Skip to main content

Sur le radar: Une « bromance » au service des Voltigeurs

Après avoir tous les deux vécu une grande déception en décembre, Pierre-Olivier Joseph et Nicolas Beaudin se retrouvent à Drummondville

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

BOISBRIAND - Même si elle ne s'est pas terminée de la façon dont ils l'auraient voulu, l'aventure de Pierre-Olivier Joseph et de Nicolas Beaudin dans le giron d'Hockey Canada aura au moins été le point de départ d'une belle amitié.

Peut-être même le point de départ de quelque chose de beaucoup plus grand, maintenant que les deux défenseurs patrouillent la ligne bleue chez les Voltigeurs de Drummondville, une formation qui aspire aux grands honneurs dans la LHJMQ.

« On se connaissait un peu avant de participer au camp estival d'Équipe Canada junior en juillet, mais pas plus que ça, a expliqué Beaudin, un choix de première ronde des Blackhawks (no 27) en 2018. C'est tellement un bon gars en dehors de la glace, ç'a vraiment cliqué cet été. »

Cette bromance a atteint son paroxysme le 14 décembre dernier quand les deux Québécois ont appris en soirée que leurs services n'avaient pas été retenus par la formation canadienne en vue du Championnat mondial junior. Loin de la maison, à Victoria, ils ont pu compter l'un sur l'autre.

À LIRE AUSSI : CMJ: L'aboutissement de la rédemption finlandaise | CMJ: Cinq raisons qui expliquent l'élimination du Canada

Après avoir pris la direction d'un hôtel près de l'aéroport en prévision de leur vol du lendemain matin, les deux se sont retrouvés autour d'un repas qui ne comprenait rien de trop santé. C'était un peu leur version à eux de la fille en peine d'amour qui mange de la crème glacée directement dans le pot.

« C'était un petit moment en tête à tête pour manger nos émotions, a raconté Joseph avec le sourire. Ç'a été une belle petite soirée après une journée difficile. »

« Nous voulions oublier le plus vite possible ce qui venait d'arriver, a renchéri Beaudin. Les deux, on avait de la peine et on voulait passer par-dessus, revenir avec nos équipes ensuite et les mener le plus loin possible en séries. »

À ce moment, Joseph était toujours le capitaine des Islanders de Charlottetown. Le choix de premier tour des Coyotes (no 23) en 2017 se doutait qu'il allait changer d'adresse avant la date limite, mais il ne savait pas qu'il retrouverait son bon ami seulement quelques jours plus tard.

À deux jours de Noël, la nouvelle est tombée. Joseph rejoignait les Voltigeurs et obtenait du même coup la chance de conclure son parcours junior sur une note victorieuse.

« On se textait beaucoup après avoir été coupés, on essayait d'être là l'un pour l'autre, a relaté le nouveau-venu des Voltigeurs. Il était en Floride quand il a appris la nouvelle et on s'est tout de suite appelés. On était vraiment contents de pouvoir jouer ensemble en deuxième moitié de saison. »

Quelque chose à prouver

Avec l'acquisition de Joseph, un défenseur fiable aux qualités offensives indéniables, les Voltigeurs ont en quelque sorte ajouté une deuxième tête au monstre qu'est Beaudin à la ligne bleue. Ils ont maintenant sous la main deux défenseurs pouvant se porter en attaque et piloter un jeu de puissance.

Ils ont par le fait même obtenu un vétéran habitué aux longs parcours en séries.

« On voulait surtout rentrer un cheval pour avoir deux gars qui peuvent soutenir nos trios offensifs, a indiqué l'entraîneur Steve Hartley. L'élément que j'ai découvert dans les premières semaines, c'est l'aspect responsable qu'il amène à la défensive.

« Depuis qu'il est arrivé, ce qui me frappe le plus c'est son leadership. Après l'avoir rencontré, je comprends pourquoi c'est un choix de première ronde et pourquoi les Islanders ont connu du succès en séries. Tout ce bagage d'expérience va nous aider en deuxième moitié. »

En plus de tout le talent qu'il a sous la main, Hartley compte désormais sur un impondérable non-négligeable alors que s'amorce le dernier droit de la saison. Beaudin et Joseph ont tous les deux l'intention de se faire justice en aidant les Voltigeurs à atteindre leur but.

« Les deux, on se motive et on veut vraiment prouver qu'on avait notre place là, a dit Beaudin. C'est chose du passé. On ne peut rien faire maintenant, à part leur montrer qu'ils avaient tort avec notre jeu sur la patinoire. On essaie de tout donner sur la patinoire et on veut amener cette équipe le plus loin possible.»

Dans le calepin

-    Échangé pour la deuxième fois de la saison, cette fois dans la Ligue de l'Ontario, Nick Suzuki (no 13 - 2017) semble très bien s'adapter à son nouvel environnement avec le Storm de Guelph. L'espoir des Canadiens a récolté un but et sept mentions à ses trois premiers matchs avec sa nouvelle équipe, ce qui lui donne 23 buts et 30 aides en 33 rencontres.

-   L'arrivée de la nouvelle année a peut-être marqué un tournant dans la saison de l'attaquant Julien Gauthier (no 21 - 2016). L'espoir des Hurricanes a récolté cinq buts et deux mentions d'aide à ses cinq premiers matchs de 2019 en plus de décocher 15 tirs au but. Avant cette séquence, il avait été blanchi en huit rencontres et totalisait sept buts et huit aides en 35 matchs.

Tweet from @CheckersHockey: We wanted a fast start after a tough loss yesterday. Would three goals in the first period qualify? 🔥 pic.twitter.com/PiOebkLbLi

-   Nouvelle inquiétante en provenance de Kingston. L'espoir des Kings Gabriel Vilardi (no 11 - 2017) ratera le reste de la saison dans l'espoir de guérir pour de bon une blessure au dos qui lui nuit depuis maintenant deux ans. Il n'a disputé que quatre matchs dans la Ligue américaine cette saison, récoltant une aide.

2019 sous la loupe

-   Le défenseur des Giants de Vancouver Bowen Byram se présentera au Match des meilleurs espoirs de la LCH/LNH en pleine confiance, la semaine prochaine. Il est présentement sur une séquence de six matchs avec au moins un point et a amassé quatre buts et sept aides pendant ce temps. Il est à égalité au quatrième rang des meilleurs pointeurs chez les défenseurs de la WHL (40 MJ : 13 buts, 26 passes).

-   L'attaquant suisse des Cataractes de Shawinigan Valentin Nussbaumer a appris, la semaine dernière, qu'il aura la chance de se faire valoir en compagnie des meilleurs espoirs de la LCH, le 23 janvier. Après avoir été très convaincant au CMJ, il remplacera Dillon Hamaliuk qui devra s'absenter en raison d'une blessure.

-   Le confrère Steve Kournianos du site The Draft Analyst a soulevé une statistique fort intéressante à propos du potentiel premier choix du prochain repêchage de la LNH, Jack Hughes. À son 87e match au sein du programme de développement américain, l'attaquant a récolté son 169e point pour surpasser le total d'Auston Matthews, qui en avait amassé 167 en 104 rencontres. Impressionnant.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.