Skip to main content

Mise à jour : Canucks de Vancouver

Le directeur général Jim Benning a tenté cet été d'accélérer la reconstruction de l'équipe

par Nicolas Ducharme @nicolasducharme / Journaliste LNH.com

Après le Repêchage de la LNH, l'ouverture du marché des joueurs autonomes et plusieurs mouvements de personnel durant la saison morte, LNH.com dresse un portrait des différentes équipes. Aujourd'hui, les Canucks de Vancouver.

Après avoir raté les séries éliminatoires de la Coupe Stanley lors des quatre dernières saisons, les Canucks de Vancouver espèrent être de retour dans la danse du printemps l'an prochain. Est-ce que leurs acquisitions des dernières semaines leur permettront de se hisser vers le haut de la section Pacifique?

Ce ne sont pas les espoirs prometteurs qui manquent à Vancouver. Elias Pettersson a remporté le trophée Calder à titre de recrue par excellence en 2018-2019, Brock Boeser a amassé 116 points à ses 140 premiers matchs dans la LNH, le défenseur Quinn Hughes a obtenu trois points à ses cinq premières rencontres dans la LNH en fin de saison dernière et le gardien Thatcher Demko semble prêt à rivaliser pour le poste de partant, lui qui amorcera la saison avec les Canucks pour la première fois de sa carrière.

À LIRE AUSSI : Mise à jour: Maple Leafs de Toronto

Mais encore faut-il entourer ces jeunes éléments avec des joueurs capables de compléter leurs jeux. Et c'est ce que le directeur général Jim Benning a tenté de faire en étant très actif cet été.

Tout d'abord, il y est allé d'une transaction avec le Lightning de Tampa Bay afin d'obtenir l'attaquant J.T. Miller en retour d'un choix conditionnel de première ronde en 2020, une sélection de troisième tour en 2019 et le gardien Marek Mazanec. Miller a amassé 47 points en 75 matchs la saison dernière avec le Lightning de Tampa Bay, où il s'est autant retrouvé sur le premier que le quatrième trio. C'est avant tout un passeur, et il devrait amasser beaucoup de points à gauche de la première ligne des Canucks, où il y avait un trou béant.

« Il est talentueux, donc nous croyons qu'il rendra notre équipe meilleure tout en contribuant au développement de nos jeunes joueurs, a indiqué Benning. On le voit comme un attaquant pouvant évoluer sur le top-6. Il n'a que 26 ans et a déjà amassé 50 points dans la Ligue. Je pense qu'il cadrera bien avec nous. »

Puis, une fois le marché des joueurs autonomes ouvert, il a paraphé des ententes avec l'attaquant Micheal Ferland ainsi que les défenseurs Tyler Myers et Jordie Benn. À l'âge de 29 et de 31 ans, respectivement, ils ne rajeuniront pas la brigade défensive des Canucks, mais ils sont une amélioration sur Derick Pouliot et Ben Hutton, qu'ils remplaceront.

Avec toutes ces acquisitions, et la progression des jeunes éléments du club, les Canucks sont assurément une meilleure équipe, mais pas il manque encore plusieurs atouts afin de percer le top-3 de la section Pacifique. Vancouver devra donc se battre avec les équipes de la section Centrale pour une place en séries, où les prétendants sont nombreux.

Voici le portrait de l'équipe actualisé :

Fiche 2018-19 : 35-36-11
Meilleur buteur : Elias Pettersson (28)
Meilleur passeur : Pettersson (38)
Meilleur pointeur : Pettersson (66)

Les arrivées

- Micheal Ferland (A)
- J.T. Miller (A)
- Tyler Myers (D)
- Jordie Benn (D)
- Oscar Fantenberg (A)

Acquis des Flames de Calgary par les Hurricanes de la Caroline lors de l'été 2018, Ferland vient d'obtenir 40 points en 71 rencontres, sa meilleure moyenne de point par match en carrière. Il a ainsi amassé 40 points pour une deuxième saison de suite. C'est un attaquant robuste et, s'il peut demeurer en santé, il sera en mesure de créer de l'espace pour les Boeser, Pettersson, Bo Horvat et autres attaquants des Canucks. 

Video: DAL@CAR: Ferland ajoute à l'avance en AN

Les départs

- Ben Hutton (D)
- Markus Granlund (A)
- Luke Schenn (A)
- Derrick Pouliot (D)
- Luke Schenn (D)

Les Canucks ont pris la décision de ne pas faire d'offre qualificative au défenseur Ben Hutton, ce qui a surpris plusieurs personnes dans le monde du hockey. Hutton, qui est âgé de 26 ans, a amassé 20 points la saison dernière en 69 rencontres, sa meilleure récolte à vie. Il a toutefois terminé le calendrier avec un différentiel de moins-23, lui qui en quatre saisons dans la LNH n'a jamais affiché un différentiel positif. Hutton, qui avait été un choix de cinquième ronde (147e) en 2012 par les Canucks ne s'est toujours pas trouvé du boulot avec un autre club dans la LNH.

Ils cognent à la porte

- Quinn Hughes (D)
- Thatcher Demko (G)
- Olli Juolevi (D)
- Jett Woo (D)

Est-ce enfin la saison où Olli Juolevi fera le saut dans la LNH? Le défenseur, qui a été le cinquième choix du Repêchage 2016, ne cesse d'être embêté par les blessures. Il a été limité à 18 matchs la saison dernière avec les Comets d'Utica, dans la Ligue américaine de hockey, puisqu'il a dû être opéré au genou. Il était aussi passé sous le bistouri durant l'été puisqu'il était blessé au dos.

Toutes ces blessures ont ralenti son développement, lui qui avait tout de même amassé 11 points en 18 rencontres dans la LAH. Les signatures de Myers et Benn risquent de le reléguer au club-école en début de saison, mais il pourrait faire le saut dans le grand club plus tard en saison.

Video: VAN@STL: Demko vole Barbashev avec la mitaine

Les besoins

J.T. Miller est une bonne acquisition, mais les Canucks ont encore besoin d'un ailier gauche de qualité. Or, ce ne sont pas les attaquants qui manquent à Vancouver, mais aucun ne semble avoir le curriculum vitae afin de pourvoir le poste.

Acquis en milieu de saison dernière en retour d'Erik Gudbrandson, Tanner Pearson a rebondi à Vancouver en obtenant 12 points en 19 matchs, lui qui en avait obtenu 15 en 61 parties plus tôt dans la saison avec les Kings de Los Angeles et les Penguins de Pittsburgh. On peut difficilement le voir sur un deuxième trio à long terme. Sven Bartschi n'a disputé que 26 parties l'an dernier, lui qui est abonné à l'infirmerie, ce qui place l'équipe dans une situation difficile. Loui Eriksson a vu sa production chuter de 63 points en 2015-2016 à 29 points en 2018-2019, et les Canucks tentent de l'échanger.

Quant à Antoine Roussel, il ratera le début de la saison après avoir subi une opération à un genou.

Formation prévue 2019-20

J.T. Miller -- Elias Pettersson -- Brock Boeser
Sven Baertschi -- Bo Horvat -- Micheal Ferland
Tanner Pearson -- Adam Gaudette -- Jake Virtanen
Nikolay Goldobin -- Jay Beagle -- Loui Eriksson

Alexander Edler -- Troy Stecher
Quinn Hughes -- Tyler Myers
Jordie Benn -- Chris Tanev

Jacob Markstrom
Thatcher Demko

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.