Skip to main content

Rantanen encensé pour les points qu'il engrange avec l'Avalanche

L'attaquant, qui est le comeneur chez les marqueurs de la LNH, est un « animal » selon Laine des Jets

par Tim Campbell @TimNHL / Journaliste NHL.com

Pour une fois, Mikko Rantanen ne savait pas comment réagir.

L'attaquant de l'Avalanche du Colorado et comeneur chez les marqueurs de la LNH est un modèle de confiance sur la patinoire cette saison, mais quand on lui a dit que l'attaquant des Jets de Winnipeg Patrik Laine l'avait qualifié « d'animal », il a été quelque peu déstabilisé.

« C'est un gars drôle », a dit Rantanen au sujet de son compatriote finlandais. « En finlandais, il est très amusant. Je lui ai peu parlé en anglais. Je vais donc prendre ça comme un compliment. »

C'était en effet un compliment.

« En m'entraînant avec lui tout l'été, je savais qu'il était en très bonne forme, comme toujours, et je ne suis pas tellement surpris qu'il mène la Ligue (au chapitre des points), a expliqué Laine. Il est tout un joueur, et c'est un animal. Il est bon à ce point-là. »

À LIRE AUSSI : Boucher : De la compétition pour le trio de Bergeron | Rantanen est la première étoile du mois d'octobre dans la LNH

Laine n'est pas le seul à encenser le joueur de 22 ans, qui totalise 26 points (six buts, 20 passes) alors que l'Avalanche s'apprête à accueillir les Bruins de Boston mercredi (22 h HE, ALT, NESN, NHL.TV). Il est à égalité avec le joueur de centre des Oilers d'Edmonton Connor McDavid, qui a obtenu trois mentions d'aide contre les Canadiens de Montréal mardi.

Les compagnons de trio de Rantanen, le centre Nathan MacKinnon et l'attaquant Gabriel Landeskog, sont tout aussi impressionnés, mais ils ne sont pas surpris par ses succès. Rantanen a obtenu 84 points (29 buts, 55 passes) en 81 matchs la saison dernière.

« L'année dernière, il a connu une excellente saison du début à la fin, et il effectuait constamment de beaux jeux et il trouvait des façons de créer de l'offensive », a déclaré Landeskog, le capitaine de l'Avalanche.

Mais avant cette saison, sa quatrième dans la LNH, Rantanen était un secret bien gardé. La saison dernière, il est demeuré dans l'ombre de MacKinnon, qui a été finaliste au trophée Hart en vertu d'une récolte de 97 points (39 buts, 58 passes). En 2016-17, Rantanen a récolté 38 points (20 buts, 18 mentions d'aide) en 75 parties, mais le Colorado a terminé au dernier rang de la LNH avec une fiche de 22-56-4.

« Quand un de tes joueurs récolte 97 points, comme MacKinnon l'a fait, ça vole un peu le spectacle, a expliqué Landeskog. Mais je ne pense pas que ça dérangeait Mikko. Il ne veut pas nécessairement l'attention. Il ne se soucie pas de ça. Il essaie de faire ce qui est le mieux pour l'équipe.

« C'est bien de voir que le reste de la Ligue remarque ce qu'il peut accomplir. Je le dis depuis le jour 1, avec tout le talent qu'il possède, je ne crois pas qu'il puisse plafonner. Il n'y a aucune limite. Ce sera amusant d'être son coéquipier. »

Les trois ont du plaisir cette saison. Rantanen, MacKinnon (24 points; 11 buts, 13 passes) et Landeskog (19 points; 11 buts, huit aides) ont amassé un total combiné de 69 points, un de plus que le premier trio des Bruins formé de Brad Marchand, Patrice Bergeron et David Pastrnak.

Video: OTT@COL: Puissant tir de Rantanen en A.N.

Rantanen, qui a été sélectionné avec le 10e choix au total par l'Avalanche au repêchage 2015 de la LNH et qui a joué neuf parties en 2015-16, a indiqué que ses progrès de la saison dernière sont attribuables à plusieurs facteurs. Le plus important est qu'il est devenu à l'aise dans la LNH.

« J'entame ma troisième année dans la Ligue, et je sais à quoi m'attendre avant un match dans les différentes villes », a expliqué Rantanen, qui a entamé la saison avec au moins un point dans neuf matchs de suite. « Je ne me pose plus de questions sur les arénas, les partisans, le tempo du match ou sur qui sont les bonnes équipes et les moins bonnes. C'est beaucoup plus facile d'aller aux matchs maintenant. »

Laine, âgé de 20 ans, le voyait venir au cours de la plus récente saison morte, alors que les deux se sont entraînés à Turku près de la ville natale de Rantanen, Nousiainen. Les deux se sont entraînés régulièrement ensemble au cours des trois dernières saisons mortes, et ils sont devenus de bons amis depuis qu'ils ont été coéquipiers à deux reprises en 2016, lors du Championnat mondial junior (CMJ), que la Finlande a remporté à domicile, et au Championnat du monde à Moscou, là où la Finlande a remporté la médaille d'argent.

« C'est génial de voir à quel point il s'améliore chaque été », a mentionné Laine, le deuxième choix au total de Winnipeg au repêchage 2017. « Je pense que j'ai joué quelques fois contre lui dans les rangs juniors. Évidemment, il était bon, mais récemment, il s'est grandement amélioré.

« Il a un très bon tir, mais c'est un gars qui préfère passer. Évidemment, il a une vision incroyable, et en le regardant jouer avec MacKinnon, on se rend compte que ça doit être plutôt facile. »

Parlez-en à MacKinnon.

« Il possède tellement d'outils que plusieurs joueurs n'ont pas dans cette ligue, a affirmé MacKinnon. Au sein de la meilleure ligue au monde, il fait 6 pieds 4 pouces et se déplace comme un petit joueur en plus de posséder une très bonne vision. Tu deviens une menace quand tu joues avec lui. »

Cela dit, Rantanen a indiqué qu'il ne se concentre pas sur les chiffres.

« C'est encore tôt dans la saison, donc je ne m'en soucie pas vraiment, a-t-il dit. J'essaie simplement de jouer mon style de jeu et d'aider l'équipe lors de chaque match. J'essaie de garder les choses simples, et il reste plus de 60 matchs à jouer. Ça fait beaucoup de matchs. Donc je n'y pense pas trop. »

Tout le monde s'attend à ce que les succès de Rantanen se poursuivent. Avant un récent affrontement entre l'Avalanche et les Jets, l'entraîneur de Winnipeg Paul Maurice a mentionné que la courbe de développement de Rantanen a été très bonne.

« Je l'ai vu jouer un match ici dans la Ligue américaine de hockey il y a quelques années, et tu pouvais voir que ce n'était qu'une question de temps, a noté Maurice. C'est un joueur extrêmement talentueux. Il cadre parfaitement sur ce trio avec ce que ses deux compagnons apportent. Si tu ouvres le jeu un peu trop, lui et ses coéquipiers vont parvenir à faire des jeux. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.