qu’il y a eu un total combiné de 10 tirs en deuxième période et cinq buts au total dans le match. Exactement le style que ces deux équipes aiment et qui devrait continuer d’être prôné dans la série.

« Je pense que c’est ce qui va définir cette série jusqu’à ce que l’une des deux équipes ait à changer sa façon de faire parce que ça ne fonctionne pas pour elle », a souligné l’entraîneur des Panthers Paul Maurice. « Aucune des deux équipes n’a vraiment été capable de prendre le contrôle du match. »

L’entraîneur du Lightning Jon Cooper, qui a vu son équipe décocher son premier tir alors qu’il restait 4:05 à jouer en première période, n’était pas déçu de la performance de ses troupiers.

« Ce sont deux bonnes équipes qui excellent en échec avant, a mentionné Cooper. Quand nous en avons la chance, nous devons mettre la rondelle derrière eux, mais je ne peux pas m’asseoir ici et vous dire qu’une équipe a dominé l’autre au chapitre des chances de marquer. Le jeu a été assez serré, et au final, un but sur le jeu de puissance a fait la différence. »

Ce but a été l’œuvre de Verhaeghe, qui a eu juste d’assez d’espace près du demi-cercle pour rediriger une superbe passe transversale d’Aleksander Barkov. Il a donné une avance de 2-1 à la Floride après 58 secondes de jeu au troisième engagement.

« J’ai donné la rondelle à 'Barky' et j’ai foncé au filet, a analysé Verhaeghe. Je n’ai pas vu la passe, ç’a simplement ricoché sur mon bâton. Ça montre à quel point Barky peut bien passer la rondelle. »

TBL@FLA: Verhaeghe place sa palette, Barkov s'occupe du reste

Ce but a semblé ouvrir quelque peu le jeu, alors que la Floride a obtenu 13 tirs au but en troisième contre neuf pour le Lightning, qui n’en avait décoché que 10 au total dans les deux premières périodes. 

Quand les joueurs du Lightning ont enfin bénéficié d’un peu d’espace pour faire un jeu, le gardien Sergei Bobrovsky a fermé la porte, réalisant des arrêts clés dans les dernières minutes, dont un aux dépens de Steven Stamkos qui allait mener au but dans un filet désert de Tkachuk avec 2:05 à jouer.

« J’ai tenté de faire une poussée et de placer mon corps devant le plus possible », a dit Bobrovsky au sujet de cet arrêt. Il a finalement accordé un but à Stamkos alors qu’il restait 9,3 secondes à faire au match. 

À l’autre bout, Andrei Vesilevskiy s’est montré tout aussi solide, n’accordant qu’un but à Sam Reinhart sur une déviation à 6:17 de la première période et celui de Verhaeghe en avantage numérique. 

Quelques secondes après avoir obtenu son premier tir de la rencontre, le Lightning a créé l’égalité, gracieuseté de Brandon Hagel sur un retour de lancer à 16:04 de la première période. 

Maurice a souligné que les deux gardiens ont dû être vigilants en raison de longues périodes d’inactivité. 

« Je pense que les deux gars qui ont eu les plus gros défis ce soir étaient devant les filets, car il y a eu plusieurs séquences où le jeu était plutôt fermé, a noté Maurice. Ils ont chacun réalisé deux ou trois arrêts très importants, et les gars devant eux ont travaillé fort pour garder l'adversaire à l’écart. Alors il ne se passait pas grand-chose. »

Et aucune des deux équipes ne s’attend à un déroulement bien différent lors du match no 2, mardi (19 h 30 HE; BSSUN, BSFL, ESPN2, TVAS2, SN360).

« Ce n’est pas vraiment frustrant, a dit Verhaeghe. Nous nous y attendions. Nous affrontons une très bonne équipe. Le jeu va être serré et l’échec avant va être intense. Nous savons qu’ils possèdent des armes. Ils savent que nous en possédons aussi. 

« Dans ce genre de match, c’est un rebond chanceux qui va faire la différence. C’est ce qui rend ça aussi intense et excitant. »

Cooper, qui a guidé le Lightning à la conquête de la Coupe Stanley en 2020 et 2021 et à la grande finale en 2022, a assuré que ses joueurs allaient apporter les ajustements nécessaires et répondre de la bonne façon.

« Nous avez-vous vus jouer en séries au cours de la dernière décennie? Ces gars-là ont surmonté toute la frustration possible et l’ont connue de différentes manières, a lancé Cooper. La Floride forme une équipe exceptionnelle. Ils vont continuer dans cette voie. C’est ce qu’ils ont fait aux autres équipes toute l’année et c’est ce qu’ils vont nous faire pour le reste des séries. C’est notre travail de nous battre pour les vaincre. 

« Ils ont fini par gagner le match, mais il y a probablement eu des moments dans la partie où ils étaient très frustrés également. Ça fait partie du hockey des séries. Tu dois te battre malgré ça. »

Hagel est persuadé que le Lightning va trouver une façon de répondre. 

« Nous avons du temps demain, quelques jours pour analyser les choses, revenir et trouver des solutions. Mais c’est une bonne équipe de hockey de l’autre côté, a-t-il dit. Quand viendra le match no 2, je suis convaincu que nous allons être prêts et trouver des façons de rivaliser. Peut-être que nous pourrions envoyer un peu plus de rondelles au filet et mettre davantage de circulation devant leur gardien. »

La tasse de café, le balado de LNH.com

Séries éliminatoires : Le carré d'as est connu

Contenu associé