Skip to main content

Patrick est en santé et prêt à aider les Flyers

Pour la première fois depuis 2015, l'attaquant n'est pas blessé et il vise à s'améliorer dans tous les aspects du jeu

par Adam Kimelman @NHLAdamK / Directeur adjoint de la rédaction NHL.com

VOORHEES, New Jersey - Nolan Patrick ne se souvient pas de la dernière fois où il a été en santé pendant une saison morte.

C'est la première fois depuis 2015 que l'attaquant des Flyers de Philadelphie n'a pas à subir une opération durant l'été. Il a été opéré pour une hernie sportive après la saison 2015-16, puis à un muscle abdominal le 13 juin 2017, tout juste après sa sélection avec le deuxième choix au total par les Flyers au repêchage 2017 de la LNH.

Mais après avoir terminé la saison dernière avec deux points (un but, une passe) en six matchs contre les Penguins de Pittsburgh dans la série de première ronde de l'Association de l'Est, il a pris un mois de congé avant de se remettre au travail.

« C'était bien de me donner à fond pendant tout l'été sans avoir à m'imposer de limites », a déclaré Patrick après un entraînement informel au Flyers Skate Zone, mercredi. « Je me suis bien senti cet été. Tout a bien été et je suis excité de participer au camp d'entraînement des Flyers. »

À LIRE : La santé de Simmonds est plus importante que son contrat | 31 en 31 : Trois enjeux à surveiller chez les Flyers | Les Flyers aident un partisan à célébrer un anniversaire particulier

Patrick, qui aura 20 ans le 19 septembre, a révélé que son programme d'entraînement était complètement différent comparativement aux étés précédents, car il pouvait faire des exercices simples comme courir. Auparavant, courir aurait aggravé ses blessures aux abdominaux.

« J'ai pu tout faire cet été, a-t-il dit. Je me suis poussé. Je voulais m'améliorer dans tous les aspects, être plus fort, plus rapide et travailler sur mon lancer. J'ai tenté de développer tous les aspects de mon jeu et je me sens très bien. »

Maintenant, Patrick veut transporter ce bon été d'entraînement dans sa deuxième saison dans la LNH.

Pour ce faire, il tentera de poursuivre sur sa deuxième moitié de saison productive. Patrick a amassé 21 points (10 buts, 11 aides) à ses 33 derniers matchs après avoir récolté seulement neuf points (trois buts, six mentions d'aide) à ses 40 premières rencontres.

Une partie de ses difficultés pourrait être attribuable à sa réadaptation de l'opération au muscle abdominal et à une commotion cérébrale subie le 24 octobre contre les Ducks d'Anaheim qui l'a gardé à l'écart du jeu pendant trois semaines.

« J'étais de plus en plus à l'aise à mesure que mon corps prenait du mieux, a-t-il expliqué. J'ai gagné en confiance et j'ai commencé à mieux jouer. C'est là où tu commences à obtenir de meilleures occasions et à avoir du succès. »

L'amélioration dans le jeu de Patrick a été récompensée par l'entraîneur Dave Hakstol, qui a fait passer son temps de glace de 12:14 en moyenne à ses 40 premières parties à 15:32 lors des 33 dernières rencontres. Patrick a ensuite joué en moyenne 16:38 en séries éliminatoires.

Video: PHI@PIT, #2: Patrick marque son premier but en séries

« Là où il s'est le plus amélioré, c'est au niveau de la confiance, a souligné Hakstol. Il s'est amélioré subitement et c'est typique des jeunes joueurs talentueux qui s'ajustent à la LNH. Il est venu un moment où, soudainement, il voulait avoir la rondelle sur son bâton. Au lieu de faire un jeu rapide avec la rondelle, il a commencé à être en confiance en contrôle de la rondelle vers le milieu de l'année. Dès qu'il a commencé à jouer de cette façon, il est devenu très efficace pour nous. »

La prochaine étape pour Patrick pourrait être d'évoluer à temps plein sur la deuxième ligne en compagnie de l'ailier gauche James van Riemsdyk, qui a signé un contrat de cinq ans le 1er juillet.

Van Riemsdyk a déjà mentionné que jouer avec un centre droitier comme Patrick l'aiderait à s'ajuster à une nouvelle équipe. La saison dernière avec les Maple Leafs de Toronto, van Riemsdyk a joué avec le droitier Tyler Bozak comme joueur de centre et il a établi un sommet personnel de 36 buts.

Patrick a également affirmé qu'un ailier gauche gaucher serait une bonne chose pour lui.

« C'est plus facile d'envoyer la rondelle vers le flanc gauche quand c'est un gaucher plutôt qu'un droitier, car il reçoit la rondelle du bon côté et non sur son revers, a noté Patrick. [Van Riemsdyk] est un joueur très spécial et quand tu as la chance de jouer avec lui, ça rend le jeu beaucoup plus facile. »

Passer l'été à s'entraîner plutôt qu'à se remettre d'une opération devrait également rendre les choses plus faciles pour Patrick cette saison.

« C'est tellement important pour un joueur, surtout un jeune joueur, a indiqué Hakstol. C'est important d'utiliser ce temps. J'ai parlé à Nolan à quelques reprises et il a une bonne routine et il se sent bien. Je pense que ça rapportera gros pour lui comme pour notre équipe. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.