Skip to main content

Course aux trophées : Malgré sa blessure, Makar en tête pour le Calder

Le jeune défenseur de l'Avalanche a encore une fois fait l'unanimité au sein du panel de LNH.com

par Siniša Šindik / Collaborateur LNH.com

Alors que nous franchirons bientôt la mi-saison 2019-20, LNH.com publie une série d'articles sur les différents candidats aux trophées individuels à ce stade-ci de la campagne. Aujourd'hui, le trophée Calder, remis à la recrue de l'année dans la LNH.

Même s'il a raté huit matchs en raison d'une blessure au haut du corps (du 7 décembre au 27 décembre), Cale Makar n'a pas perdu sa popularité dans la course au trophée Calder, bien au contraire. La jeune sensation de l'Avalanche du Colorado a conservé son étiquette de favori au sein de l'équipe de LNH.com, faisant une fois de plus l'unanimité, tout comme au quart de la saison.

Makar a obtenu le maximum possible de 55 points, soit 11 votes de première place, devançant son plus proche rival, Victor Olofsson, par 15 points. Même s'il a réussi à conserver son statut de favori tout en étant sur le carreau, parions que Jared Bednar est bien content de pouvoir compter à nouveau sur son jeune défenseur.

À LIRE : Poolers : Makar dans le top-5 des défenseurs de la LNH | Les formations du Match des étoiles dévoilées

Depuis le début de la saison, le premier choix de l'Avalanche au Repêchage 2017 de la LNH (quatrième au total) totalise 29 points en 32 matchs. Il devance le défenseur des Canucks de Vancouver Quinn Hughes par un point, tout en ayant disputé huit matchs de moins, mais accuse un retard de cinq points sur l'attaquant des Sabres de Buffalo Victor Olofsson, qui lui a disputé neuf matchs de plus. Au chapitre de la moyenne de point par match, Makar domine ses deux rivaux, avec 0,91 contre 0,72 (Hugues) et 0,83 (Olofsson).

Le jeune homme de 21 ans est également la troisième recrue la plus utilisée du circuit, avec un temps de glace moyen de 20:28 par match. Seuls Hughes (21:15) et le défenseur des Oilers d'Edmonton Ethan Bear (20:58) le devancent.

Video: COL@CHI: Makar fait mouche en AN

Or, après huit matchs d'absence, le retour au jeu de Makar a été un peu plus pénible que prévu. Le jeune arrière droitier a vu son équipe perdre ses trois matchs depuis son retour au jeu, et ce, tout juste après une série de six victoires consécutives.

Même s'il a récolté une mention d'aide contre le Wild du Minnesota à son premier match de retour de l'infirmerie, Makar n'a pas été très tendre envers lui-même.

« Pour être honnête, je pense que ça a très mal été », a déclaré Makar à Athlétique après la rencontre. Trois des buts étaient un peu de ma faute. Ça fait partie de la courbe d'apprentissage, je sais. Ce sera un ajustement un peu plus long que prévu, mais je serai prêt pour le prochain match.

Si l'on se fie à ses statistiques, Makar risque de rebondir assez rapidement. En fait, en 32 matchs cette saison, il n'a été blanchi qu'à 10 occasions, en plus de connaître cinq matchs de deux points et plus, dont un de quatre points et un de trois points.

Ses performances sur la glace ont déjà de quoi impressionner ses coéquipiers qui n'ont que de bons mots à son égard.

« C'est un joueur incroyable, tellement doué. J'ai dit avant la saison que je pensais qu'il allait récolter 70 points, je devrai peut-être ajuster cette prédiction à la hausse », avait déclaré MacKinnon à propos de Makar au mois de novembre, avant sa blessure. « Même quand il n'est pas à son mieux dans certains matchs, il trouve toujours le moyen d'être efficace. C'est la clé dans cette ligue, tu ne seras pas à ton sommet chaque soir, mais tu dois quand même trouver un moyen d'apporter quelque chose. »

Video: BUF@NYI: Olofsson fait 1-1 d'un puissant tir en A.N.

Olofsson (choix de septième ronde en 2014) a terminé sur la deuxième marche du podium avec une récolte de 40 points lors du vote de LNH.com. L'ailier droit de 24 ans domine les recrues du circuit avec 34 points amassés en 41 matchs. Si en début de saison il ne produisait qu'en avantage numérique ou presque, le Suédois s'est grandement amélioré à forces égales depuis, lui qui compte maintenant 20 points en pareilles circonstances - seul l'attaquant des Maple Leafs de Toronto Ilya Mikheyev a fait mieux chez les recrues avec 22 points.

Quinn Hughes (septième choix au total en 2018), a complété le trio de tête avec un total de 37 points lors du scrutin. Si l'avantage numérique représentait le pain et le beurre d'Olofsson en début de saison, c'est encore le cas pour Hughes, qui est une véritable menace en attaque massive. Le quart-arrière des Canucks compte 15 points sur le jeu de puissance, un sommet dans la Ligue parmi les recrues. Il compte 28 points en 39 matchs.

 

 

Résultats du scrutin (cinq points pour un vote de première place, quatre points pour un vote de deuxième place, etc.) :

1- Cale Makar, Avalanche du Colorado, 55 points (11 votes de première place); 2- Victor Olofsson, Sabres de Buffalo, 40 points; 3- Quinn Hughes, Canucks de Vancouver, 37 points; 4- Martin Necas, Hurricanes de la Caroline, 11 points; 5- Nick Suzuki, Canadiens de Montréal, 10 points; 6- Ilya Mikheyev, Maple Leafs de Toronto, 4 points; 7- John Marino, Penguins de Pittsburgh, 3 points; 8- MacKenzie Blackwood, Devils du New Jersey, 2 points; 8- Ethan Bear, Oilers d'Edmonton, 2 points; 9- Philippe Myers, Flyers de Philadelphie, 1 point

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.