Skip to main content

La période d'autonomie en sept questions

Les Tavares et Karlsson pourraient changer d'adresse dès le 1er juillet

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste NHL.com

À la suite de la conclusion du repêchage 2018 de la LNH à Dallas samedi, le monde du hockey a porté son attention sur l'ouverture de la fenêtre de discussions avec des joueurs autonomes sans compensation potentiels dimanche.

Lors de cette période, les équipes pourront discuter des paramètres généraux contractuels avec des joueurs autonomes potentiels afin de jeter les bases pour la conclusion d'une entente dès l'ouverture du marché des joueurs autonomes le 1er juillet à midi (H.E.). Ce sera assurément une semaine chargée pour les équipes qui veulent améliorer leur formation pour la saison prochaine et après.

Voici les plus importants points d'interrogation à l'aube de l'ouverture du marché des joueurs autonomes 2019:

John Tavares demeurera-t-il avec les Islanders de New York?

Tavares discuterait avec cinq autres équipes que les Islanders pendant la fenêtre de discussions pour déterminer s'il veut être de retour comme capitaine de la formation new-yorkaise ou s'il veut jouer ailleurs. Selon Athlétique, les Maple Leafs de Toronto, les Sharks de San Jose et les Stars de Dallas sont trois des équipes qui parleront avec le joueur de centre de 27 ans et avec son agent, Pat Brisson.

À LIRE : Tavares rencontrera d'autres équipes

Une entente avec Tavares demeure la principale priorité pour le directeur général des Islanders Lou Lamoriello, qui a l'avantage d'offrir à Tavares un contrat de huit ans. Les autres équipes ne pourront que lui offrir une entente de sept saisons au maximum.

Tavares, qui a récolté 84 points (37 buts) cette saison, a souligné à plusieurs reprises son souhait de retourner chez les Islanders, mais il va examiner toutes ses options avant de prendre sa décision.

Erik Karlsson sera-t-il échangé?

Certains croyaient que les Sénateurs d'Ottawa allaient échanger Karlsson avant le repêchage afin d'obtenir un ou deux bons choix. Maintenant que le repêchage est terminé, la prochaine date clé pour le défenseur suédois est le 1er juillet. C'est à ce moment que les Sénateurs pourront accorder une prolongation de contrat à Karlsson, l'empêchant ainsi de quitter le club à titre de joueur autonome sans compensation l'année prochaine.

Le DG des Sénateurs Pierre Dorion a promis qu'il allait offrir une prolongation de contrat à Karlsson si ce dernier était encore un membre des Sénateurs le 1er juillet. Si Karlsson ne l'accepte pas, les Sénateurs pourraient se sentir forcés de l'échanger cet été.

À quel point les Sharks seront-ils actifs?

Il semble que les Sharks soient prêts à faire des vagues après s'être donné une plus grande marge de manœuvre sous le plafond salarial la semaine dernière en rachetant le contrat du défenseur Paul Martin et en échangeant l'attaquant Mikkel Boedker à Ottawa dans la transaction impliquant Mike Hoffman, qui a ensuite été échangé aux Panthers de la Floride. Les Sharks tenteront d'obtenir les services de Tavares après avoir été en lice pour s'entendre avec l'attaquant Ilya Kovalchuk, qui a plutôt décidé d'accepter un contrat avec les Kings de Los Angeles dimanche.

Où se retrouvera James van Riemsdyk?

L'ailier gauche de 29 ans a établi un sommet personnel dans la LNH avec 36 buts cette saison avec les Maple Leafs de Toronto. Si Tavares s'entend avec les Islanders avant le 1er juillet, il deviendra le meilleur attaquant disponible parmi les joueurs autonomes sans compensation. Lamoriello, qui était le DG des Maple Leafs la saison dernière, connaît bien van Riemsdyk et voudrait renforcer la profondeur offensive des Islanders aux ailes, mais il devra probablement rivaliser avec plusieurs autres équipes.

Est-ce que les Canadiens de Montréal trouveront un joueur de centre?

Max Domi pourrait obtenir sa chance au centre après avoir été acquis des Coyotes de l'Arizona le 15 juin, mais Montréal a besoin de plus de ressources au milieu de la glace, malgré la sélection du joueur de centre Jesper Koltkaniemi avec le troisième choix du dernier repêchage.

Video: WPG@NSH, #7: Stastny bat Rinne sur le retour

Si les Canadiens n'obtiennent pas la chance de discuter avec Tavares, Paul Stastny est probablement la deuxième meilleure option chez les joueurs autonomes sans restriction, s'il ne retourne pas avec les Jets de Winnipeg. À 32 ans, il a amassé 53 points (16 buts, 37 passes) cette saison avec les Blues de St. Louis et Winnipeg, qui en avait fait son acquisition le 26 février.

Montréal fait aussi partie des équipes intéressées aux services de Ryan O'Reilly des Sabres de Buffalo, selon Athlétique.

Quel est le futur de Max Pacioretty à Montréal?

Selon divers médias, les Canadiens auraient discuté de Pacioretty avec les Kings de Los Angeles et les Sharks avant ou pendant le repêchage, mais aucune transaction n'a été complétée. L'ailier gauche de 29 ans a par la suite procédé à un changement d'agent samedi, passant de Pat Brisson à Allan Walsh, ce qui a ajouté au poids des rumeurs selon lesquelles une prolongation de contrat était encore une possibilité.

Pacioretty, qui a atteint le cap des 30 buts durant quatre saisons consécutives avant de voir sa production chuter à 17 cette saison, pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet 2019.

Est-ce que les Islanders et les Hurricanes de la Caroline trouveront un gardien no 1?

Les deux formations étaient intéressées par Philipp Grubauer avant que les Capitals ne l'échangent à l'Avalanche du Colorado vendredi. La meilleure option parmi les gardiens qui seront potentiellement joueurs autonomes demeure Carter Hutton, adjoint chez les Blues de St. Louis. Le portier de 32 ans a mené la LNH cette saison avec une moyenne de buts accordés de 2,09 et un pourcentage d'arrêts de ,931. Chez les Islanders, l'entraîneur-chef Barry Trotz et le spécialiste des gardiens Mitch Korn, qui pourrait suivre Trotz de Washington à New York, connaissent bien Hutton, qui a été leur gardien no 2 chez les Predators de Nashville de 2013 à 2016.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.