Skip to main content

Les Coyotes regardent vers l'avenir à la suite de leur élimination

L'Arizona espère que ses jeunes joueurs et ses gardiens lui permettra de redresser le navire en 2018-19

par David Satriano @davidsatriano / Journaliste NHL.com

Les Coyotes de l'Arizona (23-25-11, 57 points) ont été éliminés de la course aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley mercredi après que les Ducks d'Anaheim eurent vaincu les Canucks de Vancouver 3-0.

Les Coyotes rateront le tournoi printanier pour une sixième saison d'affilée. Leur dernière participation aux séries remontre à la saison 2011-12, alors qu'ils avaient atteint la finale de l'Association de l'Ouest. L'Arizona pourrait obtenir un des cinq premiers choix du repêchage 2018 de la LNH (22 juin à Dallas) pour la première fois depuis 2015, quand l'équipe a sélectionné l'attaquant Dylan Strome avec le troisième choix au total.

Voici un survol des raisons pour lesquelles les Coyotes rateront les séries en 2017-18 et pour lesquelles les choses pourraient bien tourner pour eux en 2018-19.

Les infos

Joueurs autonomes sans compensation : Kevin Connauton (D), Antti Raanta (G), Brad Richardson (C), Zac Rinaldo (C), Luke Schenn (D)

Joueurs autonomes avec compensation : Laurent Dauphin (C), Max Domi (AG), Freddie Hamilton (C)

Nombre de choix au repêchage 2018 : 6

Ce qui leur a fait mal

Glissade historique : Les Coyotes ont perdu leurs 11 premières rencontres de la saison (0-10-1) pour égaler le record des Rangers de New York de 1943-44 pour le pire départ dans l'histoire de la LNH, et n'ont remporté que deux de leurs 20 premiers matchs (2-15-3). Ce départ atroce leur a laissé peu de place à l'erreur et malgré un meilleur rendement pendant la deuxième moitié de la saison, ils ne sont pas parvenus à s'en remettre.

Attaque anémique : L'Arizona a marqué 165 buts (2,39 par match), le deuxième pire total dans la ligue (Sabres de Buffalo, 164 buts, 2,38 par match). Il s'agit d'un problème récurrent pour les Coyotes, qui ont conclu chacune des trois dernières saisons au 24e rang ou pire au chapitre des buts marqués. L'Arizona a inscrit deux buts ou moins dans 42 de ses 69 matchs cette saison.

Blessures : Les Coyotes ont entrepris la saison sans le défenseur Jakub Chychrun, qui a raté 29 matchs en raison d'une blessure au genou. Le gardien Antti Raanta, acquis dans une transaction avec les Rangers, a raté 20 parties en raison de nombreuses blessures. Le défenseur Niklas Hjalmarsson, acquis des Blackhawks de Chicago l'été dernier, a raté 10 matchs entre le 30 octobre et le 18 novembre en raison d'une blessure au haut du corps, puis 16 matchs entre le 30 novembre et le 6 janvier en raison d'une autre blessure au haut du corps. L'absence de ces trois joueurs a été trop difficile à combler.

Video: ARI@EDM: Hjalmarsson marque à travers la circulation

Raisons d'être optimistes

Virage jeunesse : L'Arizona a pu compter sur une contribution considérable de ses jeunes joueurs. Quatre-vingts des 165 buts marqués par les Coyotes ont été l'œuvre de leurs joueurs ayant 22 ans ou moins, menés par la recrue Clayton Keller (19). Brendan Perlini, 22 ans (16 buts), Christian Dvorak, 22 ans (14), et Christian Fischer, 20 ans (13), ont également touché la cible au moins 10 fois cette saison.

Video: LAK@ARI: Keller bat Campbell entre les jambières

Rebondir en deuxième moitié : Malgré le fait que son équipe ne fait pas partie du portrait des aspirants aux séries depuis le début de la saison, l'entraîneur Rick Tocchet a soutiré de meilleures performances de ses joueurs au cours des derniers matchs, lui qui en était à sa première saison derrière le banc des Coyotes. Après avoir remporté neuf de leurs 41 premiers matchs (9-27-5), les Coyotes ont compilé une fiche de 14-8-6, incluant un dossier de 11-3-2 dans leurs 16 dernières rencontres, la quatrième meilleure fiche dans la LNH pendant cette période.

Profondeur devant le filet : Malgré le fait qu'il n'a entamé que 38 matchs, Raanta a compilé une fiche de 15-15-6 avec une moyenne de buts alloués de 2,43, un pourcentage d'arrêts de ,924 et deux blanchissages. Il pourra devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet, mais s'il décide d'aller ailleurs, l'Arizona a confiance en Darcy Kuemper, acquis des Kings de Los Angeles le 21 février et mis sous contrat pour deux ans peu après. Kuemper a affiché un dossier de 12-3-4 avec une moyenne de 2,22, un pourcentage d'arrêts de ,927 et quatre blanchissages cette saison, incluant une fiche de 2-2-1, une moyenne de 2,61, un taux d'efficacité de ,906 et un jeu blanc lors de ses cinq départs avec l'Arizona.

Video: VAN@ARI: D. Sedin touche le poteau en fin de match

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.