Skip to main content

Hall honoré d'être le premier joueur des Devils à gagner le Hart

Il a coiffé MacKinnon après avoir mené le New Jersey en séries éliminatoires pour la première fois depuis 2012

par Dan Rosen @drosennhl / Journaliste principal NHL.com

LAS VEGAS - Taylor Hall ne se considérait pas comme un candidat au trophée Hart jusqu'à ce que les partisans au Prudential Center scandent « MVP » pendant la deuxième moitié de saison.

« Je continuais à jouer et je me disais que si on atteignait les séries, peut-être que je serais en nomination, a raconté Hall. Mais ça n'a pas été quelque chose sur quoi mon attention a été portée. »

Les partisans avaient bien raison.

Gagnants des trophées : DG de l'année : George McPhee | Vézina : Pekka Rinne  | Mark Messier : Deryk Engelland  | Jack-Adams : Gerard Gallant | Selke : Anze Kopitar  | Masterton : Brian Boyle  | Lady Byng : William Karlsson  | Calder : Mathew Barzal  | King Clancy : Daniel et Henrik Sedin  | Norris : Victor Hedman  | Ted Lindsay : Connor McDavid

Hall est devenu le premier joueur du New Jersey à remporter ce trophée, mercredi, battant de justesse le centre de l'Avalanche du Colorado Nathan MacKinnon pour recevoir le prix lors de la Cérémonie de remise des trophées de la LNH 2018 présentée par Hulu au Hard Rock Hotel & Casino de Las Vegas.

Hall, qui a terminé au sixième rang de la LNH avec 93 points (39 buts, 54 passes), a reçu 72 des 164 votes de première place et cumulé un total de 1264 points de vote. MacKinnon, qui a terminé au cinquième rang de la Ligue avec 97 points (39 buts, 58 passes), a reçu 60 votes de première place et totalisé 1196 points de vote.

Il s'agit de la course la plus serrée au trophée Hart depuis 2012-13, quand l'ailier gauche des Capitals de Washington Alex Ovechkin avait coiffé le centre des Penguins de Pittsburgh Sidney Crosby par 32 points de vote (1090-1058).

« Il y a beaucoup de travail et de sacrifices derrière cet honneur, de ma part et de la part de mes parents, a affirmé Hall. Je le partage avec mes coéquipiers et l'organisation des Devils qui a cru en moi. C'est une superbe soirée. Le trophée aurait vraiment pu aller à n'importe lequel d'entre nous. J'ai jeté un œil sur les résultats des votes et c'était tellement serré. Ç'a vraiment été une course à trois et je suis honoré d'être ici. »

Le centre des Kings de Los Angeles Anze Kopitar a terminé au troisième rang derrière Hall et MacKinnon avec 11 votes de première place et 551 points de vote. L'attaquant des Flyers de Philadelphie Claude Giroux était quatrième avec 10 votes de première place et 546 points de vote.

« Taylor a connu toute une saison, tout comme Nate, a mentionné Kopitar. Ça aurait pu être le trophée de n'importe qui. Taylor l'a mérité et félicitations à lui. »

En plus d'être le premier joueur des Devils à recevoir cet honneur, Hall est le premier joueur à gagner le trophée Hart après avoir été échangé par l'équipe qui l'a repêché depuis Joe Thornton (échangé des Bruins de Boston aux Sharks de San Jose) en 2005-06.

Hall a été sélectionné par les Oilers d'Edmonton au premier rang au total du repêchage 2010 de la LNH et échangé aux Devils le 29 juin 2016.

Le New Jersey a pris part aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley pour la première fois depuis 2012.

« Gagner le Hart n'était pas un objectif que j'avais en tête, a dit Hall. Mon objectif a toujours été les séries et la Coupe Stanley. La saison avance et tu sais que c'est une possibilité, mais c'est hors de ton contrôle, honnêtement. »

Hall a dit ne pas se souvenir de la première fois où il a entendu les partisans scander « MVP », un chant devenu coutume à la fin de la saison au Prudential Center, mais il se souvient à quel point les supporters étaient bruyants durant un match contre les Golden Knights de Vegas, le 4 mars.

Il avait obtenu un but et une passe pour prolonger sa séquence personnelle de points à 25 matchs dans un revers de 3-2 des Devils. Sa séquence de matchs avec au moins un point a pris fin à 26 rencontres.

« Ç'a été un match vraiment génial pour nous, a mentionné Hall. C'était un match du dimanche soir, contre Vegas, une équipe rapide, et dans un aréna rempli au maximum de sa capacité. J'ai entendu les partisans et ça m'a donné une étincelle. »

L'étincelle n'a pas été difficile à trouver pour Hall cette saison. Il a dit avoir commencé à être motivé pendant la saison morte, en lisant et en écoutant les experts critiquer les Devils et lui, écrivant qu'ils n'étaient pas des prétendants avant même que la rondelle ne soit déposée pour le premier match de la saison.

Hall était également transporté par l'idée de faire les séries, quelque chose que son équipe a été incapable de faire à ses sept premières saisons dans la LNH.

« Je suis tellement fier et content pour lui », a affirmé le centre des Devils Brian Boyle, qui a remporté le trophée Bill Masterton mercredi. « Il est devenu un leader. Il est un jeune joueur de la Ligue et, même s'il est tellement bon, il a dû surmonter des épreuves. Il a été échangé après avoir été le premier choix au total à un jeune âge. Tout ce que je sais, c'est que le Hallsy que j'ai vu cette année, et de ce que j'ai vu en jouant contre lui, et il a toujours été un fier compétiteur, un grand joueur et un joueur difficile à affronter... Mais cette année, il a élevé d'un cran chaque aspect de son jeu. Dans le vestiaire, ce qu'il a fait, sa manière de nous guider, tout ça nous a permis de nous rendre là où nous nous sommes rendus. Il a été tellement important pour nous. Je ne sais pas où nous aurions été sans lui. Nous sommes heureux de l'avoir parmi nous. »

Hall a donné du mérite à ses coéquipiers pour l'avoir poussé à se dépasser, particulièrement le centre recrue Nico Hischier, qui a terminé deuxième chez les Devils avec 52 points, 41 de moins que Hall.

« J'ai toujours été un bon joueur, mais ce qui m'a aidé à atteindre le niveau supérieur, c'est d'avoir été au New Jersey, de jouer avec mes coéquipiers et d'avoir la chance d'avoir Nico comme centre tout au long de la saison, a dit Hall. La raison principale pour laquelle je suis ici aujourd'hui, c'est le no 13 au sein de mon équipe et la confiance dont on fait preuve le [directeur général] Ray Shero et [l'entraîneur] John Hynes à mon égard. Je suis honoré de les représenter. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.