Skip to main content

Jonathan Bernier étincelant au Centre Bell

Les Canadiens se butent au brio du gardien montréalais et s'inclinent 2-1 face aux Red Wings

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - Les Canadiens de Montréal se sont butés au brio du gardien Jonathan Bernier, samedi, et c'est sur une défaite de 2-1 face aux infortunés Red Wings de Detroit qu'ils ont fait leurs adieux à leurs partisans au Centre Bell pour l'année 2019.

Bernier a repoussé 42 des 43 tirs auxquels il a fait face, perdant son 18e jeu blanc avec 46 secondes à écouler en troisième période. Tomas Tatar l'a déjoué pour son 12e but de la saison.

À LIRE AUSSI : Bernier a le numéro des Canadiens… cette saisonIl gagne 50 000 $ au lancer chanceux des CanadiensJulien déçu par le rendement de ses troupiers à domicile

« Nous avons obtenu plusieurs tirs, mais nous n'avons pas compliqué la tâche du gardien. Nous n'avons pas créé beaucoup de mouvements devant lui, sauf vers la fin, a déploré l'ailier Brendan Gallagher. Nous avons tenté une poussée, mais il a fait les arrêts. Ça nous a pris trop de temps pour nous mettre en marche. Le résultat est que nous avons échappé les deux points. »

Tyler Bertuzzi, son 11e filet, et Mike Green ont été les marqueurs des Red Wings, qui ont mis Carey Price à l'épreuve 20 fois.

Video: Bernier et les Wings battent le Tricolore, 2 à 1

Le Montréalais Bernier, âgé de 31 ans, n'a pourtant pas le numéro des Canadiens, lui qui montrent une fiche de 3-11-3 contre eux. Avant de casser la glace au Centre Bell dans la victoire des Red Wings, le 10 octobre, il n'avait jamais gagné à Montréal.

Les Red Wings (9-22-3, 21 points), qui occupent le dernier rang dans la LNH, ont donc signé un deuxième gain d'affilée après avoir connu une séquence de 12 matchs sans victoire (0-10-2).

Le Tricolore (15-12-6, 36 points) a encore laissé de précieux points de classement sur la table. Ça lui est arrivé trop souvent depuis un mois.

Le CH prend la route de l'Ouest canadien, dès dimanche. Il amorcera le premier segment d'un périple de sept rencontres contre les Canucks de Vancouver, mardi. Suivront successivement pour lui des visites à Calgary, Edmonton et Winnipeg avant la pause de Noël.

Bravo Patrick Proteau!

Les deux premières périodes n'ont pas été très palpitantes.

Le clou s'est produit quand un amateur a gagné 50 000$ pour avoir visé dans le mille à partir de la ligne bleue la plus éloignée. L'ouverture était mince dans le panneau, mais Patrick Proteau a montré comment enfiler l'aiguille. Pas mal pour un gars qui ne savait pas s'il devait utiliser un bâton droitier ou gaucher. La foule lui a réservé une ovation qu'il n'oubliera pas de sitôt.

Tweet from @CanadiensMTL: More information

Pour revenir au match, les Red Wings s'accrochaient à la mince avance d'un but qu'ils s'étaient donné tôt dans la soirée. 

Bertuzzi a marqué après avoir reçu la passe de Dylan Larkin en provenance de l'arrière du but, à 3:21. Larkin a ravi le disque à Shea Weber derrière et l'a envoyé à Bertuzzi laissé sans surveillance devant.

« Ça fait une grosse différence de marquer les premiers, surtout pour une équipe qui n'a pas de succès », a mentionné l'entraîneur des Red Wings, Jeff Blashill. « C'est important pour la confiance, vous jouez différemment quand vous prenez les devants, au lieu de jouer du hockey de rattrapage. Ç'a fait du bien de voir ce premier but entrer. »

Les Canadiens ont par la suite provoqué des chances de marquer, comme quand Phillip Danault a pu s'avancer vers le filet en infériorité numérique, mais Bernier a été solide.

Le CH avait l'avantage 21-12 dans les tirs après 40 minutes de jeu. C'est sans parler des tirs sur le poteau de Tatar et de Joel Armia, qui n'ont pas été comptabilisés.

« Jonathan a bien gardé le but, mais nous n'avons pas été assez affamés près du filet, a commenté Danault. Les Red Wings sont sortis plus fort, ils ont déployé beaucoup de vitesse. Ils étaient affamés et ils ont connu une meilleure première période que nous. »  

Les Red Wings n'allaient pas ouvrir le jeu en troisième période, mais ils ont su saisir une occasion d'augmenter l'écart en supériorité numérique, à 7:42.

La frappe du défenseur Green a effleuré l'intérieur du poteau à la droite de Price, avant de pénétrer dans le filet. 

Les hôtes n'ont pas abandonné, Tatar rétrécissant l'écart au cours de la dernière minute. Mais c'était trop tard.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.