Skip to main content

Sur le radar: Samuel Asselin a le compas dans l'oeil

En quête d'un contrat professionnel, l'attaquant de 20 ans a pris les grands moyens pour susciter l'intérêt des équipes de la LNH

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

La saison régulière des Mooseheads d'Halifax a beau avoir pris fin samedi, Samuel Asselin est un homme occupé.

Depuis qu'il a confirmé son titre de meilleur buteur de la LHJMQ grâce à sa récolte de 48 buts en 68 matchs, le téléphone de l'attaquant de 20 ans sonne beaucoup plus souvent qu'à l'habitude. 

Tout le monde tente de savoir ce qui a déclenché cette explosion offensive chez celui qui avait inscrit seulement 17 buts à sa meilleure campagne dans le circuit junior québécois. Malheureusement, même le principal intéressé ne peut mettre le doigt sur la cause de ses succès.

« Pour être bien honnête, je ne pourrais même pas répondre à la question », a lancé Asselin en riant au bout du fil, quelques secondes après avoir raccroché avec un média local.

« Si on m'avait dit que j'allais finir premier buteur à deux buts du plateau des 50, j'aurais dit que c'était impossible. Je pense que la confiance a une grosse part à jouer dans tout ça. Plus la saison avançait, plus mon rôle était important et plus j'avais confiance en moi. »

À LIRE : Vlasic veut ajouter à l'héritage familial | Veleno veut quitter sur une bonne note

Cette confiance a commencé à prendre forme il y a un peu plus d'un an lorsqu'il a subi une blessure à l'épaule qui a bien failli mettre un terme à sa saison, peu après avoir été échangé des Cataractes de Shawinigan au Titan d'Acadie-Bathurst.

Asselin a réussi à éviter l'opération de peu et a pris les bouchées doubles pour finalement aider le Titan à remporter la Coupe du Président et éventuellement la Coupe Memorial. Il avait d'ailleurs terminé à égalité au premier rang des buteurs de ce prestigieux tournoi avec cinq buts en quatre matchs. Comme un petit aperçu de ce qui l'attendait…

Il y a ensuite eu l'invitation au camp des Blue Jackets de Columbus et finalement l'échange qui l'a fait passer du Titan aux Mooseheads - l'équipe hôtesse du tournoi de la Coupe Memorial - en tout début de saison.

« Je crois que ç'a commencé l'an dernier en séries », a commenté son compagnon de trio Antoine Morand, qui est lui aussi passé du Titan aux Mooseheads.

« J'ai vu tous les efforts qu'il a mis derrière ça. Il voulait revenir au jeu, il a continué de travailler fort et il a connu des séries incroyables en plus d'être un de nos meilleurs joueurs à la Coupe Memorial. Je crois qu'il a toujours eu le potentiel, mais la confiance lui a permis de décoller. »

Asselin et Morand n'ont pas commencé la saison sur le même trio, mais une baisse de régime de l'équipe après les Fêtes a forcé l'entraîneur Éric Veilleux à tenter de nouvelles combinaisons. Ils se sont retrouvés ensemble en compagnie de Raphaël Lavoie et les choses ont naturellement pris leur envol.

Les deux amis ont déjà gagné deux coupes ensemble et ils n'ont pas l'intention de laisser passer l'occasion qui se présente de nouveau à eux.

« Quand tu gagnes avec des gars, ça devient des frères pour la vie, a dit Asselin. J'ai vu Antoine tout l'été, ç'a vraiment cliqué entre nous. Il n'y a rien comme gagner une coupe et le fait de l'avoir vécu l'an dernier nous donne encore plus le goût de le revivre. »

Une chance chez les pros?

L'autre bonne nouvelle dans toute cette histoire, c'est que le téléphone de l'agent d'Asselin ne dérougit pas non plus. Ce dernier verra sa carrière junior prendre fin au terme du tournoi de la Coupe Memorial au mois de mai et il espère encore avoir l'occasion de faire le saut chez les professionnels l'an prochain.

Avec une saison comme celle qu'il vient de connaître - il a aussi ajouté 38 aides - l'intérêt des équipes de la LNH se fait de plus en plus sentir.

« Avant le début de la saison, je voyais quelques-uns de mes amis signer des contrats professionnels et je savais que c'était ce que je voulais, a-t-il affirmé. J'y ai pensé plusieurs fois pendant la saison. Après tout, on rêve tous de vivre du hockey.

« Nous avons eu beaucoup de pourparlers, beaucoup de discussions, mais il n'y a encore rien de concret. Je fais mon possible sur la glace pour me donner des arguments à mon agent. Une fois que tu sais que les recruteurs et les équipes sont intéressés, ça aide à jouer avec la tête légère.

« Maintenant, ma concentration est toute sur les séries et sur les Mooseheads. »

 

Dans le calepin 

  • La carrière nord-américaine de l'attaquant français Alexandre Texier s'est amorcée cette fin de semaine avec le club-école des Blue Jackets. Le choix de deuxième ronde en 2017 (no 45) a été blanchi à son premier match après avoir connu une saison fort productive (55 MJ : 14b, 27a) avec Kalpa dans la Liiga, en Finlande.
     
  • Mine de rien, l'attaquant des Mooseheads Benoit-Olivier Groulx a conclu la saison régulière avec une récolte de 80 points (31 buts, 49 aides) en 65 matchs. L'espoir des Ducks (no 54 - 2018) a terminé en force avec sept buts et 20 aides à ses 15 dernières rencontres.
     
  • Tout indique que l'attaquant québécois Maxime Comtois soit un peu trop dominant pour la LHJMQ. En 25 petits matchs cette saison, il a totalisé 31 buts et 17 aides pour maintenir la meilleure moyenne de points par match du circuit junior québécois (1,92).

 

2019 sous la loupe

  • Jack Hughes et Cole Caufield ont inscrit leur nom dans l'histoire du programme de développement américain sur le même jeu, vendredi. En récoltant une aide sur le but de Caufield, Hughes a battu le record de Clayton Keller pour le nombre de points (190) en carrière tandis que Caufield a devancé Phil Kessel pour le nombre de buts (105) au sein du programme.

Tweet from @USAHockeyNTDP: When you break the program all-time goals and points records on the same play...you cut the puck in half. Congrats Cole & Jack! pic.twitter.com/UsJetPWDMl

 

  • Le gardien des Silvertips d'Everett (WHL) Dustin Wolf a dominé tous les gardiens de la Ligue canadienne de hockey cette saison avec une moyenne de buts alloués de 1,69, un taux d'efficacité de ,936 et un total de 41 victoires. Il était classé au 17e rang des gardiens nord-américains sur la liste de mi-saison du Bureau central de dépistage.
     
  • L'attaquant des Hurricanes de Lethbridge (WHL) Dylan Cozens a vu sa séquence de matchs avec au moins un point être freinée à 15 lors de la toute dernière rencontre de la saison. Sa récolte de 84 points (34 buts, 50 aides) en 68 matchs lui a tout de même permis de dominer tous les espoirs de son âge dans la Ligue de l'Ouest.

 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.