Skip to main content

Retour sur terre pour les Canadiens

La troupe de Claude Julien a subi un revers surprise contre la formation « B » des Maple Leafs, lundi

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

MONTRÉAL -- Ça devait être le défi le plus facile des Canadiens depuis le début du calendrier préparatoire. Ç'aura finalement été le théâtre d'une prestation plutôt fade et décevante.

Se présentant au Centre Bell avec une formation digne de la Ligue américaine - sans les Auston Matthews, John Tavares et Mitch Marner - les Maple Leafs ont infligé aux locaux une première défaite en cinq matchs en l'emportant 3-0, lundi.

À LIRE AUSSI : Price blessé légèrement à la mainRésumé des matchs préparatoires du 23 septembre

« Nous avons joué contre un club plus ou moins de la Ligue américaine, a reconnu l'entraîneur Claude Julien. Ils avaient 20 joueurs affamés qui nous ont causé des problèmes. Quelques gars ont cru que ç'allait être un match facile et ne se sont pas bien préparés. C'est une bonne petite leçon pour tout le monde.

« Tu ne peux pas te préparer pour un match après deux périodes, il est trop tard. Ce soir, ça n'a pas été une grosse prestation. Parfois, une défaite ramène tout le monde sur terre, alors on va espérer que ce sera le cas. »

Yegor Korshkov, un attaquant de 23 ans n'ayant toujours pas disputé un match dans la LNH, a marqué deux fois tandis que Darren Archibald a été l'autre à déjouer Charlie Lindgren pour offrir aux jeunes loups des Leafs une deuxième victoire en cinq matchs.

Le gardien Michael Hutchinson a repoussé 38 lancers pour signer le jeu blanc.

« C'est sûr que quand tu vois une formation comme celle-là, ça peut enlever un peu de motivation, a lancé l'attaquant Tomas Tatar. Mais ce n'est pas une excuse. Quand nous venons à l'aréna, nous devons être prêts à jouer. Ils ont bataillé plus fort que nous et ils ont été plus rapides. »

Notons d'ailleurs que Julien a dû déroger à son plan de match initial en envoyant Lindgren - auteur de 25 arrêts - dans la mêlée plutôt que Carey Price, puisque ce dernier souffre d'une légère contusion à la main gauche. Il était pourtant à son poste à l'entraînement matinal.

On peut s'attendre à ce que le no 31 soit de retour en uniforme « avant la fin de la semaine », ce qui signifie qu'il pourrait rater le match contre les gros canons torontois, mercredi, alors que les deux équipes se retrouveront dans la Ville Reine.

Certains « vétérans » montréalais auront peut-être la chance de se racheter à cette occasion puisque ça n'a pas été très convaincant, lundi. Jonathan Drouin, Max Domi et Tatar n'ont pas été aussi dominants qu'ils auraient dû l'être contre une équipe de cette trempe tandis que Jesperi Kotkaniemi a connu une autre sortie en dents de scie.

Video: Hutchinson et les Maple Leafs blanchissent le CH

« Ça ne m'inquiète pas, a argué Drouin. Nous avons une bonne fiche et il reste encore des choses que nous pouvons améliorer. Ce sont des matchs préparatoires. On ne gagne pas la Coupe Stanley en présaison. Il faut retrouver notre rythme et notre confiance. Les deux dernières rencontres seront importantes. »

Bref, une soirée à envoyer aux oubliettes à un peu moins de deux semaines du début de la vraie saison.

Des retranchements

D'autres joueurs n'auront toutefois pas le luxe de se faire valoir à nouveau puisque le Tricolore a annoncé que les attaquants Alex Belzile, Riley Barber et Jake Evans ainsi que le défenseur Josh Brook avaient été cédés au Rocket de Laval après la rencontre. 

Du lot, Belzile et Evans sont ceux qui ont laissé la meilleure impression - ils ont même été parmi les joueurs les plus intenses face aux Maple Leafs.

« Nous avons noté une très bonne progression comparativement à sa première année, a analysé Julien au sujet d'Evans. Nous l'avons utilisé en infériorité numérique à plusieurs reprises et il a été très bon. Il s'en va dans la bonne direction. Il a seulement besoin de plus de temps pour continuer à s'améliorer. »

C'est donc dire que les attaquants Ryan Poehling, victime d'une commotion cérébrale, et Nick Suzuki ainsi que le défenseur Cale Fleury - trois jeunots de 20 ans - sont toujours dans la course pour l'obtention d'un poste avec le grand club. La ligne d'arrivée est peut-être en vue, mais rien n'est encore gagné.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.