Skip to main content

Trotz profite de la vie, avec ses Capitals en Finale de la Coupe Stanley

L'entraîneur est plus détendu et plus relaxe, lui qui se donne des arguments pour obtenir un nouveau contrat avec Washington

par Tom Gulitti @TomGulittiNHL / Journaliste principal NHL.com

ARLINGTON, Virginie - Barry Trotz a estimé vendredi avoir reçu « près de 300 » messages de félicitations depuis que les Capitals de Washington ont atteint la Finale de la Coupe Stanley, où ils se mesureront aux Golden Knights de Vegas, en vertu de leur gain de 4-0 contre le Lightning de Tampa Bay dans le match no 7 de la finale de l'Association de l'Est mercredi. 

« J'ai beaucoup plus d'amis que je le pensais, ce qui est bien, a lancé à la blague l'entraîneur des Capitals. Je suis choyé de ce côté. Beaucoup de gens ont communiqué avec moi, et ce sont tous des amis. »

La vie est belle en ce moment pour Trotz, âgé de 55 ans, alors qu'il se dirige vers sa première Finale de la Coupe Stanley après 19 saisons comme entraîneur dans la LNH. Le match no 1 aura lieu au T-Mobile Arena lundi (20 h (HE); NBC, CBC, SN, TVAS). Son contrat prendra fin au terme de la saison, et ce qui aurait pu devenir un fardeau est soudainement devenu quelque chose de positif.

Le directeur général Brian MacLellan a répété vendredi ce qu'il avait déclaré avant le début des séries éliminatoires de la Coupe Stanley, soit qu'il allait attendre la fin du tournoi printanier pour décider s'il allait accorder une nouvelle entente à Trotz.

« Nous allons nous occuper de tout ça après la fin des séries éliminatoires », a indiqué MacLellan.

La différence est maintenant que Trotz pourrait être l'entraîneur des champions de la Coupe Stanley avant que MacLellan ne discute de son avenir. Dans le pire des cas, il serait l'entraîneur qui a guidé Washington à sa première Finale de la Coupe Stanley depuis 1998, sa deuxième au cours de son histoire de 43 ans.

« Il va probablement en profiter, a reconnu MacLellan. Tout n'est pas négatif dans son cas. »

Trotz occupe le cinquième rang dans l'histoire de la LNH avec 1524 matchs de saison régulière et 762 victoires (762-568-134 avec 60 verdicts nuls). Les quatre entraîneurs qui le devancent -- Scotty Bowman, Joel Quenneville, Al Arbour et Ken Hitchcock - ont tous remporté la Coupe Stanley au moins une fois.

Il ne lui manque que quatre victoires pour les imiter.

MacLellan a comparé la situation de Trotz avec celle du défenseur John Carlson, qui pourrait devenir joueur autonome sans compensation le 1er juillet. Carlson se dirige vers une grosse augmentation de salaire après avoir terminé au premier rang de la LNH parmi les défenseurs avec 68 points (15 buts, 53 passes), un sommet en carrière dans la LNH, en plus d'avoir établi un record des Capitals pour le nombre de points par un défenseur en une édition des séries éliminatoires avec 16 (trois buts, 13 passes).

Trotz a également connu l'une de ses meilleures saisons en carrière, alors qu'il a bien composé avec une situation potentiellement difficile où il aurait pu être perçu comme un entraîneur en difficulté, pour finalement aider Washington à faire oublier les déceptions des deux dernières années alors que les Capitals avaient été éliminés chaque fois par les Penguins de Pittsburgh en deuxième ronde malgré le fait qu'ils avaient remporté le trophée des Présidents. 

Ce ne fut pas facile. 

Les Capitals ont conservé un dossier de 10-9-1 à leurs 20 premières parties. MacLellan a admis vendredi qu'il était inquiet à cette époque.

« Notre camp d'entraînement a été plutôt morose. Nos 20 premiers matchs aussi, a indiqué MacLellan. « Il y avait d'importantes inquiétudes, nous nous demandions comment nous allions pouvoir changer l'énergie de l'équipe. »

À la suite d'une réunion où tout le monde a pu vider son sac à la suite d'une défaite de 6-2 aux mains de l'Avalanche du Colorado le 16 novembre, Trotz est parvenu à remettre la saison des Capitals sur les rails. L'équipe a présenté une fiche de 17-4-2 à leurs 23 matchs suivants et a terminé au premier rang de la section Métropolitaine pour une troisième saison de suite.

« Je crois qu'il a fait du bon travail pour gérer la situation, a admis MacLellan. D'amorcer la saison avec autant d'interrogations… il y avait aussi l'état émotionnel de notre équipe au début de l'année, et il a fait un travail exceptionnel pour gérer cela. »

Trotz a pointé vers cette réunion au Colorado pour expliquer « le changement de mentalité pour comprendre ce que les bonnes équipes doivent faire pour gagner ». Trotz a également modifié son approche. Il a été plus détendu au cours des séries qu'au cours des dernières campagnes, et cela s'est reflété sur ses joueurs. 

Cela a été mis en évidence à Tampa mercredi, alors que l'attaquant Alex Ovechkin a suggéré à Trotz d'effectuer ce qui est devenu une tradition de l'équipe en séries, un tour de glace à pleine vitesse, avant l'entraînement matinal des Capitals. La tension qui écrasait l'équipe dans les moments importants au cours des derniers tournois printaniers ne s'est jamais pointé le nez, et Washington a offert une performance dominante pour éliminer le Lightning.

« Je crois que son comportement a un peu changé, a avancé MacLellan. Il semble un peu plus jovial, un peu plus détendu, un peu moins sous pression, et il ressent peut-être un peu plus de liberté en ce qui concerne la manière dont il fait les choses. »

Trotz a expliqué que son changement d'approche s'est amorcé lorsqu'il a réalisé l'été dernier qu'il n'avait plus à se soucier de la manière dont il était perçu. Il préfère garder pour lui les détails de ce moment, mais après cette révélation, ses déceptions passées en séries - lui qui n'avait jamais franchi la deuxième ronde - et son absence de contrat pour la prochaine saison ne lui semblaient plus aussi importantes.

« Cela m'a simplement permis de comprendre plus clairement ce qui me définit, ce qui nous définit, a déclaré Trotz. Je vois les choses plus clairement. Je ne vais pas vous regarder différemment si vous ne gagnez pas de trophées ou de récompenses. Si vous êtes une bonne personne et que vous traitez les gens de la bonne façon et que vous menez votre vie de la bonne manière, alors je vais avoir une très haute opinion de vous. Si ce n'est pas le cas, je ne vais pas vous avoir en haute estime. 

« J'ai commencé à comprendre que les gens recherchent le négatif chez les autres, plutôt que le positif, et cela m'a permis de voir plus clair. Certaines choses se sont produites dans ma vie qui m'ont permis de comprendre cela, et tout s'est bien passé par la suite. »

En voir plus

La LNH a mis à jour sa Politique de confidentialité en date du 27 février 2020. Nous vous encourageons à la lire attentivement. La LNH utilise des témoins, des pixels espions, et d'autres technologies similaires. En utilisant les sites Web de la LNH ou d'autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et nos Conditions d'utilisation, ce qui inclut notre Politique à l'égard des témoins.