Skip to main content

Jack Hughes s'estime prêt à connaître du succès avec les Devils

Le premier choix du Repêchage 2019 estime être prêt pour le camp d'entraînement après un été productif

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

ARLINGTON, Va. - Même s'il ne sait pas encore à quoi ressemble le calibre de compétition dans la LNH, Jack Hughes croit qu'il est prêt à jouer pour les Devils du New Jersey dès cette saison.

« Je pense que c'est impossible de dire qu'on est vraiment prêt quand on ne sait pas exactement ce que c'est », a résumé le premier choix du Repêchage 2019, dimanche. J'ai vraiment eu un bon été d'entraînement, ç'a vraiment bien été sur la glace, et mentalement, je suis prêt. »

Hughes a déjà eu l'opportunité d'affronter des joueurs de la LNH. C'était lors du Championnat du monde de hockey en juin dernier, où il a amassé trois passes en sept matchs dans l'uniforme des États-Unis.

« C'était différent puisque c'était des équipes nationales et une grande surface de jeu. La façon dont le tournoi est fait, où tu joues deux jours de suite avant d'avoir une pause d'une journée, ça m'a vraiment permis d'analyser mon jeu, les choses que je peux travailler et améliorer. Il y a des endroits d'où je peux marquer plus, produire plus de points. Pour moi, ç'a vraiment été bénéfique et ça m'a permis d'évaluer où mon jeu en est. »

À LIRE : En santé, Hall vise les séries pour les Devils | Les cinq meilleurs espoirs des Devils

Deux aspects que Hughes estime devoir améliorer durant la saison morte, c'est sa force physique et son désir de tirer au filet davantage.

Pour Hughes (5 pieds 10 pouces, 170 livres), devenir plus fort est primordial afin de résister à une saison de 82 matchs dans la LNH. Pour l'aider, il a fait appel à Andy O'Brien, directeur des Sciences sportives des Penguins de Pittsburgh, qui a comme client Sidney Crosby et Nathan MacKinnon. 

« Personnellement, j'ai connu un bon été, a souligné Hughes. Et je me sens vraiment en confiance avec mon corps et mes habiletés à l'approche du camp d'entraînement. » 

Le joueur de centre de 18 ans comprend aussi que s'il est identifié comme un passeur avant tout, ce sera facile de l'affronter. L'an dernier, il a décoché 260 tirs en 50 matchs, deuxième dans la catégorie au sein de l'équipe des moins de 18 ans du Programme de développement de l'équipe nationale américaine (USNTDP). Ses 78 passes, un record du Programme, ont porté son total à 154 en carrière avec le programme, un autre record.

« Dans la LNH, je vais devoir tirer plus souvent. Les défenseurs sont tellement bons, avec de longs bâtons et ils savent patiner. Je dois donc décocher la rondelle rapidement. Je veux être une menace de deux façons : un gars qui peut marquer à 40 pieds du but, mais aussi celui qui va trouver le joueur ouvert. Je dois trouver la mince ligne entre les deux. Au fil du temps, je vais y arriver. »

Video: Jack Hughes inscrit son premier avec les Devils

S'il y a un joueur qui est persuadé que Hughes pourra faire le saut dans la LNH dès cette année, c'est son frère aîné Quinn, qui est défenseur pour les Canucks de Vancouver.

Lorsqu'on lui a posé la question, la réponse a été claire : « oui ».

Quinn n'a d'ailleurs pas senti le besoin de donner des conseils à Jack.

« C'est un jeune intelligent et il va tout comprendre par lui-même, a mentionné le plus vieux. Il va devoir travailler fort, être intelligent, des choses du genre. C'est simple. »

Jack a indiqué qu'il voulait atteindre certains buts lors de cette première saison, mais il a préféré ne pas les révéler.

« Il y a des choses auxquelles je pense. Je ne veux pas dire de chiffres ou quelque chose du genre. C'est la LNH, je n'y ai jamais joué encore. Je veux faire mes débuts et être immédiatement un joueur d'impact, sans aucun doute. Et je pense que le New Jersey s'attend à la même chose de moi. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.