Skip to main content

Après la Coupe, le trophée Selke pour O'Reilly avec les Blues

Le joueur de centre a reçu le titre de meilleur attaquant défensif de la LNH en plus d'avoir été nommé joueur le plus utile à son équipe en séries

par Nicholas J. Cotsonika @cotsonika / Chroniqueur NHL.com

LAS VEGAS - Ryan O'Reilly n'est plus sous-estimé désormais.

Le joueur de centre des Blues de St. Louis a gagné le trophée Selke, remis au meilleur attaquant défensif de la LNH, mercredi lors de la Cérémonie de remise des trophées de la LNH 2019 présentée par Bridgestone, une semaine après avoir soulevé la Coupe Stanley et le trophée Conn-Smythe, remis au joueur le plus utile à son équipe en séries.

Pour une deuxième année consécutive, il a été finaliste au trophée Lady Byng, remis annuellement au joueur considéré comme ayant démontré le meilleur esprit sportif tout en affichant des performances remarquables sur la patinoire. Il a remporté le Lady Byng en 2014.

Gagnants des trophées : Calder: Pettersson | Lady Byng: Barkov | D.G. de l'année: Sweeney | King Clancy: Zucker | Ted Lindsay: Kucherov | Norris: Giordano | Masterton: Lehner | Jack Adams: Trotz | Vézina: Vasilevskiy | Messier: Simmonds | O'Ree: Rico Phillips | Hart: Kucherov

« D'avoir mon nom sur ces trophées est un rêve devenu réalité, a-t-il mentionné. J'ai grandi en admirant les gagnants de ces trophées, et j'en fais maintenant partie, ce qui est tout simplement génial. C'est pourquoi je veux en profiter. »

O'Reilly a confié vouloir ressembler aux gagnants du Selke comme Patrice Bergeron, Pavel Datsyuk et Anze Kopitar. Il a passé des années à se forger une réputation de centre de premier plan dans les deux sens de la patinoire, bon sur les mises en jeu et sur qui l'on peut compter dans toutes les situations.

Video: STL@BOS, #7: O'Reilly ouvre la marque en 1re période

Mais l'Association des chroniqueurs de hockey professionnels ne l'a jamais placé plus haut qu'au sixième rang du scrutin du Selke jusqu'à cette année, sa 10e saison dans la LNH. Il a obtenu 1001 points et 48 votes de première place. L'attaquant des Golden Knights de Vegas Mark Stone a pris le deuxième rang avec 881 points et 42 votes de première position. Bergeron, le centre des Bruins de Boston qui a remporté le Selke en 2012, 2014, 2015 et 2017, a terminé en troisième place avec 809 points et 31 votes de premier rang.

« Il est le genre de joueur que toute équipe voudrait avoir », a déclaré Bergeron au sujet d'O'Reilly. « Il fait tout de la bonne façon et il mérite toutes les louanges qu'il reçoit. »

La saison dernière, O'Reilly a affiché le pire différentiel de sa carrière (moins-23) avec les Sabres de Buffalo, qui ont terminé au dernier rang de la Ligue. Il a raté les séries éliminatoires pour la septième fois en neuf saisons.

Les Sabres l'ont échangé aux Blues le 1er juillet. Encore une fois, il a connu des moments difficiles. Les Blues ont remplacé l'entraîneur Mike Yeo par Craig Berube le 19 novembre et occupaient le dernier rang de la Ligue le 3 janvier. Mais ils ont donné le départ au gardien recrue Jordan Binnington, le 7 janvier, et on connait tous la suite.

O'Reilly a affiché un différentiel de plus-22, le meilleur de sa carrière, et a mené la LNH au chapitre des mises en jeu remportées (1086) pour une deuxième saison de suite. Il a également égalé son sommet en carrière au chapitre des buts (28) et établi de nouvelles marques pour les aides (49) et les points (77). Il a récolté 23 points (huit filets, 15 mentions d'aide) en 26 parties des séries éliminatoires, égalant l'attaquant des Bruins Brad Marchand au sommet des marqueurs.

« Regardez où j'étais la saison dernière comparativement à aujourd'hui, a dit O'Reilly. C'est tout simplement exceptionnel de voir à quel point les choses peuvent changer. »

Après avoir vaincu les Bruins 4-1 dans le match no 7 de la Finale de la Coupe Stanley à Boston, les Blues ont défilé devant une foule d'environ 500 000 personnes, samedi à St. Louis.

« Nous étions comme des rockstars, a dit O'Reilly. C'était fou. Nous marchions et les gens essayaient de nous toucher. On se disait "Ça y est, nous sommes des vedettes maintenant." Je pense que c'est la beauté de gagner dans cette ville. Dans l'avion du retour, nous nous sommes tous dit que nous allions être des légendes à St. Louis. Nous savions que nous avions accompli quelque chose d'exceptionnel et nous sommes fébriles d'avoir pu vivre quelque chose d'aussi spécial avec des partisans et une ville qui aiment le hockey et qui nous ont soutenus de belle façon. »

Doug Armstrong a été finaliste pour le titre de directeur général de l'année, tout comme Binnington pour le trophée Calder, remis à la recrue de l'année. Berube a terminé au troisième rang du scrutin pour le trophée Jack-Adams, remis à l'entraîneur de l'année.

Alors que la conclusion de la Cérémonie approchait au complexe sportif et de divertissement Mandalay Bay Events Center, les représentants des Blues sont allés sur la scène avec le propriétaire Tom Stillman et la Coupe Stanley au son de la chanson de la victoire Gloria, alors que des confettis bleus et jaunes tombaient du plafond. O'Reilly a parlé en leur nom, remerciant la ville et les partisans de St. Louis pour avoir continué à soutenir l'équipe. Il a également affirmé que les célébrations avaient été encore plus exceptionnelles que ce que les joueurs des Blues auraient pu imaginer.

« Nous n'arrivons toujours pas à y croire, mais nous l'avons fait ensemble, a-t-il dit. Merci, St. Louis. C'est la plus belle chose au monde. »

En voir plus

La LNH utilise des témoins, des pixels invisibles et d'autres outils technologiques similaires. En naviguant sur les sites web de la LNH et ses autres services en ligne, vous acceptez les pratiques décrites dans notre Politique de confidentialité et dans nos Conditions générales d'utilisation, incluant notre Politique sur les témoins.