Skip to main content

Cinq choses à retenir du CMJ : Jour 5

Les Américains soulagés du réveil de « Goal » Caufield; des Tchèques décimés se mesureront au Canada mardi

par Guillaume Lepage @GLepageLNH / Journaliste LNH.com

OSTRAVA, République tchèque - Pour la durée du Championnat mondial junior de la FIHG, LNH.com dressera chaque jour un bilan de la journée d'activités en cinq points pour ne rien manquer de l'action.

Voici ce que l'on doit retenir de la journée du 30 décembre :

Les résultats de la journée

Groupe A

Kazakhstan 2 Suède 6

Slovaquie 2 Suisse 7

Groupe B

Allemagne 1 Canada 4

États-Unis 4 République tchèque 3 (P)


Le réveil de « Goal » Caufield

L'espoir des Canadiens de Montréal Cole Caufield n'avait pas touché la cible depuis le début du tournoi, et il faut croire qu'il attendait le bon moment pour se réveiller.

Tweet from @TSN_Sports: USA's Cole Caufield and Alex Turcotte 🇺🇸 work a beautiful give-and-go for the OT winner! pic.twitter.com/fdnHYWzAx5

Le petit attaquant a mis la touche finale à un jeu de passe et va avec son complice Alex Turcotte en prolongation pour permettre aux Américains de signer une courte victoire de 4-3 contre les favoris locaux. 

À LIRE AUSSI: CMJ: Cole Caufield a confiance de pouvoir retrouver sa toucheCMJ: La prudence avant tout dans le cas de Lafrenière | CMJ: Le Canada renoue avec la victoire

« Je suis heureux de savoir qu'ils sont soulagés », a déclaré Caufield avec un grand sourire lorsqu'on lui a rappelé que les partisans du Tricolore s'inquiétaient de sa production. « Je crois que je les rendais un peu nerveux. C'est encore mieux d'avoir gagné ce match. »

Les États-Unis ont maintenant conclu la ronde préliminaire avec une fiche de 2-1-0-1 et ne peuvent pas terminer plus loin que le deuxième rang du groupe B. Ils occupent provisoirement le premier rang, mais ils le perdront si le Canada bat la République tchèque, mardi.


Hécatombe chez les Tchèques 

Les Tchèques devaient déjà se débrouiller sans les services de l'un de leurs meilleurs éléments offensifs depuis la perte de Jakub Lauko au premier match du tournoi, mais voilà qu'ils devront fort probablement poursuivre leur route sans l'attaquant Jan Jenik, l'espoir des Coyotes de l'Arizona.

Ce dernier est tombé sur la patinoire de manière inquiétante à la fin de la deuxième période du match contre les Américains et peinait à mettre du poids sur sa jambe droite. À voir sa réaction, il serait très surprenant de le voir en action contre les Canadiens, mardi, et probablement pour le reste du tournoi.

« Ça regarde mal, mais on a déjà vu des miracles », a déclaré l'entraîneur tchèque Vaclav Varada. On a aussi déjà vu plus convaincant comme commentaire.

Jenik occupe présentement le cinquième rang des marqueurs de la Ligue de hockey de l'Ontario grâce à une récolte de 56 points, dont 22 buts, en 27 matchs. Il avait jusqu'ici amassé deux buts et une aide en trois rencontres au CMJ.

« J'ai su tout de suite que ça n'allait pas quand je l'ai vu au sol, a déclaré l'Américain Arthur Kaliyev, son compagnon de trio à Hamilton. J'espère qu'il est correct, ça semblait douloureux. Je vais lui envoyer un message pour voir comment il se porte. »


Fagemo conserve le rythme

Samuel Fagemo, le choix de deuxième ronde des Kings de Los Angeles en 2019 (50e au total), a inscrit les deux premiers buts de la Suède dans un deuxième match de suite pour guider les siens vers une victoire facile de 6-2 contre le Kazakhstan.

L'attaquant totalise maintenant cinq buts en trois matchs depuis le début de la compétition. Il s'agissait d'une 51e victoire consécutive pour la Suède en ronde préliminaire.

« Nous avons connu un bon match, a indiqué Fagemo. Nous avons inscrit six buts et nous avons marqué trois fois en avantage numérique. C'est toujours plaisant quand on génère plusieurs chances de marquer. »

Le Suédois est l'un des neuf espoirs des Kings qui participent au tournoi. Un bon remontant pour une équipe qui occupe le tout dernier rang dans l'Association de l'Ouest.

« C'est excitant pour l'organisation de voir tous ces espoirs au CMJ, a commenté le directeur général Rob Blake. C'est un honneur d'y prendre part et de représenter son pays et tout le mérite leur revient. Nous souhaitons que ça les aide à franchir une autre étape dans leur développement. »


Coupés du monde extérieur

Le Canada s'est retrouvé en plein cœur d'un tourbillon médiatique à la suite de son revers de 6-0 contre la Russie. Non seulement la formation a mal paru sur la patinoire, mais la blessure au joueur vedette Alexis Lafrenière a attiré les projecteurs sur l'équipe.

À l'ère des réseaux sociaux et de la proximité virtuelle entre les amateurs et les joueurs, la règle d'or de Hockey Canada concernant l'utilisation restreinte des cellulaires a été bien utile.

« C'est toujours la même chose dans les tournois internationaux avec Hockey Canada, a déclaré le défenseur Kevin Bahl. On ne comprend pas toujours pourquoi ils font ça au départ, mais on réalise rapidement pourquoi ils imposent ça quand on amorce un tournoi comme celui-là.

« Je ne suis pas assez mature pour gérer tout ça et c'est probablement la même chose pour les autres gars. C'est important parce que l'objectif de Hockey Canada est d'atteindre la perfection. » 


Le karma frappe la Russie

Quelques heures après avoir donné un match de suspension à l'attaquant canadien Joe Veleno pour avoir donné un coup de tête au défenseur russe Danil Misyul, le comité de discipline de la FIHG a récidivé en imposant la même sanction à l'attaquant russe Nikita Rtishev.

L'espoir en vue du prochain repêchage de la LNH a servi ce coup de tête à l'attaquant américain Oliver Wahlstrom lors du match de dimanche. Il ratera donc le duel contre l'Allemagne, mardi.

La formation canadienne avait justement exprimé son mécontentement quant à la suspension de Veleno via communiqué en matinée.

« Nous sommes au courant de la décision du comité de la FIHG concernant Joe Veleno. Après avoir étudié le jeu en question, nous croyons qu'il ne justifie pas une suspension. Nous sommes déçus de la décision du comité du FIHG et nous attendons avec impatience le retour de Joe à la compétition. »

Avec la collaboration d'Adam Kimelman, NHL.com


 

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.