Skip to main content

Le hockey en chiffres: retour sur le repêchage

Bouchard: Les Flames et les Coyotes sont les grand gagnants du marché des transactions au repêchage 2016

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

Le repêchage est devenu un moment fort du marché des transactions de la LNH. Au moment d'écrire ces lignes, pas moins de 14 transactions ont été conclues au cours des deux jours pendant lesquels la séance s'est déroulée. J'ai écrit plus en détail sur Lars Eller et Andrew Shaw hier. Pour ce qui est du reste, voici quelques échanges ayant retenu mon attention.

Brian Elliott aux Flames de Calgary contre deux choix

Les Flames ont finalement mis la main sur un vrai gardien no 1. Eliott n'est plus dans la fleur de l'âge à 31 ans, mais il ne coute pas cher, à peine 2,5 millions $, et son contrat achève après la prochaine saison. On voulait probablement, à St. Louis, faire une place au jeune Jake Allen, ce qui a hâté la sortie d'Elliott.

Celui-ci vient pourtant de connaître une excellente saison. Le site corsica.hockey utilise une formule pour calculer la probabilité qu'un tir ou un tir manqué puisse devenir un but, ce qui permet de calculer jusqu'à quel point un gardien est performant en fonction du genre de tirs qu'il a reçu. Selon cette mesure, parmi les gardiens ayant joué au moins 1000 minutes à 5-contre-5 cette saison, Elliott a connu la deuxième meilleure saison, Henrik Lundqvist seul le surclassant.

Les gardiens des Flames ont fait bien piètre figure à ce petit jeu. On vient, mine de rien, de donner un solide coup de pouce à cette jeune équipe.

Pavel Datsyuk aux Coyotes de l'Arizona, Joe Vitale aux Red Wings de Detroit

Les Coyotes ont manifestement vu un joueur qu'ils aimaient en Jakob Chychrun, le défenseur de Sarnia classé 4e espoir en Amérique du Nord selon le Bureau central de dépistage de la LNH. Le nouveau directeur général John Chayka a donc décidé de bouger, échangeant le choix qu'il détenait des Rangers de New York (20e au total), un choix de deuxième ronde et l'attaquant Joe Vitale contre les droits sur Datsyuk (qui prend sa retraite de la LNH) et la 16e sélection. En envoyant Vitale aux Red Wings, Chayka en profite pour épargner 1,3 million $ en salaire, une somme non négligeable pour les Coyotes.

Anthony DeAngelo aux Coyotes contre un choix de 2e ronde

Cet échange m'a surpris. DeAngelo est très jeune (20 ans) et reconnu pour ses dons en attaque. Ses 43 points obtenus dans la Ligue américaine de hockey à l'âge de 19 ans sont extrêmement impressionnants. Le défenseur Libor Hajek, repêché par le Lightning avec le choix de deuxième ronde des Coyotes, n'a obtenu que 26 points en 69 matchs dans la Ligue junior de l'ouest. Bref, je ne comprends pas trop. Mais vu le budget restreint des Coyotes et leur défensive douteuse, ne soyez pas surpris si DeAngelo arrive rapidement dans la LNH. En plus, si je comprends bien General Fanager, il est encore sous contrat pour trois ans, puisqu'il a joué sa première campagne professionnelle dans les rangs mineurs.

J'ai bien aimé le travail des Coyotes lors de ce repêchage, je dois le dire. Plus que jamais, l'attaque repose sur la capacité de relance des défenseurs. De jeunes joueurs comme DeAngelo sont le genre de risque qui paye gros que des franchises comme l'Arizona doivent prendre.

Dmitry Kulikov aux Sabres de Buffalo, Mark Pysyk aux Panthers de la Floride

Mine de rien, les Panthers ont drôlement remanié leur défensive. D'abord en mettant Keith Yandle sous contrat (sans contredit le meilleur défenseur disponible sur le marché cette année). À 6,3 millions $ par saison, il faut souligner que le salaire de Yandle est d'environ 1 million $ inférieur à celui que recevait Brian Campbell, qui devrait se trouver sur le marché des joueurs autonomes vendredi.

Ensuite, ils ont envoyé Dmitry Kulikov à Buffalo. En plus de Kulikov, ils ont envoyé un choix de deuxième ronde et reçu un choix de deuxième et un de troisième ronde. Pysyk sera payé 1,125 million $ la saison prochaine, beaucoup moins que les 4,3 millions $ de Kulikov.

Si on se fie aux analyses statistiques faites par Dominic Galamini, Pysyk semble avoir un impact positif beaucoup plus important sur la capacité de son équipe à générer des tirs vers le filet et à empêcher l'adversaire d'en obtenir, bref sur le taux global de possession de rondelle. Yandle, lui, serait un peu moins efficace que Campbell sur le plan de la possession de rondelle; il génère plus d'attaque, mais accorde plus de tirs, tout en demeurant dans la norme des « top-4 » de la ligue.

Bref, on a obtenu deux défenseurs plus jeunes, globalement aussi, sinon plus efficaces et on a épargné près de 4 millions $ sous le plafond salarial. Reste à voir si Pysyk, qui était un peu enterré à Buffalo, sera capable de tenir le rythme en Floride.

Je suis un peu moins certain de ce que les Sabres ont cherché à accomplir dans cet échange. Notons quand même quelques éléments. Pysyk est droitier, Kulikov gaucher. Je suppose qu'avec Zach Bogosian, Rasmus Ristolainen et Cody Franson à droite, on était un peu embêté avec Pysyk. À gauche, on n'a que Josh Gorges et Jake McCabe. On avait donc un trou à boucher de ce côté.

Aussi, Pysyk a été relativement protégé des meilleurs éléments adverses, alors que Kulikov n'a certainement pas été épargné sur ce plan par les Panthers, ayant été partenaire d'Aaron Ekblad pour l'essentiel de la saison. On a probablement vu en lui le gaucher capable d'appuyer Ristolainen sur la première paire défensive du club, un rôle que Gorges n'est probablement plus capable de remplir.

En voir plus