Skip to main content

La date limite des Sénateurs pourrait leur conférer un bel avenir

Les choix au repêchage et les espoirs acquis seront utilisés pour bâtir autour du noyau formé de Tkachuk et de Chabot

par Scott Cullen / Correspondant NHL.com

Les Sénateurs d'Ottawa ont accéléré leur processus de reconstruction avec trois transactions importantes avant la date limite des transactions 2019 dans la LNH.

Les Sénateurs ont envoyé les attaquants Matt Duchene et Ryan Dzingel aux Blue Jackets de Columbus dans deux transactions séparées, et l'attaquant Mark Stone aux Golden Knights de Vegas. Échanger les trois attaquants les plus productifs a permis à Ottawa d'aller chercher des choix au repêchage et des espoirs.

À LIRE AUSSI : Guy Boucher relevé de ses fonctions d'entraîneur-chef des SénateursPassation des pouvoirs à OttawaLes Sénateurs ont fait table rase

Ces morceaux seront importants pour les Sénateurs dans leur quête de redevenir une équipe qui peut se battre pour une place en séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Une équipe qui termine au bas du classement peut habituellement se tourner vers l'avenir avec l'occasion d'ajouter des joueurs de premier plan en sélectionnant rapidement au repêchage. Mais Ottawa a échangé son choix de première ronde au repêchage 2019 de la LNH dans la transaction ayant amené Duchene la saison dernière.

Les Sénateurs ont tout de même un choix de premier tour en 2019, celui des Blue Jackets obtenu dans la transaction de Duchene, mais ce sera probablement un choix un peu plus tardif en première ronde puisque Columbus se bat pour une place en séries.

On peut trouver des joyaux tard en première ronde, mais les chances que ça se produise diminuent généralement plus le choix est loin du premier au total.

Ottawa a sept choix au repêchage 2019, incluant quatre lors des trois premières rondes. C'est toutefois le repêchage 2020 qui pourrait rapporter des dividendes aux Sénateurs. Ils auront leur choix de première ronde et probablement celui des Sharks de San Jose en vertu de la transaction d'Erik Karlsson. Les Sénateurs obtiennent le choix si les Sharks participent aux séries éliminatoires cette saison, mais s'ils les ratent, Ottawa obtiendra alors le choix de 2019. Ils posséderont également trois choix de deuxième tour et deux sélections de troisième ronde. Tirer le maximum de ces choix est le chemin à suivre pour construire une équipe prétendante chaque année.

Leur choix de première ronde en 2020 pourrait être l'un des premiers du repêchage, ce qui pourrait permettre aux Sénateurs de mettre la main sur un joueur de haut niveau.

Sans un sauveur provenant du repêchage la saison prochaine, les Sénateurs doivent espérer que les jeunes joueurs de leur formation et leurs meilleurs espoirs pourront offrir une production proche de celle des joueurs clés échangés cette saison.

Leur brigade défensive semble prometteuse. Thomas Chabot est une vedette en devenir et Erik Brannstrom, acquis dans l'échange de Stone, est un espoir de premier plan.

Chabot, âgé de 22 ans, totalise 47 points (13 buts, 34 passes) en 56 matchs, à égalité au huitième rang chez les défenseurs de la LNH. Brannstrom, sélectionné avec le 15e choix au total par Vegas au repêchage 2017, a obtenu 28 points (sept buts, 21 aides) en 42 parties dans la Ligue américaine de hockey (LAH). Le joueur de 19 ans inscrit en moyenne 0,67 point par rencontre, bon pour le quatrième rang chez les défenseurs recrues de la LAH (minimum de 20 matchs joués).

