Skip to main content

Pirri tire le maximum de sa chance avec les Golden Knights

L'attaquant a marqué un but en avantage numérique contre les Rangers à son retour de la LAH et cumule 10 points en huit matchs

par Tracey Myers @TraMyers_NHL / Journaliste NHL.com

CHICAGO - Brandon Pirri était en feu.

L'attaquant de 27 ans venait d'amasser neuf points (six buts, trois passes) en sept matchs après avoir été rappelé par les Golden Knights de Vegas en provenance de Chicago dans la Ligue américaine de hockey (LAH) le 19 décembre.

Mais il a été renvoyé dans les mineures le 3 janvier.

C'était décevant d'un point de vue de hockey, mais il avait une raison d'être heureux de retourner à la maison.

« C'était l'anniversaire de mon fils [dimanche] », a déclaré Pirri au sujet de Luca, son garçon âgé d'un an. « C'était un côté positif. »

C'est cette attitude qui a permis à Pirri de connaître du succès cette saison, alors qu'il fait la navette entre la LNH et la LAH.

Depuis qu'il a fait ses débuts avec les Blackhawks de Chicago au cours de la saison 2010-11, il a eu de la difficulté à se faire une place permanente dans la Ligue en raison du nombre de joueurs au sein de la formation, de blessures ou de ses propres performances. Mais quand les Golden Knights ont renvoyé Pirri dans la LAH la semaine dernière après que le nom de Max Pacioretty eut été retiré de la liste des blessés, ils savaient qu'ils voulaient le voir plus souvent.

À LIRE AUSSI : Une deuxième moitié de saison intrigante s'annonce dans l'OuestSchmaltz à l'écart du jeu pour le reste de la saison chez les CoyotesLes Jets en quête de constance en deuxième moitié de saison

« Nous avons bien sûr l'intention de le ramener quand nous pourrons créer de l'espace », a déclaré le directeur général adjoint de Vegas Kelly McCrimmon.

Il était de retour avec Vegas lundi après que le nom de l'attaquant William Carrier eut été placé sur la liste des blessés en raison d'un virus, et Pirri a eu besoin d'un peu temps pour reprendre là où il avait laissé.

Évoluant sur la deuxième ligne avec Paul Stastny et Alex Tuch, mardi, Pirri a inscrit un but en avantage numérique à 7:06 de la deuxième période de la victoire de 4-2 de Vegas contre les Rangers de New York.

Cette victoire a placé les Golden Knights (27-15-4, 58 points) à égalité avec les Flames de Calgary au premier rang de la section Pacifique. Pour Pirri, il s'agissait d'une autre preuve qu'il peut jouer à tous les niveaux.

« Je crois en mes habiletés, et jouer avec deux aussi bons joueurs de hockey comme eux me rend la vie facile », a affirmé Pirri, qui a inscrit trois filets en deux parties avec Vegas la saison dernière. « Que je sois ici ou dans la LAH, je crois en moi-même et je veux démontrer à tout le monde ce que je peux accomplir. »

Pirri a fait plusieurs arrêts à travers la LNH. Il totalise 111 points (67 filets, 44 mentions d'aide) en 236 sorties avec les Blackhawks, les Panthers de la Floride, les Ducks d'Anaheim, les Rangers et les Golden Knights.

Il a inscrit un sommet en carrière de 22 buts en 49 matchs avec les Panthers en 2014-15 et a joué 60 rencontres lors de deux saisons consécutives avec les Panthers et les Ducks en 2015-16 et avec les Rangers en 2016-17. Mais depuis qu'il a signé avec Vegas comme joueur autonome sans compensation le 14 octobre 2017, il a disputé 10 matchs dans la LNH.

La capacité de Pirri à générer de l'attaque a longtemps été une force. Son jeu sans la rondelle est ce qui l'a empêché de s'installer de manière permanente dans la LNH. Mais Rocky Thompson, qui dirige le club-école de Vegas dans la LAH, a mentionné que Pirri a entamé la présente saison en sachant qu'il devait jouer un style de jeu plus complet.

« Je pense qu'il attendait que la rondelle vienne à lui, a expliqué Thompson. Maintenant, il va la chercher. L'idée est d'essayer d'aller chercher la rondelle plus souvent, et tu dois compétitionner lorsque tu ne l'as pas. Quand il a commencé à faire ça, ç'a commencé à bien aller et Vegas l'a récompensé.

« Quand il est arrivé ici, je pense que ç'a été difficile pour lui au départ, mais il savait qu'il devait améliorer certains aspects de son jeu, a dit Thompson. Certains joueurs de son âge - et il est encore jeune à 27 ans - montent dans la LNH et redescendent, ils ne mettent pas assez d'efforts et ils finissent par faire carrière ici ou en Europe. Mais ce n'est pas ce qu'il voulait. Au fond de lui-même, il savait qu'il pouvait jouer au plus haut niveau et il voulait sortir de sa zone de confort. Il faut lui donner beaucoup de crédit pour ça. »

Pour ses coéquipiers dans la LAH et ses entraîneurs, les succès de Pirri ne sont pas une surprise. Il mène la LAH avec 42 points (18 filets, 24 aides) en 29 matchs et a été nommé joueur du mois dans la LAH en décembre, quand il a récolté 18 points (huit buts, 10 passes) en huit sorties.

Video: NYR@VGK: Pirri fait mouche en A.N.

T.J. Tynan, le compagnon de trio de Pirri depuis la saison dernière, a noté que le tir de Pirri est l'une des principales raisons de son succès.

« Son tir est puissant et vif, et il peut changer son angle de lancer, a expliqué Tynan. Et il ne tire pas toujours. Parfois, il va feinter de tirer et remettre à un coéquipier de l'autre côté qui va marquer. Il fait donc preuve de ruse, mais quand il laisse partir la rondelle, c'est extrêmement puissant. Je pense que tout ça joue un rôle dans ses succès. »

La durée du passage de Pirri avec les Golden Knights cette fois est incertaine. Jeudi, il s'agira de son huitième match. S'il joue 10 parties et que Vegas décide de le renvoyer à Chicago, il devra passer par le ballotage. Coïncidence, son 10e match pourrait être celui face aux Blackhawks de Chicago dimanche au United Center. Vegas affronte les Sharks de San Jose, jeudi au T-Mobile Arena. (22 h HE, ESPN+, ATTSN-RM, NBCSCA, NHL.TV).

Pirri tente de ne pas y penser. Il se concentre sur les éléments positifs.

« Ce sont des choses que tu ne peux pas contrôler, a dit Pirri. J'essaie simplement d'être le meilleur joueur possible chaque jour, de m'améliorer et de me prouver.

« Même à Chicago (LAH), chaque match est une audition. Notre aéroport (O'Hare) est l'un des plus gros au pays. Les gens viennent nous voir jouer, et je le dis aux jeunes joueurs. Tu veux jouer dans la LNH, mais les gens te regardent ici. J'ai été chanceux d'avoir une chance et de démontrer ce que je sais faire. Je profite de mon temps ici pour me prouver. »

* Avec la contribution du correspondant NHL.com Danny Webster.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.