Skip to main content

Palmieri et les Devils veulent passer à la prochaine étape

L'attaquant affirme qu'une simple participation en séries éliminatoires n'est plus suffisante pour le New Jersey

par Amalie Benjamin @AmalieBenjamin / Journaliste NHL.com

FOXBOROUGH, Massachusetts - Kyle Palmieri pouvait ressentir le changement. Il pouvait remarquer les perceptions changeantes à travers la LNH au cours de la saison, alors que son équipe continuait de gagner et qu'il était devenu évident que les Devils du New Jersey n'étaient pas un feu de paille.

Il commençait à réaliser que le reste de la LNH leur portait attention.

« Je crois que l'année dernière, nous avons gagné du respect dans la Ligue et nous nous sommes assurés que les autres équipes nous respectaient, qu'on joue chez nous ou chez eux, a dit l'attaquant. Je pense que c'est quelque chose que nous voulons continuer de bâtir, d'être une équipe difficile à affronter. »

Palmieri est arrivé au New Jersey en 2015-16 en provenance des Ducks d'Anaheim, revenant dans son état natal pour rejoindre une équipe les heures de gloire étaient chose du passé à la suite d'une dernière participation en Finale de la Coupe Stanley en 2011-12. Les Devils ont terminé au septième rang dans la section Métropolitaine en 2015-2016, à neuf points d'une place donnant accès aux séries éliminatoires de la Coupe Stanley.

Et puis, il y a eu la saison 2016-17, où ils se sont retrouvés dans les bas-fonds du classement de l'Association de l'Est.

« Je crois que la saison d'il y a deux ans (2016-17) était mentalement éprouvante, a admis Palmieri. C'est une saison où nous avons pris du recul, sur la glace et en dehors de celle-ci. Il n'était pas plaisant de me rendre à la patinoire chaque jour. Beaucoup de choses ont changé au cours de l'été, et nous avons connu un bon départ dès le jour 1 du camp d'entraînement, et je crois qu'en dehors de la glace, beaucoup de choses se sont passées qui nous ont permis d'avoir du succès. »

Il y a eu la campagne de Taylor Hall, qui a remporté le trophée Hart après avoir récolté 93 points (39 buts) en 76 rencontres. Il y a eu une saison recrue impressionnante de Nico Hischier, qui a amassé 52 points (20 buts).

Il y a eu une place en séries, la deuxième place de quatrième as, que les Devils ont saisie avec une récolte de 97 points. Il y a eu un retour en séries après une absence de cinq ans.

Il y a eu du respect.

« Quand tu joues dans la Ligue depuis longtemps, tu as des amis dans d'autres équipes et [tu es au courant] des opinions sur ton équipe », a expliqué Palmieri la semaine dernière alors qu'il jouait dans la Foxboro Pro League.

« J'ai joué contre le New Jersey lorsque j'évoluais avec Anaheim, et depuis mon entrée dans la Ligue, les Devils sont passés d'une équipe terne à une équipe que tu as hâte d'affronter, et je pense que l'entraîneur [John] Hynes et [le directeur général Ray Shero] ont fait un bon travail en bâtissant une formation qui est engagé à devenir une équipe difficile à affronter. C'est une chose que nous acceptons tous comme équipe. »

Pour Palmieri, il s'agit d'une saison positive, même s'il a terminé avec son plus bas total de points comme membre des Devils. Après des campagnes de 57 points en 2015-16 et de 53 points en 2016-17, Palmieri en a récolté 44 (24 buts) en 62 rencontres la saison dernière. Il a raté 12 de ses 20 matchs en raison d'une fracture du pied droit qu'il a subie en bloquant un lancer en novembre.

Video: NJD@VGK: Palmieri complète le tic-tac-toe en A.N.

Il passe l'été à Foxborough, s'entraînant avec Brian McDonough chez Edge Performance Systems, comme il l'a fait pendant les trois derniers étés.

« Il y a assurément certains éléments de la fin de la saison sur lesquels nous voudrons bâtir », a affirmé Palmieri, qui a inscrit neuf points (quatre buts) dans ses sept derniers matchs de la saison régulière. « C'est important que je demeure en santé. J'ai eu des problèmes reliés à des blessures lorsque je jouais à Anaheim et je suis plutôt chanceux au New Jersey, mis à part le pied fracturé et d'autres petites blessures, mais je veux m'assurer d'être en bonne santé et d'être sur la glace chaque soir. »

Il a admis qu'il n'aurait pas pu faire beaucoup pour éviter la fracture du pied, sauf « boire plus de lait, peut-être », a-t-il dit à la blague.
Au bout du compte, le plan est simple: rester en santé et disputer les 82 matchs pour voir jusqu'où les Devils pourront se rendre cette saison, en poursuivant sur leur lancée de la saison 2017-18.

Comme il le souligne, personne n'est satisfait de la manière dont la dernière saison a pris fin. Les Devils se sont qualifiés pour les séries, mais ils ont été éliminés en cinq rencontres par le Lightning de Tampa Bay en première ronde dans l'Association de l'Est.

C'était une amélioration. Ce n'était toutefois pas suffisant.

« Nous ne pouvons pas simplement nous contenter d'obtenir une place en séries, une place de quatrième as », a déclaré Palmieri. Nous voulons être une équipe qui réalise de longs parcours en séries chaque saison et qui est constamment prétendant à la Coupe. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.