Skip to main content

Repêchage 2019 : Kirby Dach se sert du passé pour forger son avenir

L'attaquant des Blades de Saskatoon est un premier de classe dans tout ce qui a trait au hockey

par Mike G. Morreale @mikemorrealenhl / Journaliste NHL.com

S'il y a une chose à laquelle Kirby Dach tient à ce que l'on mentionne quand on parle de lui, c'est qu'il est un premier de classe dans tout ce qui a trait au hockey.

Le centre droitier des Blades de Saskatoon, dans la Ligue de hockey de l'Ouest (WHL), ne se lasse jamais de disséquer les statistiques des joueurs de la LNH et leurs tendances pour tenter d'améliorer son propre style de jeu.

« Je regarde Ryan Getzlaf, ce qu'il a été capable de faire dans la WHL avec Calgary contre des rivaux plus âgés et à quel point il était efficace sur 200 pieds pour fabriquer des jeux et donner la rondelle à ses coéquipiers », a indiqué le gros bonhomme de 6 pieds 3 pouces et 199 livres.

« J'ai lu que Mark Scheifele analyse constamment les statistiques et je fais un peu la même chose. J'ai toujours été fasciné par les statistiques et ça me permet d'en apprendre plus. »

À LIRE AUSSI : Sur le radar: Apprendre à jouer avec un surdoué | Lafrenière a songé à évoluer en Europe | Carnet d'espoir: Raphaël Lavoie

Dach, qui est classé au deuxième rang des meilleurs patineurs nord-américains sur la liste de mi-saison du Bureau central de recrutement de la LNH, est tout un fabricant de jeux. Il a amassé 57 points (21 buts, 36 aides) en 50 matchs avec les Blades cette saison, pour un total de 113 (34 buts, 79 aides) en 121 matchs répartis sur deux saisons.

Son entraîneur Mitch Love n'hésite pas à qualifier son poulain d'historien du hockey, affirmant au passage qu'il connaîtra sans doute du succès au prochain niveau. 

« Les jeunes ne passent pas beaucoup de temps à regarder ce qui s'est fait dans le passé, a-t-il dit. Ils sont davantage concentrés sur le présent, mais Kirby a une très bonne connaissance des joueurs qui sont passés par Saskatoon ou qui proviennent de l'Alberta.

« C'est toujours plaisant de parler à des jeunes qui connaissent les gars des années 1990, des gars que j'ai regardés jouer en grandissant. »

La polyvalence qu'affiche Dach pourrait lui permettre d'être le premier joueur de la Ligue canadienne de hockey (LCH) à entendre son nom au repêchage de juin prochain. Il joue au centre à Saskatoon, mais il a aidé le Canada à remporter l'or à la Coupe Hlinka-Gretzky à l'aile droite, en août dernier.

Il avait été dominant et avait récolté deux buts et cinq aides en cinq matchs alors que Peyton Krebs - le huitième meilleur espoir nord-américain - était son centre.

« On lui a demandé de jouer à l'aile droite dans un tournoi qui implique les meilleurs joueurs de son âge et qui est suivi avec attention par les équipes de la LNH, a expliqué Love. Ça n'a pas été facile de lui demander ça.

« Mais Kirby est très intelligent. Il voit le jeu et prend des décisions à un niveau que l'on voit rarement pour un jeune de 18 ans. Ce que les gens sous-estiment peut-être, c'est à quel point il est compétitif dans son approche pour s'améliorer chaque jour. »

Un mois de léthargie

Tout semble aller pour le mieux lorsqu'on constate que Dach maintient une moyenne supérieure à un point par match (1,14) - la deuxième meilleure chez les Blades - depuis le début de la saison, mais l'attaquant a connu l'une de ses pires léthargies en carrière entre le 28 novembre et le 28 décembre.

Il n'a récolté qu'une mention d'aide en plus d'afficher un différentiel de moins-3 en 11 rencontres au cours de cette séquence, mais il a tout de même décoché 32 tirs au but. 

« Il est demeuré positif même si les rondelles ne rentraient pas, a dit Love. Il faisait beaucoup d'autres choses et avait quand même des occasions de marquer. Je me serais inquiété si les chances avaient disparu, mais elles ont toujours été là.

« Kirby fait plein d'autres choses dans l'ombre. Il est bon défensivement et je peux compter sur lui en désavantage numérique. Il commence à retrouver sa touche offensive. »

Depuis le 30 décembre, tout est revenu à la normale. Il a amassé 15 points (sept buts, huit aides) en 13 matchs et se retrouve présentement au troisième rang des pointeurs des Blades.

« Je fais de mon mieux dès que je pose le pied sur la patinoire parce que tu ne sais jamais quand tu feras ta dernière présence… Ça pourrait être après 15 ou trois présences, a fait valoir Dach. Je veux m'assurer que chaque présence soit la meilleure possible. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.