Skip to main content

Course aux trophées : Trotz reste le favori pour rafler le Jack-Adams

Rick Tocchet succède à Dave Tippett à titre de plus sérieux rival du pilote des Islanders, selon l'équipe de LNH.com

par Marc Tougas / Collaborateur indépendant LNH.com

Alors que la première moitié de la saison 2019-20 de la LNH est complétée, LNH.com publie une série d'articles sur ceux qui seraient les plus susceptibles, à ce stade-ci du calendrier régulier, de remporter les différents trophées individuels qui seront remis à l'issue de la campagne. Aujourd'hui, les prédictions pour le trophée Jack-Adams, remis à l'entraîneur de l'année dans la LNH.

Les résultats du vote ont encore été serrés, comme à l'issue du premier quart de la saison, mais l'équipe de LNH.com considère toujours que le pilote des Islanders de New York Barry Trotz est celui qui mérite le plus de remporter le trophée Jack-Adams, remis à l'entraîneur de l'année dans la Ligue.

Cette fois-ci, Trotz a terminé au premier rang du scrutin par un point devant Rick Tocchet, pilote des Coyotes de l'Arizona. L'entraîneur des Islanders avait aussi eu le dessus par un point à l'issue du premier quart de la saison, au mois de novembre ; c'est alors Dave Tippett, des Oilers d'Edmonton, qu'il avait devancé de justesse.

COURSE AU TROPHÉES : Malgré sa blessure, Makar en tête pour le Calder | Carlson en avant pour le Norris

Si Trotz, qui a raflé le Jack-Adams la saison dernière, le décroche à nouveau en juin 2020, ce serait seulement la deuxième fois qu'un entraîneur l'emporterait deux années de suite, après Jacques Demers avec les Red Wings de Detroit en 1986-87 et 1987-88.

Quand Demers a remporté son premier trophée Jack-Adams, les Red Wings ont récolté 78 points (fiche 34-26-10), soit près du double de la campagne précédente (40 points, 17-57-6), ce qui avait permis à Detroit de passer du dernier rang dans la section Norris à la deuxième place, à un point des Blues de St. Louis. Puis, en 1987-88, Demers et les Red Wings ont fait encore mieux (41-28-11, 93 points) pour terminer au sommet de la Norris, 17 points devant les Blues, deuxièmes.

La recette de Demers ? À son arrivée à Detroit, il a permis aux siens d'afficher une moyenne de 3,42 buts accordés par match, bon pour le cinquième rang dans la LNH, alors que les Red Wings avaient terminé bons derniers à ce chapitre la saison précédente (5,19). Puis, tout en maintenant le cap défensivement à sa deuxième année (3,36 buts accordés par match, 6e rang dans la Ligue), il a cherché à bonifier le jeu offensif des siens : moyenne de 4,03 buts marqués par match en 1987-88 (3e dans la LNH) comparé à 3,25 la saison précédente (21e rang).

Il faut dire que le tout a coïncidé avec l'éclosion d'un certain Steve Yzerman, qui a connu sa première saison de 100 points (102, soit 50 buts, 52 passes) en 1987-88 et récolté 22 points de plus que l'hiver précédent (31 buts, 59 passes). Et qui a surtout vu son différentiel passer de moins-2 à plus-30.

« Un entraîneur, c'est un vendeur. J'ai vendu une approche à l'équipe, je l'ai vendue à mon capitaine, Steve Yzerman, et nous avons avancé à partir de là, a déclaré Demers dans un article publié sur NHL.com en mars 2016. J'ai dit aux joueurs, 'Je peux (…) amener tout le monde à travailler en équipe et à avoir du succès ensemble'. »

C'est un peu la recette que Trotz a utilisée chez les Islanders en 2018-19. Il a alors mené les siens vers une récolte de 103 points au classement (fiche de 48-27-7), 23 points de plus que la saison précédente, si bien que la formation new-yorkaise a terminé deuxième dans la section Métropolitaine, à deux points des Capitals de Washington, après avoir raté une place dans les séries éliminatoires de la Coupe Stanley par 17 points en 2017-18.

Sa recette ? Il a amené les Islanders à afficher la meilleure défensive dans la Ligue (2,33 buts accordés par match), un an après avoir été la pire (3,57).

Cette saison, les Islanders ont encore une des bonnes défensives dans la LNH (2,59 BC/match, 5e dans la Ligue avant les matchs de samedi) et ils ont amélioré leur production à l'attaque, passant à une moyenne de 2,92 buts marqués par match en ce moment comparé à 2,72 en 2018-19. Une légère amélioration, qui permet toutefois aux Islanders de se diriger vers une saison de 114 points, soit 11 points de plus que l'hiver dernier.

Video: NYI@BOS: Varlamov vole Bjork de la mitaine

Qui peut dire mieux ? Personne, selon le panel de 11 personnes de LNH.com.

Tippett était venu près de le faire à l'issue du premier quart de la saison, mais le pilote des Oilers a glissé du deuxième au septième rang de notre scrutin depuis novembre, au profit de Tocchet, qui permet présentement aux Coyotes de frayer parmi les meilleures équipes de la Ligue (2e dans la section Pacifique, à deux points du premier rang avant les matchs de samedi) après que l'Arizona eut raté les séries du printemps dernier par quatre points.

Tocchet a reçu quatre votes de première place, un de plus que Trotz, sauf que ce dernier a vu neuf des 11 membres de l'équipe de LNH.com lui accorder un vote, comparé à huit pour le pilote des Coyotes.

La course pour le Jack-Adams reste donc bien ouverte. Rendez-vous aux trois quarts de la saison !

 

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) : 1. Barry Trotz, Islanders de New York, 33 points ; 2. Rick Tocchet, Coyotes de l'Arizona, 32 ; 3. Todd Reirden, Capitals de Washington, 22 ; é-4. Jared Bednar, Avalanche du Colorado, 15 ; é-4. Craig Berube, Blues de St. Louis, 15 ; 6. Alain Vigneault, Flyers de Philadelphie, 12 ; é-7. Bruce Cassidy, Bruins de Boston, 11 ; é-7. Dave Tippett, Oilers d'Edmonton, 11 ; 9. Mike Sullivan, Penguins de Pittsburgh, 9 ; 10.Claude Julien, Canadiens de Montréal, 3 ; 11. Paul Maurice, Jets de Winnipeg, 2.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.