Skip to main content

Julien déçu par le rendement de ses troupiers à domicile

Le manque de résultats des Canadiens au Centre Bell cette saison est devenu un irritant pour l'entraîneur

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL - La défaite encaissée contre les Red Wings de Detroit a été la goutte qui a fait déborder le vase de Claude Julien, samedi. Le dossier ordinaire des Canadiens de Montréal au Centre Bell cette saison est officiellement un irritant pour l'entraîneur.

« Ce n'est pas acceptable une fiche de 0,500 à domicile », a lancé Julien, en évoquant le rendement en dents de scie de l'équipe à la maison (8-8-3).

« Nous faisons bien à l'étranger, mais nous devons être meilleurs à domicile. »

À LIRE AUSSI : Bernier a le numéro des Canadiens… cette saisonJonathan Bernier étincelant au Centre BellIl gagne 50 000 $ au lancer chanceux des Canadiens

C'est une bonne chose que les Canadiens traîneront leur baluchon dans sept villes d'ici la fin de l'année 2019. Ils auront d'autres chats à fouetter avant de s'attaquer à la problématique à leur retour au Centre Bell, le 2 janvier.

L'équipe montre un dossier de 7-4-3 dans les forteresses de l'ennemi.

« Nous n'affichons pas la même ardeur à domicile que sur la route jusqu'à maintenant. Ça doit changer », a maugréé Julien.

Le manque de mordant est difficile à expliquer, particulièrement contre des adversaires de moins forts calibres.

« On parle de parité, il faut y croire, a martelé Julien. La parité existe et même si les Red Wings n'avaient que huit victoires avant samedi, ils avaient battu les Jets de Winnipeg, jeudi. Ils sont en mode reconstruction, mais ils ont de bons patineurs. Peu importe, ça ne pardonne pas quand une équipe n'est pas prête ou qu'elle ne joue pas à la hauteur de ses capacités, elle s'expose à la défaite. »

Video: DET@MTL: Bertuzzi complète la passe de Larkin

Julien a proposé le manque de vigueur dans les batailles pour l'obtention de la rondelle au cours des deux premières périodes et l'indiscipline comme des facteurs aggravants du revers, samedi.

« Nous avons joué avec le feu en nous compliquant la tâche, et nous nous sommes brûlés. Nous avons écopé de trois mauvaises pénalités en zone offensive », a-t-il déploré.

Suzuki la « vedette »

L'entraîneur a accordé du mérite au gardien des Red Wings Jonathan Bernier « qui a été très bon ». Il a néanmoins trouvé que pas assez de ses troupiers avaient pris d'assaut le filet adverse.

Interrogé au sujet de la « bonne performance » de l'attaquant recrue Nick Suzuki, Julien a saisi la balle au bond afin de renforcer son message.

« Il a été un de ceux que j'aurais aimé voir s'impliquer davantage près du filet, a-t-il répondu, en parlant de Suzuki. Il a encore des choses à apprendre. C'est un bon joueur, mais il ne faut pas partir en peur et penser qu'il est rendu une vedette. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.