Skip to main content

Sakic confirme le retour de Roy à la barre

Le directeur général de l'Avalanche du Colorado affirme que tout le monde devra être meilleur la saison prochaine

par Rick Sadowski / Correspondant LNH.com

DENVER -- Patrick Roy sera de retour derrière le banc de l'Avalanche du Colorado la saison prochaine, a confirmé le directeur général Joe Sakic samedi.

« Oui, il reviendra », a dit Sakic avant le dernier match de l'Avalanche contre les Ducks d'Anaheim au Pepsi Center. « Nous sommes ensemble là-dedans. »

L'Avalanche (39-38-4) a raté sa participation aux séries éliminatoires pour la deuxième saison d'affilée.

« J'ai discuté avec Patrick et nous savons que nous devrons essayer quelque chose de différent la saison dernière. En ce qui me concerne, ça n'a rien à voir avec le personnel d'entraîneurs. Nous devrons tous être meilleurs. Je devrai être meilleur, les entraîneurs et les joueurs aussi. Nous devrons tous procéder à un examen de conscience afin d'identifier ce qui n'a pas fonctionné. »

Roy, qui a deux années à écouler à son contrat, est à la barre de l'équipe depuis la saison 2013-14. L'Avalanche a conservé une fiche de 52-22-8 afin de remporter le titre de la section Centrale. Il a remporté le trophée Jack Adams qu'on remet à l'entraîneur par excellence de la LNH.

Roy a manifesté sa déception à l'endroit des joueurs au cours d'une entrevue radiophonique, mercredi.

« Pour une raison ou pour une autre, je ne me suis jamais senti en danger, a indiqué Roy. J'ai une excellente relation avec Joe, nous nous parlons sans arrêt, et nous sommes très proches. Je sais que nous devons tous être meilleurs, et pas seulement le personnel d'entraîneurs. Les joueurs, le noyau, nous savons tous que nous devrons faire certaines choses de manière un peu différente l'an prochain afin de connaître plus de succès et participer aux séries éliminatoires. L'objectif est de faire les séries, cela ne fait aucun doute. C'est clair dans notre esprit, et le personnel d'entraîneurs a travaillé extrêmement fort afin de bien préparer notre équipe. »

Le Colorado s'est sorti de la course aux séries éliminatoires dans l'Association de l'Ouest en subissant sept défaites dans ses huit derniers matchs, avant de conclure sa saison samedi.

« Nos deux dernières semaines ont été laborieuses, a commenté Sakic. Nous étions engagés dans une lutte à deux équipes. Le Wild du Minnesota a connu une séquence de quatre défaites et nous n'avons pas pu en profiter. C'était frustrant et décevant. Dans le moment, nous ne prendrons pas de décisions draconiennes. Nous sommes tous fâchés et nous allons nous accorder un recul de quelques semaines avant d'analyser la situation et de poser les gestes qui s'imposent.

« Personnellement, j'ai été très déçu de voir comment l'équipe s'est comportée. Dans plusieurs matchs, nous avons manqué d'émotion. Pendant la saison, j'ai eu le sentiment que nous avons laissé beaucoup de points sur la table. Nous avons perdu des avances en troisième période. Nous n'avons pas bien géré les matchs. »

L'Avalanche a maintenu un dossier de 25-6-2 après avoir amorcé la troisième période avec les devants au score et l'équipe a montré une fiche de 9-7-1 en commençant le troisième tiers à égalité avec ses rivaux. Les quatre points seulement acquis en prolongation représentent le plus faible total dans la LNH.

Le capitaine Gabriel Landeskog, les attaquants Matt Duchene et Nathan MacKinnon ainsi que le défenseur Tyson Barrie sont âgés de 25 ans ou moins. Le gardien Semyon Varlamov est âgé de 27 ans.

« Nous allons nous pencher sur ce que les joueurs du noyau peuvent nous apporter pour l'avenir, a continué Sakic. Le noyau est une grosse partie de l'équipe. Nous devrons débattre à savoir si nos meilleurs éléments sont prêts à apprendre ce qu'ils doivent faire afin de connaître du succès et s'ils veulent le démontrer sur la patinoire en jouant de la bonne façon. »

.Sakic et Roy, membres du Temple de la renommée du hockey, ont été de grands contributeurs aux deux conquêtes de la Coupe Stanley de l'Avalanche en 1996 et en 2001.

« Nous apprenons tous, a résumé Sakic. Patrick est un passionné, un gagnant et il veut gagner. Les joueurs savent exactement ce qu'il s'attend d'eux. L'entraîneur n'est pas toujours à blâmer. »

En voir plus