Skip to main content

D'une surprise à l'autre pour les Golden Knights

L'équipe d'expansion reste de marbre devant le succès qu'elle connaît

par Robert Laflamme @bobthefire / Journaliste principal LNH.com

LOS ANGELES - Les Golden Knights de Vegas vont d'une surprise à l'autre et la planète hockey est estomaquée.

Les voilà à une victoire d'accéder au deuxième tour des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. Après seulement trois matchs!

Aucune équipe d'expansion n'avait signé l'exploit avant eux. Les Kings de Los Angeles sont sûrement éberlués.

« On dirait que c'est comme ça depuis le début de la saison. On se surprend nous-mêmes », ne peut que constater le robuste ailier des Golden Knights William Carrier.

« Nous voulons en finir le plus vite possible parce que nous savons que les Kings ont déjà remonté un retard de 0-3 en séries éliminatoires (en 2014, au premier tour contre les Sharks de San Jose).

« Nous devons aborder le quatrième match comme si c'était notre premier des séries », a-t-il ajouté.

Video: VGK@LAK Carrier apporte sa contribution à Vegas

L'attaquant Jonathan Marchessault a fait remarquer que les Kings pourraient bien être en avant 3-0 dans la série de premier tour de l'Association Ouest entre les deux équipes.

« C'est très serré et intense. Les Kings jouent de bons matchs. Le résultat pourrait être fort différent. Nous avons trouvé des façons de gagner et c'est positif. »

Marchessault a avancé que s'il y a une équipe capable de surmonter un retard de 0-3, ce sont bien les Kings.

« Nous devons rester aux aguets. Les Kings ont assurément les éléments-clés pour le faire, a-t-il commenté. En ce qui nous concerne, nous ne devons rien changer. Nous avons remporté les trois premiers matchs parce que nous faisons de bonnes choses. »

Fleury s'affirme

Les Golden Knights demeurent de marbre face au succès, mais on voit par les sourires en coin que les joueurs affichent qu'ils prennent un malin plaisir à faire mal paraître les observateurs qui leur prédisent un effondrement soudain ou la fin prochaine du conte de fées. Ce n'est pas de l'arrogance, juste une confiance tranquille.

Le groupe de leaders, avec en tête le gardien Marc-André Fleury, voit à ce que tout le monde reste dans le rang.

« Des vétérans comme Marc-André, (l'attaquant) James Neal et (le défenseur) Deryk Engelland sont là pour nous guider », a dit Carrier, qui est natif de Pierrefonds. « Ils possèdent beaucoup d'expérience et ils n'hésitent pas à nous indiquer la marche à suivre. »

Video: VGK@LAK, #3: Fleury s'étire pour voler Toffoli

C'est une corde à son arc que Fleury reconnaît avoir ajoutée cette saison.

« Je prends une plus grande place sur le plan du leadership que je le faisais chez les Penguins de Pittsburgh », a-t-il admis, lundi. « J'étais plus discret à Pittsburgh. Il faut dire que le groupe de leaders étaient là depuis longtemps. » 

Fleury a mentionné que ce n'est pas à la demande de l'organisation naissante qu'il a décidé d'être « plus vocal » dans le vestiaire.

« Je me rends compte que je suis plus vieux et que j'ai plus de bagage que la majorité des joueurs. Je ne fais pas que parler, j'essaie d'encourager les gars en posant de petits gestes. Avec le temps, j'ai appris à déceler les gars qui ruminent davantage leurs erreurs que d'autres. J'essaie d'aider l'équipe comme je le peux. »

Le Sorelois âgé de 33 ans ne fait que redonner au suivant parce qu'il dit avoir pu miser sur le soutien et le réconfort de coéquipiers au cours de son association avec les Penguins.

« Dans les dernières saisons, un gars comme Matt Cullen m'a beaucoup aidé. Craig Adams, avec lequel j'ai joué pendant plusieurs saisons, en a été un autre que j'ai grandement apprécié, a-t-il énuméré. J'ai également eu des collègues gardiens comme Brent Johnson qui ont été bons pour moi. C'est maintenant à mon tour d'aider les autres. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.