Skip to main content

Les Canadiens ont moins leur destin entre les mains

« Nous ne devons pas avoir peur, mais être emballés par l'occasion qui s'offre à nous », affirme Claude Julien

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

BROSSARD - Les Canadiens de Montréal sont revenus de la Californie en n'ayant plus leur destin entre les mains avec 13 matchs à jouer en saison régulière, mais l'humeur et la confiance du groupe demeurent intactes, foi de Claude Julien.

« Si on nous avait dit en début de saison que nous nous retrouverions dans cette position après 69 matchs, nous aurions été bien heureux », a relativisé l'entraîneur, lundi, au terme de la séance d'entraînement de l'équipe.

« Nous avons encore notre destinée entre nos mains, a-t-il ajouté. C'est à nous de bien jouer d'ici la fin de la saison. »

À LIRE AUSSI: Course aux sériesBoucher: Trop fort pour la ligue, le Lightning?

Les Canadiens (36-26-7, 79 points) ont amorcé la semaine en dehors du portrait des séries éliminatoires, mais l'entraîneur a prédit que la lutte avec les Blue Jackets de Columbus, les Hurricanes de la Caroline et les Penguins de Pittsburgh va demeurer de tous les instants jusqu'à la toute fin. 

« Nous ne devons pas avoir peur de la suite des choses, mais plutôt être emballés par l'occasion qui s'offre à nous », a plus tard déclaré Julien.

Le Tricolore est de retour à Montréal après avoir connu un autre voyage difficile sur la côte ouest américaine - une victoire en trois sorties.

« Nous venons de passer au travers de notre séquence la plus difficile de la saison au cours des dernières semaines, avec plusieurs matchs à l'étranger et de longs déplacements », a estimé Julien. 

« C'est sûr que nous aurions voulu conserver une meilleure fiche, a-t-il enchaîné. Mais rien n'a changé, nous demeurons une jeune équipe qui doit continuer de grandir et de progresser. Nous avons la chance de faire partie des séries. Il ne nous reste qu'une série de deux matchs en autant de soirs à disputer. C'est à nous de bien nous préparer et d'être à notre mieux. Nous sommes prêts à faire face à la musique. »

Video: MTL Résumé : Le Tricolore battu 8 à 2 par les Ducks

Le dernier droit s'amorce officiellement avec un affrontement contre les infortunés Red Wings de Detroit (24-35-10, 58 points) au Centre Bell, mardi (19 h 30 HE; RDS, TSN2, FS-D). Le CH se rendra par la suite à Uniondale affronter les Islanders de New York au Nassau Coliseum, jeudi, avant de revenir à la maison accueillir les Blackhawks de Chicago, samedi.

« Dans notre situation, nous devons aborder les matchs un à la fois, a souligné le défenseur Jeff Petry. Si nous amassons le plus de points possible, nous pourrons reprendre notre destin en main. Je ne veux pas m'avancer quant à un total de matchs que nous devrons gagner. Nous devons demeurer dans le moment présent et essayer de gagner un match après l'autre. » 

Julien a dit avoir décelé de la fatigue psychologique au sein de l'équipe à l'occasion de la dégelée de 8-2 encaissée à Anaheim face aux Ducks, vendredi.

« Le retour à Montréal devant nos partisans va nous faire du bien, a soumis l'attaquant Jonathan Drouin. Nous jouons deux matchs au Centre Bell cette semaine. Ça fait un bout de temps que ça ne nous est pas arrivé. »

Blanchi dans ses cinq derniers matchs, Drouin est nettement plus à l'aise cette saison au Centre Bell, où il a récolté 31 points (12 buts) en 34 matchs. Il a amassé 19 points à l'étranger. 

« Il (Drouin) a fourni un bon effort au cours du plus récent périple, tant offensivement que défensivement, l'a défendu Julien, lundi. S'il continue de la sorte, il finira par débloquer. Il a la bonne attitude. Nous espérons le voir rapidement recommencer à produire. Ça aidera clairement l'équipe. Mais je ne peux pas critiquer son niveau d'effort. » 

Drouin a mentionné qu'il ne doit pas céder à la frustration malgré le manque de résultats.

« Je continue de faire les mêmes jeux que quand ça fonctionnait pour moi, mais la rondelle ne rentre pas dans le but, a-t-il mentionné. Je suis mécontent des chances de marquer que j'ai, mais je ne peux pas contrôler ça. Je peux simplement contrôler mon niveau d'effort. »

Les attaquants Philippe Danault et Paul Byron ont manqué à l'appel à l'entraînement, lundi. Rien de sérieux, comme l'a précisé Julien en ajoutant qu'à sa connaissance les deux devraient être à leur poste contre les Red Wings.

Carey Price sera devant le filet. Julien n'a pas voulu dire s'il fera confiance au gardien vedette pour chacun des 13 derniers matchs « parce qu'on ne sait jamais ce qui peut se produire ».

On a d'ailleurs eu la frousse chez le CH lundi quand l'ailier droit Brendan Gallagher a décoché une violente frappe haute qui a atteint Price à l'épaule. Le gardien a chassé la douleur, agenouillé sur la patinoire, avant de se relever et de faire savoir qu'il était correct en donnant à Gallagher un léger coup de bâton sur les jambières.

Lindgren rappelé

Price a complété la séance d'entraînement et le rappel quelques heures plus tard du gardien Charlie Lindgren de l'équipe-école de Laval n'était qu'une coincidence. On fait appel à Lindgren afin justement d'alléger la tâche de Price à l'entraînement. L'Américain âgé de 25 ans connaît une saison difficile dans la Ligue américaine, avec une fiche de 11-14-6 ainsi qu'une moyenne de buts accordés par match de 2,94 et un pourcentage d'arrêts de ,884. 

Lindgren en est à son deuxième rappel cette saison. Il n'avait toutefois pas joué lorsque les Canadiens ont fait appel à ses services d'urgence en octobre.

La saison dernière, Lindgren a disputé 14 rencontres dans la LNH. Il avait remporté quatre matchs en 14 départs (4-8-2), tout en affichant une moyenne de 3,03 et un pourcentage d'arrêts de ,908.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.