Video: OTT@CHI : Chabot loge le disque derrière Ward

Chabot, sélectionné avec le 18e choix en 2015, et Brannstrom pourraient se comparer à Karlsson quand il est question de leur rang de sélection au repêchage. Mais Karlsson, choisi avec le 15e choix au total par les Sénateurs en 2008, a largement excédé les attentes venant avec son rang de sélection. De la même façon, Chabot offre de bonnes performances tôt dans sa carrière en termes de production de points et de pourcentage de tirs tentés relatif. Parmi les défenseurs qui ont joué au moins 30 parties cette saison, Chabot est septième avec un pourcentage de tirs tentés relatifs de 5,54. Il serait exagéré de prendre un défenseur de 22 ans qui en est à sa deuxième saison complète dans la LNH et un autre avec aucune expérience dans la LNH et de leur demander d'être aussi bons que Karlsson, mais Chabot et Brannstrom sont deux piliers autour desquels bâtir en défensive.

Jacob Bernard-Docker, le 26e choix au total du repêchage 2018, connait une bonne saison recrue à l'université du Dakota du Nord. Le défenseur de 18 ans a obtenu 16 points (cinq buts, 11 passes) en 31 matchs dans la NCAA.

Maxime Lajoie et Christian Jaros pourraient également occuper des rôles importants dans l'avenir. Lajoie, 21 ans, a disputé 56 parties cette saison et Jaros, 22 ans, en a joué 48.

La plus grosse décision à prendre en défensive concerne le joueur de 25 ans Cody Ceci, qui pourrait devenir joueur autonome avec compensation le 1er juillet. C'est la troisième saison où il passe en moyenne plus de 22 minutes par match sur la patinoire pour Ottawa. Depuis 2015-16, quand Ceci est sur la glace à 5-contre-5, les Sénateurs ont tenté 44,61 pour cent des tirs, le pire total parmi les huit arrières ayant joué au moins 100 matchs durant cette période.

Les attaquants Brady Tkachuk et Colin White font partie du noyau et il y a peut-être une place pour Chris Tierney. Tkachuk, une recrue de 19 ans, a inscrit 32 points (14 filets, 18 mentions d'aide) en 53 rencontres. White cumule 33 points (13 buts, 20 passes) en 58 matchs.

Video: CGY@OTT: Tkachuk enfile l'aiguille en échappée

White a été le 21e choix au total du repêchage 2015, donc il a un peu d'expérience. Le joueur de 22 ans a obtenu 72 points (35 buts, 41 mentions d'aide) en 72 parties en deux saisons à Boston College et 30 points (12 filets, 18 aides) en 50 rencontres dans la LAH, ce qui n'indique pas qu'il sera un attaquant récoltant en moyenne un point par match dans la LNH comme l'a été Stone. Ce dernier, qui totalise 312 points (123 buts, 189 passes) en 369 matchs dans la LNH, a atteint ce niveau après avoir été sélectionné en sixième ronde (178e au total) au repêchage 2010. Ç'a été tout un avantage pour les Sénateurs.

Cela dit, l'une des raisons d'être inquiet est que la production et le pourcentage de tirs tentés relatif de Chabot et de White étaient en partie attribuables à Stone, qui jouait régulièrement avec eux et qui rend pratiquement tous les joueurs meilleurs à ses côtés.

Tkachuk, sélectionné avec le quatrième choix au total du repêchage 2018, a un potentiel plus élevé que Dzingel, qui, comme Stone, a été une belle trouvaille en fin de repêchage (203e au total en 2011).

Les autres options intrigantes à l'attaque sont Drake Batherson et Vitaly Abramov.

Video: NYR@OTT: Batherson redirige la passe de Duchene

Batherson, un joueur de centre de 20 ans sélectionné en quatrième ronde (121e au total) au repêchage 2017, a neuf points (trois buts, six passes) en 20 matchs dans la LNH cette saison et 50 points (18 buts, 32 mentions d'aide) en 42 sorties avec Belleville dans la LAH. Abramov, la pièce maîtresse acquise dans la transaction de Duchene, a amassé 23 points (12 buts, 11 aides) en 54 parties comme recrue de 20 ans dans la LAH avec Cleveland, le club-école des Blue Jackets, et Belleville.

Les Sénateurs savaient que des moments difficiles allaient survenir en échangeant leurs trois meilleurs attaquants dans l'optique d'une reconstruction.

Mais s'ils font bien leur travail, ils auront un jeune noyau talentueux dans quelques saisons et ils iront dans la bonne direction.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.