Skip to main content

Jokiharju goûte encore une fois à l'or avec la Finlande

Le défenseur des Blackhawks avait aussi remporté l'or au Championnat du monde junior

par Aaron Vickers / Correspondant NHL.com

BRATISLAVA, Slovaquie - Henri Jokiharju continue de se couvrir d'or avec la formation nationale de la Finlande.

Après avoir aidé son pays à remporter le Championnat du monde de hockey junior en janvier dernier, le défenseur des Blackhawks de Chicago a encore touché à l'or, dimanche, cette fois, au Championnat du monde senior.

Lui et son coéquipier Kaapo Kakko, le meilleur espoir européen en vue du prochain repêchage de la LNH, sont les premiers joueurs à réussir l'exploit de remporter les deux championnats la même année depuis que le coéquipier de Jokiharju à Chicago Jonathan Toews l'avait fait avec le Canada en 2007.
 
« Toute la saison, tout ce que je voulais c'était de profiter de ces moments », a dit Jokiharju, qui a amassé trois passes et joué en moyenne 11:44 en 10 matchs dans le tournoi. « C'est une expérience qui n'arrive qu'une fois dans une vie. Je ne pense pas qu'on soit plusieurs à avoir gagné les deux, les moins de 20 ans et ici avec les hommes. C'est vraiment génial. Kaapo et moi on en parlait et on se disait que ce serait incroyable. »

À LIRE : La Finlande bat le Canada et gagne l'or | Kakko veut être repêché premier

Le chemin de Jokiharju pour toucher à l'or deux fois n'était certainement pas sans détours. Le défenseur a disputé 85 matchs cette saison avec les Blackhawks, les IceHogs de Rockford de la Ligue américaine, ainsi que les équipes nationales de Finlande. Un total qui n'inclut pas les matchs présaison et préparatoires aux deux tournois.

Le jeune homme de 19 ans ne s'en est pas formalisé.
 
« J'adore ça. C'est une saison qui est longue, mais je suis un joueur de hockey. Je veux jouer, tout simplement. J'adore cela. »

Jokiharju a amassé 12 passes en 38 matchs à Chicago avant d'être rétrogradé dans la LAH le 30 janvier. Dans l'antichambre de la LNH, il a obtenu 17 points, dont deux buts, en 30 parties à Rockford. On peut ajouter à cette récolte ses cinq points en sept matchs au Mondial junior qui lui ont permis d'être nommé parmi les trois meilleurs joueurs de son pays lors du tournoi.

Chaque arrêt aura été accompagné de défis bien différents.
 
« Tu dois t'ajuster mentalement à ce genre de chose, a souligné Jokiharju. Au Championnat du monde junior, c'était un environnement où la pression est élevée parce que j'arrivais de la LNH, donc j'étais censé être le meilleur défenseur de mon équipe. C'était important pour moi, mais aussi pour tout le pays, cette victoire au Mondial junior. C'était la première fois qu'on remportait le trophée en Amérique du Nord. C'est majeur. 

« La LAH m'a beaucoup appris dans ma façon de bâtir ma manière de jouer. Nous avons un bon personnel d'entraîneurs là-bas. Tu ne peux que t'améliorer. »

Video: CHI@NJD: Kane profite de la passe de Jokiharju
 
Bien sûr, le temps qu'il a passé dans la LNH n'a pu que l'aider à progresser.

« C'est incroyable, incroyable. Tu n'arrives pas vraiment à t'y habituer. Tu dois toujours te souvenir à quel point c'est spécial d'être dans la LNH. Tu ne dois pas tomber dans une routine, parce que tu es choyé d'être à ce niveau. »

Bien évidemment, c'est à Chicago que Jokiharju espère s'établir à temps plein l'an prochain. Et il est dans la bonne direction pour réussir selon son coéquipier chez les Blackhawks Alex DeBrincat.

« C'est évident, a-t-il dit. On voit ces moments où il prend le contrôle du jeu. C'est un excellent joueur. Il n'amasse peut-être pas tous les points qu'il devrait en ce moment, mais même sans le faire, il fait un excellent travail pour aider notre équipe.

« Il est habile avec la rondelle. Il fait d'excellents jeux. Je pense que c'est un bon joueur. Ce que tu dois aller chercher, c'est de la confiance. Quand il aura disputé un peu plus de matchs, peut-être qu'il va être plus confiant avec la rondelle. Je pense que la direction voulait qu'il joue plus de matchs et qu'il obtienne plus de temps de jeu. »

 En Slovaquie, la Finlande n'avait qu'un seul autre joueur ayant évolué dans la LNH cette année en Juho Lammikko (Panthers de la Floride). Ça n'a pas empêché Jokiharju et ses coéquipiers de renverser des équipes qui leur étaient grandement favorites pour décrocher l'or. Les Finlandais ont battu la Suède 5-4 en prolongation lors des quarts de finale, puis ont blanchi la Russie 1-0 pour décrocher leur place en finale, où, même s'ils affrontaient une équipe remplie de joueurs de la LNH, ils ont signé un gain de 3-1 pour grimper sur la première marche du podium, dimanche.

Une expérience qui lui aura permis d'apprendre beaucoup.

« L'an dernier, j'ai disputé quelques matchs avec l'équipe nationale senior lors de l'Euro Hockey Tour, raconte le défenseur. C'était bon pour moi parce que ça m'a permis de comprendre que je pouvais jouer avec ces gars. Ça m'a donné une grosse dose de confiance pour amorcer la présente saison.

« Pour un jeune joueur, c'est important de vivre des moments de la sorte. Ça donne un élan à ta carrière alors que tu es encore jeune et c'est extrêmement important. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.