Skip to main content

Rask prend le blâme pour la défaite des Bruins

Un mauvais départ a condamné Boston à retourner à Toronto pour un sixième match

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

BOSTON - Tuukka Rask n'a pas hésité.

« J'aurais probablement pu arrêter plus de rondelles avec les yeux fermés. Ça résume tout, a déclaré le gardien des Bruins de Boston. C'est de ma faute. »

Rask a été retiré du match à 11:55 de la deuxième période quand James van Riemsdyk a procuré aux Maple Leafs une avance de 4-1. Une avance qui allait tenir tant bien que mal jusqu'à la fin du match.

Video: TOR@BOS, #5: van Riemsdyk trouve la lucarne de proche

Il s'agissait probablement de sa pire prestation de la série, et il le savait. Il a pris tout le blâme sans se faire prier.

La défaite de 4-3 forcera les Bruins à retourner à Toronto pour y disputer le sixième match de la série face aux Maple Leafs, lundi (19h HE; NBCSN, CBC, TVAS, NESN). Les Bruins mènent la série 3-2.

La série aurait pu prendre fin. Au lieu de ça, les Bruins ont connu un lent départ, ce qui a encore davantage mis l'accent sur les difficultés de leur gardien.

Au total, Rask a fait face à 13 lancers. Il a donné quatre buts.

« Parfois, t'es en mesure de suivre la rondelle mieux que d'autres soirs, a indiqué Rask. Ce n'était pas le cas. Ça arrive parfois. Dommage que ce soit arrivé lors du cinquième match. »

Le gardien finlandais a donné deux buts en 10:12 en première période, mais les Bruins ont réduit l'écart en début de deuxième. C'est cependant quand Tyler Bozak a redonné deux buts d'avance aux Leafs en milieu de deuxième que le match a semblé glisser hors de la portée des Bruins.

« Je n'ai pas eu beaucoup de tirs, a expliqué Rask. Je me battais contre la rondelle. Je n'ai pas eu l'occasion d'entrer dans mon match avec les deux premiers buts et je n'ai pas réussi à faire les arrêts pour garder le match serré, surtout lors du troisième but. Nous avons marqué. Nous avions le rythme, ils ont eu une chance et je n'ai pas pu faire l'arrêt. »

Le but de van Riemsdyk a été le coup de grâce, et Rask a été remplacé par Anton Khudobin.

Rask s'est dirigé vers le vestiaire des Bruins et a pris une bouteille d'eau. Il avait besoin de décompresser.

« Il ne l'avait pas ce soir, a commenté l'entraîneur Bruce Cassidy après le match. Nous avons envoyé Anton dans la mêlée. Si j'avais pensé qu'il était dans son match, je ne l'aurais pas retiré. »

Avec ce revers, Rask montre désormais une fiche de 5-11 dans les matchs lors desquels les Bruins ont la chance de mettre fin à une série. Il affiche une moyenne de buts alloués de 2,94 et un taux d'efficacité de ,895 en pareille situation.

Mais ce n'était pas seulement de sa faute.

« Nous n'avons pas offert un bon effort, a analysé le défenseur Charlie McAvoy. La marque n'est pas fidèle à la manière dont nous avons joué. Il y a eu quelques buts chanceux. Nous avons donné des revirements. Ce n'est pas de sa faute ce soir. Quand il se fait retirer d'un match, nous savons que nous n'avons pas fait notre travail.

« Il est là pour nous et nous serons là pour lui. »

Les Bruins devront être prêts pour le sixième match, lundi. Ils auront une autre chance de mettre fin à la série et d'accéder à la deuxième ronde, où ils retrouveront le Lightning de Tampa Bay. Ils ont toujours confiance en leurs moyens et en leur gardien.

Ils savent aussi que la première ronde n'est pas terminée. Ils savent qu'ils ont laissé passer une chance. Ils savent qu'ils auraient pu être meilleurs, surtout au début du match no 5. Personne ne le sait mieux que Rask.

« Quand ils ont marqué le premier et le deuxième but, ça leur a donné un peu d'espoir, a dit Rask. Nous voulions être meilleurs et nous ne l'avons pas fait. C'est là que le gardien doit se lever et faire les arrêts pour calmer la tempête. Je ne l'ai pas fait. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.