Skip to main content

Bouchard : Une transition réussie en Caroline?

La transformation que la défensive des Hurricanes a faite cette saison est des plus fascinante

par Olivier Bouchard @oli_bou / Chroniqueur LNH.com

Les Hurricanes de la Caroline terminent encore une fois leur saison sans participer aux séries éliminatoires. Mais il semble bien que cette fois-ci, leurs partisans sont en droit d'être optimistes. L'équipe s'est enfin extirpée de la cave du classement et il semble bien que cette remontée graduelle passe en partie par le rajeunissement de la brigade défensive.

Outre le vétéran James Wisniewski, perdu sur la liste des blessés en début de campagne, la brigade des Hurricanes s'appuyait cette saison sur un trio de vétérans et un bataillon de jeunes sans expérience. La transition faite au fil de la saison est des plus fascinante.

Justin Faulk et Ron Hainsey ont, pour l'essentiel de l'année, constitué le premier duo de défenseurs de l'équipe, devant John-Michael Liles et une rotation de recrues. Faulk et Hainsey ont pour l'essentiel de la saison joué contre les meilleurs éléments adverses en compagnie des meilleurs attaquants des Hurricanes.

Les graphiques ci-dessous le démontrent de la façon suivante : la qualité des adversaires et des coéquipiers est illustrée sous forme de surexposition aux joueurs les plus utilisés des deux équipes. Lorsque les trames bleu et rouge versent en territoire négatif, c'est qu'on a affaire à un joueur qui, relativement au reste de l'équipe, a été sous-exposé à ces joueurs. La ligne noire indique l'évolution sur 10 matchs des différentiels de tirs de l'équipe en présence du joueur.

Vétéran du groupe, Hainsey joue pour ainsi dire toujours contre les meilleurs, avec les meilleurs. Faulk se blesse en fin de saison et laisse sa place à Jaccob Slavin, ce qui a un impact clair sur les performances du joueur de 35 ans.

Le graphique de Liles montre sur quoi je me base lorsque je dis de lui qu'il est sur la deuxième paire défensive. Au-delà des médailles et des réputations, l'exposition aux meilleurs attaquants des Hurricanes est réduite et on le joint généralement à une recrue. Les graphiques de hockeyviz.com sont ici très révélateurs. D'abord accompagné de Michal Jordan, on lui adjoint ensuite Brett Pesce. Lorsque ce dernier apparaît au dixième match, les choses se stabilisent et on trouve enfin une deuxième paire de défenseurs. Notez comment la crête rouge représentant l'exposition aux meilleurs attaquants adverses passe du négatif au positif.

Ce revirement est reproduit en creux dans le graphique de Hainsey, ce qui démontre à quel point on fait alors confiance à Liles. Mais les variations de son profil d'utilisation ne cadrent pas tout à fait avec celui de Pesce, qui reste beaucoup moins sollicité. On travaille souvent avec un tandem Faulk-Liles pour boucher les trous. Bref, si Pesce se fait rapidement une place, on s'appuie encore lourdement sur les vétérans.

La surprise de l'année, en Caroline, se trouve à mes yeux du côté de Slavin. L'Américain de 21 ans arrive un peu plus tard dans l'année, mais il s'établit lentement mais sûrement. Entre les blessures qui sortent Faulk de l'alignement et l'échange de Liles à Boston, Slavin devient de facto le défenseur numéro trois des Hurricanes. Je ne sais pas jusqu'à quel point tout ça faisait partie du plan, mais il est assez rare de voir un défenseur au profil plus « neutre » s'imposer ainsi à un si jeune âge. Ce sont généralement les prodiges offensifs à qui on fait une place rapidement.

Parlons de prodige offensif, justement. Repêché l'été dernier au 5e rang, Noah Hanifin a été catapulté dans la LNH cette saison, ramassant au passage près de 1400 minutes de temps de jeu jusqu'ici (seuls Faulk et Hainsey ont joué plus souvent).

On est extrêmement prudent avec Hanifin. Jumelé à d'autres recrues tout au long de la saison, on l'a tenu soigneusement éloigné des meilleurs éléments adverses jusqu'à la date limite des transactions. Et encore, jumelé depuis lors à Brett Pesce, on semble s'abstenir de le laisser s'aventurer inutilement en eaux troubles.

C'est compréhensible. On ne gagnait rien à l'envoyer aux fauves dès cette saison. Mais, dès l'an prochain, on pourrait voir Hanifin pousser pour un poste sur un des deux duos du top-4 défensif de l'équipe.

Derrière Justin Faulk, Slavin semble avoir saisi le poste de droite sur la deuxième paire. Après Hainsey, qui ne rajeunit pas, la porte est entrouverte à gauche du deuxième duo pour Hanifin. Pesce et Ryan Murphy sont des droitiers, seul Michal Jordan a eu cette saison une expérience significative à gauche. À moins qu'on décide d'embaucher un vétéran de premier plan cet été, il semble bien qu'on va continuer l'an prochain cette transition à marche forcée. Les Hurricanes seront alors à même de s'appuyer sur un noyau défensif extrêmement jeune (Faulk aura alors 25 ans), composé de trois droitiers et un gaucher extrêmement prometteur. Une position des plus enviable pour la suite des choses.

En voir plus