Skip to main content

Poolers : Pacioretty a démarré la machine à Vegas

L'attaquant des Golden Knights a explosé depuis huit matchs, mais on ne peut en dire autant de van Riemsdyk chez les Flyers

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Au cours d'une saison, certains joueurs voient leur situation être modifiée, que ce soit en raison d'un changement de rôle, d'une transaction ou d'une blessure à un coéquipier. Chaque jeudi, LNH.com propose aux poolers quelques joueurs dont la valeur est en hausse, et quelques autres dont la valeur est en baisse et avec lesquels les poolers devraient faire preuve de prudence.

EN HAUSSE

Max Pacioretty, Golden Knights de Vegas (A) : Les poolers qui ont misé sur l'attaquant des Golden Knights peuvent enfin pousser un soupir de soulagement. Après n'avoir amassé que deux buts à ses 14 premières sorties avec Vegas, Pacioretty vient de démarrer la machine et d'amasser 11 points (six buts, cinq passes) à ses huit dernières sorties.

Video: SJS@VGK: Pacioretty donne l'avance 3-0 à Vegas

Jeudi contre les Canucks de Vancouver, Pacioretty sera en quête d'au moins un point dans un septième match consécutif. Il faut dire que le deuxième trio de Vegas composé de Pacioretty, de Cody Eakin et d'Alex Tuch est le meilleur des Golden Knights depuis huit rencontres avec une récolte combinée de 29 points (15 buts, 14 mentions d'aide). Si vous en avez la chance, ce serait le bon moment de mettre la main sur l'un des membres de ce trio. 

Aaron Ekblad, Panthers de la Floride (D) : En voilà un autre qui a connu un lent début de saison (deux mentions d'aide en 14 matchs). La bonne nouvelle, c'est qu'Ekblad vient d'amasser huit points, dont cinq buts, à ses neuf plus récentes sorties. Le joueur de 22 ans a également dirigé 20 tirs au but au cours de cette période. Bien entendu, Ekblad n'est pas près de déloger son coéquipier Keith Yandle sur la première vague du jeu de puissance des Panthers, mais il pourra amasser sa part de points à forces égales et sur la deuxième vague de l'avantage numérique. Ekblad évolue généralement aux côtés de Mike Matheson, un autre défenseur habile offensivement. Il est bon de noter qu'au cours des huit dernières rencontres, Ekblad a été le défenseur le plus utilisé de la Floride (22:37).

POOLERS : Top 100 attaquants | Top 50 défenseurs | Top 25 des gardiens

Curtis McElhinney, Hurricanes de la Caroline (G) : Quand les Hurricanes de la Caroline ont réclamé McElhinney au ballotage en provenance des Maple Leafs de Toronto, le 2 octobre, c'était dans l'optique qu'il agisse comme police d'assurance en raison de la blessure à Scott Darling. Sauf qu'il est tranquillement en train de s'emparer du poste de gardien no 1 en Caroline. À ses quatre derniers départs, McElhinney montre un dossier parfait de 4-0-0 avec une moyenne de buts alloués de 1,25 et un pourcentage d'arrêts de ,967. Il faut préciser qu'il a également été fort occupé au cours de ces quatre gains, n'ayant jamais stoppé moins de 30 lancers. Il a d'ailleurs bloqué 48 tirs, un sommet cette saison, dans une victoire de 2-1 contre les Canadiens de Montréal, mardi. Depuis le début de la campagne, il montre un excellent dossier de 7-2-0 avec une moyenne de 2,12 et un pourcentage de ,930 en neuf matchs. À 35 ans, il n'est probablement pas le gardien d'avenir de votre pool à long terme, mais il peut assurément vous donner un bon coup de main sur une base plus temporaire. Il n'a été réclamé que dans 26 pour cent des ligues standards de Yahoo.

EN BAISSE

James van Riemsdyk, Flyers de Philadelphie (A) : L'attaquant des Flyers n'avait certainement pas imaginé ainsi son retour à Philadelphie. Non seulement s'est-il blessé au genou en début de saison, mais il n'arrive pas à trouver son rythme depuis qu'il est revenu au jeu. Certes, il s'est offert une partie de trois points (un but, deux passes) dans un revers de 6-5 en prolongation contre le Lightning de Tampa Bay, le 17 novembre, mais depuis… rien. Van Riemsdyk a été blanchi de la feuille de pointage dans cinq de ses six dernières sorties et il est confiné au troisième trio de l'équipe, aux côtés de Jordan Weal et de Wayne Simmonds. Reconnu pour être dangereux en avantage numérique, il n'est que le huitième joueur le plus utilisé en moyenne à Philadelphie dans ces circonstances (1:56). Les poolers qui évoluent dans des ligues comptabilisant les tirs au but seront également déçus de voir qu'il n'a que 16 tirs au compteur en huit parties cette saison, ce qui explique probablement une partie de son incapacité à trouver le fond du filet.

Oliver Ekman-Larsson, Coyotes de l'Arizona (D) : Les Coyotes ont marqué deux buts ou moins dans sept de leurs neuf plus récentes rencontres, et ce n'est rien pour aider Ekman-Larsson à produire. L'arrière de 27 ans a été blanchi dans six de ses sept derniers matchs et il montre un affreux différentiel de moins-8 au cours de cette période. Il demeure l'un des joueurs les plus utilisés dans les situations offensives en Arizona, notamment sur le jeu de puissance, mais les Coyotes ont le cinquième pire avantage numérique de la LNH (15,3 pour cent). L'Arizona nous a habitués à des performances en dents de scie, et jusqu'à ce qu'ils sortent de leur torpeur, des options plus sûres qu'Ekman-Larsson sont peut-être à considérer.

Cam Talbot, Oilers d'Edmonton (G) : Je mentionnais plus haut que Scott Darling est peut-être en train de perdre son poste de no 1 en Caroline, et c'est un peu la même chose qui se produit chez les Oilers d'Edmonton dans le cas de Cam Talbot. Ce dernier a encaissé la défaite lors de ses six derniers départs (0-6-0), séquence au cours de laquelle il montre une moyenne de 4,33 et un pourcentage de ,855. Ça profite justement à celui qui devait être son adjoint, Mikko Koskinen. Au cours de la séquence de revers de Talbot, Koskinen a obtenu huit départs.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.