Skip to main content

La saison en revue : Bruins de Boston

Après avoir participé à la Finale de la Coupe Stanley 2019, Boston n'a montré aucun signe de ralentissement cette saison

par Hugues Marcil @HuguesMarcil / Pupitreur LNH.com

Avec la saison 2019-20 de la LNH interrompue depuis le 12 mars en raison des inquiétudes entourant le coronavirus, LNH.com revient sur la campagne de chacune des 31 équipes de la Ligue.

Aujourd'hui, un portrait des Bruins de Boston au moment de la pause :

Bruins de Boston
Fiche : 44-14-12, 100 points
Position dans la course aux séries : Premier rang au classement général de la LNH

Après une participation à la Finale de la Coupe Stanley 2019, les Bruins ont repris là où ils avaient laissé dès le début de la saison 2019-20.

BRUINS DE BOSTON : Honneurs individuels | Moments mémorables | Analyse de l'équipe pour les poolers

La troupe de Bruce Cassidy ne s'est pas laissée abattre par le revers en sept matchs contre les Blues de St. Louis l'ayant privée d'un septième championnat et elle n'a montré aucun signe de ralentissement cette saison, alors qu'elle occupait le premier rang de la LNH au moment de mettre la saison en pause.

Les Bruins ont encore une fois été menés par le prolifique trio formé de Brad Marchand, Patrice Bergeron et David Pastrnak. C'est plutôt simple : si les Bruins marquent un but, il y a de fortes chances que l'un de ces trois attaquants - ou les trois - en soit à l'origine. À preuve, Pastrnak (48 buts), Bergeron (31) et Marchand (28) ont inscrit 47 pour cent des buts de Boston cette saison, signe que leurs adversaires n'ont trouvé aucune solution pour les ralentir.

Le trio est aussi dominant à forces égales que sur le jeu de puissance, ce qui explique pourquoi les Bruins prennent le deuxième rang de la Ligue au chapitre de l'efficacité en avantage numérique (25,2 pour cent). Pastrnak (38) et Marchand (28) font d'ailleurs partie des six meilleurs marqueurs avec l'avantage d'un homme cette saison dans la LNH. En plus, Boston prend le troisième rang de la Ligue pour l'efficacité en désavantage numérique (84,2 pour cent).

Video: BOS@VAN: Pastrnak marque son 45e but de la saison

Enfin, cette offensive dominante est soutenue par l'un des meilleurs duos de gardiens de la LNH en Tuukka Rask et Jaroslav Halak. La stratégie des Bruins est de limiter la charge de travail de Rask en confiant une bonne partie des départs à Halak, et force est d'admettre que ça fonctionne. Halak a obtenu 29 départs cette saison contre 41 pour Rask, qui prend le 15e rang de la Ligue à ce chapitre et qui montre un excellent dossier de 26-8-6 avec une moyenne de buts alloués de 2,12, un pourcentage d'arrêts de ,929 et cinq blanchissages. Il ne faut donc pas se surprendre si les Bruins forment la meilleure équipe de la LNH au chapitre des buts accordés par rencontre (2,39).

Le soleil a brillé…

Les Bruins ont démarré en trombe avec une seule défaite en temps réglementaire dans le premier mois de la saison (11-1-2), alors qu'ils ont présenté le meilleur pourcentage de victoires dans toute la LNH (,857). Au cours de cette séquence, Pastrnak et Marchand ont été respectivement les deux meilleurs marqueurs de la Ligue.

Video: CGY@BOS: Marchand l'égalise de brillante façon

Le ciel s'est assombri…

En date du 4 décembre, les Bruins n'avaient que trois défaites en temps réglementaire (20-3-5) et ils avaient déjà connu deux séries d'au moins six victoires consécutives, mais ils n'ont obtenu qu'un gain lors des neuf parties suivantes (1-4-4). L'offensive de Boston est tombée à plat durant cette période avec seulement 22 buts et un rendement de 5-en-34 (14,7 pour cent) sur le jeu de puissance.

Heureusement, les nuages n'ont pas survolé Boston très longtemps. Entre le 23 décembre et l'interruption de la saison, les Bruins ont repris leur erre d'aller avec un dossier de 23-7-3. Seul le Lightning de Tampa Bay a fait mieux durant cette séquence (26-8-2).

La révélation de la saison

Dans l'ombre du premier trio, l'attaquant Charlie Coyle a été discrètement efficace pour les Bruins. Avant que la saison ne soit mise en pause, Coyle prenait le cinquième rang de l'équipe au chapitre des buts (16), et avec 37 points, il était en voie de réussir sa deuxième meilleure saison en carrière (56 points en 2016-17). Tout ça, alors qu'il occupe le rôle de troisième centre de l'équipe derrière Bergeron et David Krejci.

Coyle est le cinquième attaquant le plus utilisé à Boston en moyenne (16:47) et on l'utilise à toutes les sauces : en avantage numérique comme à court d'un homme.

Video: BOS@CGY: Coyle déjoue Talbot sur l'échappée

Performance individuelle de l'année

Le 14 octobre dernier, Pastrnak a vaincu les Ducks d'Anaheim presque à lui seul. Dans un gain de 4-2, il a inscrit les quatre buts de son équipe. S'il a réussi sept tours du chapeau en carrière, Pastrnak n'avait jamais réussi une partie de quatre buts. Au moment de la pause, il était le meilleur buteur de la LNH, à égalité avec Alex Ovechkin (48).

Video: ANA@BOS: Pastrnak s'offre un quatrième but

Match le plus intéressant de la saison

Lightning 5, Bruins 3, 7 mars : Les matchs en fin de saison ont souvent des allures de séries éliminatoires, et c'est exactement ce à quoi on a eu droit quand deux des plus grandes puissances de la LNH ont croisé le fer. Boston avait vaincu Tampa Bay 2-1 quatre jours plus tôt, et l'intensité a monté d'un cran. Pas moins de 94 minutes de pénalité ont été décernées durant cette partie, qui a laissé plusieurs partisans désireux de voir un duel Bruins-Lightning en séries éliminatoires.

Video: Des buts en infériorité numérique coulent les Bruins

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.