Skip to main content

Peters nommé à la barre des Flames

Il remplacera Glen Gulutzan à Calgary

par Aaron Vickers / Correspondant NHL.com

Bill Peters a été nommé entraîneur-chef des Flames de Calgary lundi.

Peters, qui a démissionné de son poste avec les Hurricanes de la Caroline vendredi, remplacera Glen Gulutzan.

Il restait un an à faire au contrat de Peters en Caroline, mais il a utilisé une clause échappatoire afin d'être disponible. En quatre saison avec les Hurricanes, il a conservé une fiche de 137-138-53 et n'a pas été en mesure de se qualifier pour les séries éliminatoires.

Peters a été le seul candidat à passer une entrevue avec Calgary.

« Au moment où nous avons décidé de changer d'entraîneurs la semaine dernière, j'avais demandais l'autorisation de parler avec la Caroline sur la disponibilité de Bill, et je veux remercier les Hurricanes de la Caroline pour leur aide dans ce processus », a déclaré le directeur général Brad Treviling. « Nous pouvions ensuite poursuivre nos négociations avec Bill.

« Je crois absolument que Bill fera un travail phénoménal ici. »

Peters a remporté une médaille d'or comme entraîneur-chef pour le Canada lors du Championnat du monde 2016 de la FIHG, où le directeur général des Flames Brad Treliving avait le poste de co-directeur général. Il dirigera à nouveau le Canada au Championnat du monde 2018 de la FIHG à Copenhague, au Danemark, du 4 au 20 mai.

Peters, qui est originaire de Three Hills en Alberta, deviendra le troisième entraîneur-chef des Flames en quatre ans, rejoignant ainsi Gulutzan (2016-2018) et Bob Hartley (2012-2016).

« Je veux faire de la patinoire un endroit où tu as hâte de travailler, a-t-il dit. C'est plaisant. Nous jouons à un jeu d'enfant. Nous avons de la chance. Pourquoi ne pas nous amuser en faisant ça? Pourquoi ne pouvons-nous pas être exigeants sans être dégradants? Je veux que les gars aient hâte d'arriver à la patinoire, de sauter sur la glace et d'améliorer leurs coéquipiers. »

Gulutzan a été congédié par Calgary le 17 avril après deux saisons.

Les Flames ont compilé un dossier de 37-35-10, bon pour le cinquième rang dans la section Pacifique, et ont raté les séries éliminatoires par 11 points après y avoir participé lors de la première campagne de Gulutzan derrière le banc. À domicile, Calgary a eu un dossier de 17-20-4, soit le quatrième pire de la LNH, et son jeu de puissance a eu un taux de réussite de 16 pour cent, à égalité au 28e rang. Les Flames ont aussi terminé au 28e échelon pour les buts marqués en troisième période avec 61 filets.

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.